Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Vers une quatrième séance consécutive de baisse à la bourse de paris ?
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 291.22 +0.42 % Temps réel Euronext Paris
5 274.36Ouverture : 5 291.60+ Haut : 5 259.63+ Bas :
+0.32 %Perf Ouverture : 5 268.85Clôture veille : 2 129 070 KVolume :

CAC 40 : Vers une quatrième séance consécutive de baisse à la bourse de paris ?

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris s'est repliée ce mercredi pour la troisième séance d'affilée. Les marchés financiers ont été affectés par les inquiétudes autour de la dette de certaines nations européennes comme l'Irlande et l'Espagne. La note de cette dernière a été dégradé à AA1 avec une perspective stable par Moody's tandis que les craintes persistent au sujet d'une recapitalisation de l'Anglo Irish Bank.

L'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0.67% à 3737 points. Ailleurs en Europe, la baisse a dominé. A Londres, le Footsie 100 a reculé de 0.16% et a Francfort, le Dax 30 a terminé en baisse de 0.46% à 6246 points.

Du côté des valeurs, Société Générale a trébuché de 3.4% à 43.2 euros. BNP Paribas a cédé 2.3% tandis que Crédit Agricole s'est replié de 1.7%. L'effet de la rumeur de marché relayée depuis mardi par des traders selon laquelle Société Générale préparerait une augmentation de capital pour répondre au durcissement des exigences en capital s'est fait sentir. Lors d'une réunion d'investisseurs organisée aujourd'hui à Londres par Bank of America Merrill Lynch, Frédéric Oudéa, le PDG de Société générale n'a pas spécifiquement répondu à la rumeur.

Il a simplement indiqué que la banque absorberait les nouvelles exigences en capital de la nouvelle régulation grâce à ses bénéfices. Pas suffisant pour convaincre totalement les investisseurs, alors le patron de la BNP Paribas s'est montré beaucoup plus explicite lors de la même réunion, en excluant toute augmentation de capital pour faire face aux nouvelles normes dites de Bâle III.

Alcatel-Lucenta reculé de 2.3% après le récent regain d'intérêt pour la valeur. Dans une note sectorielle du jour, Nomura a souligné que la compagnie franco-américaine était la mieux positionnée parmi les équipementiers européens. Le broker demeure toutefois négatif sur le dossier.

Michelin, qui plongeait de plus de 10% mardi consécutif à l'annonce d'une augmentation de capital de 1,2 milliard d'euros, cédait encore 1.6% à 57.6 euros. S'il juge l'opération "très surprenante, à la fois sur le fond et sur la forme", Oddo a confirmé aujourd'hui son opinion "Achat" sur le fabricant de pneumatiques. A noter que le CM-CIC Securities a relevé sa recommandation sur Michelin de « Conserver » à « Accumuler », avec un objectif de cours maintenu à 64 euros par action.

Ubisoft était à la peine (-4%). Nintendo a jeté un froid ce matin sur le secteur des jeux vidéo après son avertissement sur les résultats. L'éditeur et fabricant de consoles de jeux souffre d'une hausse trop importante du yen, de la performance actuelle des ventes, mais également du lancement tardif de sa nouvelle console portable 3DS, prévu le 26 février 2011 pour le Japon.

Quelques valeurs comme Dexia (+0.9%) ont cependant tiré leur épingle du jeu. La banque franco-belge a profité des rumeurs de presse selon lesquelles Dexia et la Banque Postale discuteraient d'un rapprochement. Selon Le Figaro, le dossier serait « extrêmement avancé. Il y a désormais un alignement de vues entre l'Etat, La Poste et la Caisse des dépôts, futur actionnaire de La Poste. Outre-Atlantique, la Bourse américaine a terminé dans le rouge. Le Dow Jones 30 a reculé de 0.21% à 10835 points, le Nasdaq Composite s'est replié de 0.13% à 2377 points et l'indice phare de Wall Street, le S&P500, a clôturé à 1145 points en baisse de 0.26%.

Ce lundi matin, les places asiatiques étaient mal orientées, l'indice Nikkei 225 recule de 1.68% et à Paris, le contrat à terme sur le CAC 40, pour le mois d'octobre, abandonne actuellement de 0.74% à 3707 points. Cette orientation laisse présager une ouverture en forte baisse de l'indice parisien. Sur le marché des changes, l'euro s'échange actuellement contre 1.3579 dollar. Sur le front du pétrole, le baril WTI recule de 20 cents à 77.66 dollars. Dans le compartiment des métaux précieux, l'or continue son ascension et a atteint un nouveau plus haut historique aux alentours des 1315$ l'once.

Mercredi l'indice français est venu tester son oblique haussière (visible en noir sur le graphique en donnée horaire). Cette dernière n'a pas résisté et le CAC 40 a finalement clôturé en dessous.

A moyen terme, la tendance sur l'indice parisien n'est pas très claire. En effet, l'indice n'arrive toujours pas à se stabiliser au-dessus des 3800 points et à chaque retour vers les 3700 points un fort courant acheteur se manifeste. A court terme, un début de séance dans le rouge est à attendre. La cassure des 3700 points pourrait entraîner l'indice parisien en direction des 3666, voire des 3610 points.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis neutre sur la séance à venir. Cependant, un franchissement des 3800 points raviverait la tension à l'achat, tandis qu'une rupture des 3700 points relancerait la pression vendeuse.

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs prendront connaissance du taux de chômage en Allemagne à 10h30. Outre-Atlantique, la journée débutera à 14h30 avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et le PIB pour le 2ème trimestre. La journée se terminera à 15h45 avec l'Indice PMI de Chicago. (Heure de Paris)

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers une quatrième séance consécutive de baisse à la bourse de paris ? (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers une quatrième séance consécutive de baisse à la bourse de paris ? (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...