Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 378.85 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un cruel manque de carburant

vendredi 15 février 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Pénalisé par une batterie d'indicateurs macroéconomiques américains moroses, en particulier sur le front sacré de la consommation, le marché parisien a connu un coup d'arrêt jeudi, le CAC perdant du terrain tout au long de la séance (-0,23% à 5 062 points en clôture pour l'indice phare parisien).

Nous présenterons ces statistiques américaines par ordre décroissant d'importance et d'impact sur les cours:

- Les ventes au détail, hors automobiles, se sont effondrées de 1.8% en rythme mensuel, alors que le consensus laissait augurer une stabilisation. Les chiffres, pour le mois de décembre, ont eu près d'un mois de retard en raison du shutdown. Un indicateur qui refroidit clairement l'ambiance, d'autant que traditionnellement, l'économie américaine a pour principal moteur de création de richesse la consommation intérieure.

- Cible manquée également pour l'indice des prix à la production, qui a baissé de 0,1% en rythme mensuel, contre un consensus à +0,1%.

- Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour ma semaine du 04 au 10 février sont ressorties en hausse de 15 000 unités, manquant également largement la cible.

De ce côté-ci de l'Atlantique, déception également marquée avec les données préliminaires de la croissance du PIB allemand, moteur pour l'ensemble du vieux continent. La "croissance" n'en est en fait pas une puisque le Produit Intérieur Brut stagnerait (0.0%) au dernier trimestre 2018 selon les premières estimations, sous le consensus (+0,1%). A l'échelle de la Zone Euro en revanche, la croissance reste dans les "clous", à +0.2% en première estimation.

Côté valeurs, Terreis (+34,42% à 57,80 euros) s'est envolé en Bourse. La société foncière majoritairement détenue par Jacky Lorenzetti -propriétaire également du Racing 92- va vendre un portefeuille d'immeubles parisiens à Swiss Life pour 1,7 milliard d'euros.

DBV Technologies a bondi de 9,19% à 13,54 euros, dans des volumes puissants grâce à la communication d'un nouveau calendrier réglementaire en vue de l'obtention de l'autorisation de vente de son traitement de l'allergie aux arachides Viaskin Peanut.

Airbus (+2,68% à 107,18 euros) était entouré en Bourse après l'annonce de la fin de la production de son très gros porteur (A380), et un dépassement significatif du consensus pour les bénéfices 2018.

L'équipementier automobile innovant Plastic Omnium (+3,94% à 23,23 euros) était dans de très bonnes dispositions en Bourse jeudi. La société a vu son bénéfice net bondir de 25,4% à 533 millions d'euros alors que son chiffre d'affaires consolidé a lui progressé de 12,6% à 7,24 milliards d'euros en 2018. Le groupe s'affirme par ailleurs confiant pour l'exercice en cours. Plus de détail ici.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions, un temps affectés par des publications macroéconomiques peu engageantes, ont finalement pu rebondir en seconde partie de séance. Au final jeudi, le Dow Jones n'aura perdu que 0,41% à 25 439 points, et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, est même parvenu à grappiller 0,09% à 7 426 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,27% à 2 745 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1290$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 54.50$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre en particulier les chiffres de la balance commerciale en Zone Euro à 11h00, et pour les Etat-Unis: les prix à l'import à 14h30, l'indice manufacturier de la Fed de New York (Empire State) à 14h30, le rapport fédéral sur l'industrie à 15h15, ainsi que les données préliminaires des prévisions d'inflation (Université du Michigan) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 5 080 points, identifiés de longue date comme un niveau de résistance majeure, continuent de concentrer des ordres vendeurs.

L'essoufflement du rebond secondaire enclenché en fin d'année dernière est marqué. Aucun retournement baissier ne sera validé en tous cas sans une rupture nette de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé).

Une poursuite d'une dérive latérale entre 5 000 et 5 080 points est l'option privilégiée pour les séances à venir.

Avis neutre proposé.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5205.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8306S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5205.00 / 5445.00 / 5560.00
Support(s) :
5000.00 / 4730.00 / 4473.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un cruel manque de carburant (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un cruel manque de carburant (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.70 % vs +8.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat