Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TERREIS

TER - FR0010407049 SRD PEA PEA-PME
57.200 € +1.06 % Temps réel Euronext Paris

Terreis : Jackpot en vue pour les actionnaires Terreïs, qui s'envole en Bourse

jeudi 14 février 2019 à 12h12
Terreïs devrait rapporter 60 euros à ses actionnaires d'ici juillet

(BFM Bourse) - La société foncière majoritairement détenue par Jacky Lorenzetti -propriétaire également du Racing 92- va vendre un portefeuille d'immeubles parisiens à Swiss Life pour 1,7 milliard d'euros. Suspendue depuis mardi, la cotation du titre reprend en hausse de 34% jeudi matin.

Nouveau coup d'éclat pour Jacky Lorenzetti, le fondateur de Foncia (revendu au groupe BPCE), investisseur via sa holding Ovalto notamment dans le vignoble mais aussi dans le rugby -via le Racing 92- et actionnaire majoritaire de la société d'investissement immobilier cotée (SIIC) Terreïs.

Après avoir demandé mardi dernier la suspension de sa cotation "dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse", Terreïs, qui se trouve à la tête d'un portefeuille cossu d'immeubles parisiens, situés le plus souvent dans le quartier central des affaires, a fait état de la signature d'un accord pour la vente de la majeure partie de ce patrimoine à Swiss Life. L'opération, qui concerne 28 actifs au total, s'effectuera pour un prix globale de 1,7 milliard d'euros hors droits, soit 7% au-delà de la valeur estimée à dire d'experts au 31 décembre 2018. À titre indicatif, la capitalisation boursière de l'entreprise était d'un peu plus de 1 milliard d'euros avant l'annonce. Après la vente, Terreïs ne conservera qu'environ 28% de son portefeuille actuel.

Terreïs précise que c'est Swiss Life qui est à l'origine de l'offre, sans que la foncière n'ait sollicité le gestionnaire d'actifs.

Ce projet intervient à une période où le modèle économique de Terreïs, fondé sur sa capacité à bien acheter, ne produit plus ses effets en termes de création de valeur du fait des conditions de marché. L'an dernier, la SIIC n'a d'ailleurs pu procéder à aucune acquisition, pour la première fois depuis des années.

Dans un contexte de repli de l'indice des foncières cotées EPRA France ces derniers mois, le groupe a en outre vu persister voire s'amplifier la décote de son cours de Bourse par rapport à la valeur d'expertise (ANR), jusqu'à près de 30% avant l'annonce.

Dans le cadre des obligations légales des SIIC -amenées à reverser à leurs actionnaires 60% des plus-values et 95% des loyers encaissés- Terreïs versera d'ici cet été un dividende correspondant à la vente du portefeuille d'immeubles à Swiss Life augmenté d'un dividende correspondant aux revenus locatifs pour la période jusqu'à la vente effective, attendue en mai, ainsi que le solde du dividende ordinaire de l'exercice écoulé. Au total, le montant de ces dividendes devrait avoisiner 25 euros par action.

Dans un second temps, Terreïs lancera une offre publique de rachat d'actions (OPRA) au prix d'environ 35 euros par action, opération à laquelle Ovalto (détenteur aujourd'hui de 54% des parts) ne participera pas. En fonction du résultats de cette offre, l'actionnaire majoritaire déposera une offre publique de retrait au même prix.

Au total, l'ensemble de ces opérations permettrait aux actionnaires minoritaires de Terreïs de percevoir jusqu'à environ 60 euros par action.

Vers 12h15, jeudi, le titre grimpait logiquement de 33,5% à 57,40 euros.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TERREIS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.90 % vs +6.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat