Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 639.52 +0.35 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Traversée du gap du 24/02/20

mardi 9 mars 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a entamé le comblement d'un gap très significatif, vieux de plus d'un an, à savoir le fameux gap baissier du 24/02, que nous nommerons par commodité "gap Covid". Sa borne haute, pour rappel, est à proximité immédiate du seuil hautement psychologique des 6 000 points, niveau technique de court terme que nous confondrons. La rotation sectorielle a une nouvelle fois été forte, en faveur des industrielles, cycliques et autres bancaires. De l'autre côté de l'Atlantique, la correction sur les valeurs technologiques s'accélère, preuve que le retour de la thématique inflationniste dans les salles des marchés s'ancre durablement.

Parmi les éléments porteurs pour les marchés, l'approbation par le Sénat américain du plan de relance à 1.900 milliards de dollars - le troisième depuis le début de la pandémie après celui à 2.000 milliards de dollars ratifié fin mars dernier, puis un autre de 900 milliards il y a tout juste trois mois. S'il entretient les espoirs de reprise économique, ce nouveau gigantesque stimulus budgétaire favorise également une montée des rendements souverains, et "les marchés obligataires américains devraient rester très volatils cette semaine", préviennent les experts d'Aurel BGC.

C'est dans ce contexte que les opérateurs vont aborder le Conseil des Gouverneurs de la BCE qui s'achèvera par la traditionnelle conférence de presse jeudi. L'institution de Francfort "ne devrait prendre aucune mesure concrète lors de ce meeting", pour Franck Dixmier (Allianz GI). "En revanche, sa communication devrait être ferme sur deux points :

1) Le maintien de conditions financières favorables : dans un contexte de reprise encore fragile des économies en zone euro, Christine Lagarde devrait signaler le danger d'un resserrement trop prononcé des conditions financières que pourrait engendrer une hausse des taux, surtout si celle-ci était trop rapide. La BCE devrait donc réaffirmer sa vigilance à ce que les conditions de financement restent extrêmement accommodantes pour les Etats, mais aussi les entreprises.

2) La transmission de la politique monétaire : même si les spreads restent serrés, ils resteront un point de vigilance, et la banque centrale devrait réaffirmer l'importance du maintien d'une transmission parfaite de la politique monétaire.

A noter côté statistiques lundi, des chiffres décevants de la production industrielle en Allemagne (-2.5% en janvier en rythme, mensuel), significativement à côté de la cible.

Côté valeurs, Unibail-Rodamco-Westfield a terminé en tête du CAC en s'adjugeant près de 9%, entraînant dans son sillage Klépierre à +7,6% ou Icade à +3,5%) Les valeurs aéronautiques sont aussi restées bien orientées (+5,4% pour Safran, +5,3% pour Airbus), également aidées par l'annonce de Washington et Bruxelles d'une suspension pour quatre mois des droits datant d'un vieux conflit entre l'avionneur européen à son rival américain. La remontée des taux a soutenu le compartiment bancaire, Société Générale (+4,7%) en premier lieu devant BNP (+3,2%) et Crédit Agricole (+2,9%). Avec Saint-Gobain (+4,6%), ArcelorMittal (+4,4%) et l'automobile (dont près de 4% pour Renault) c'était donc une nouvelle fois au tour de la "vieille économie" de briller.

De l'autre côté de l'Atlantique, rotation sectorielle encore plus marquée, avec un Dow Jones qui termine la séance de lundi en hausse de 0,97% à 31 802 points, et un Nasdaq Composite qui accélère vivement son reflux (-2,41% à 12 609 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,54% à 3 821 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1860$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 64,40$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité les données révisées du PIB T4 en Zone Euro à 11h00 et l'indice NFIB des petites entreprises américaines à 12h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Alors qu'il a terminé non loin de ses sommets de séance, au coeur du gap "Covid" du 24/02, dans des volumes en hausse, le scénario d'un comblement complet prend l'avantage et gagne en crédibilité, avant l'atteinte de zones techniques dites d'allègements, où la capacité à court terme à gagner de nouveaux sommets annuels va être de plus en plus dur. Cette zone se situe entre 6 000 et 6 200 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5800.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6000.00 / 6200.00
Support(s) :
5800.00 / 5650.00 / 5300.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Traversée du gap du 24/02/20 (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Traversée du gap du 24/02/20 (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat