Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 617.27 +0.10 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Stimulus et Conseil des Gouverneurs de la BCE au menu de la seconde partie de la semaine

mercredi 9 décembre 2020 à 08h35

(BFM Bourse) - Confiants dans la capacité du Congrès américain à arriver à un compromis in extremis sur le budget et l'enveloppe supplémentaire du plan de relance, et dans la capacité de la BCE à soutenir encore longtemps l'économie, le marché parisien n'a cédé que 0,23% hier, pour son indice phare, le CAC 40, à 5 560 points, dans des volumes quelconques.

L'administration Trump a proposé aux Démocrates une enveloppe de 916 Milliards. Une avancée même si le chemin qui sépare les deux camps, est encore long. Démocrates et Républicains ne sont pas encore prêts à se rejoindre, en particulier sur la question de l'assurance-chômage.

Sur la question monétaire européenne, verdict demain. Lundi dernier déjà, UBS, dans une note de recherche, disait s'attendre ce que le PEPP (Programme d'achat d'urgence face à la pandémie) soit prolongé de six mois et augmenté de 500 Milliards d'euros, passant de 1 350 Milliards d'euros à 1 850 Milliards d'euros. Toujours selon la banque suisse, le TLTRO (Targeted Longer-Term Refinancing Opérations) serait prolongé jusqu'à mi-2022. Verdict le 10 décembre pour voir dans quelle mesure les attentes d'UBS seront confirmées, et dans quelle mesure de façon plus générale la Banque Centrale Européenne a la possibilité de surprendre encore agréablement le marché dans son attitude dovish (conciliante, accommodante).

Franck Dixmier (Global CIO Fixed Income d'Allianz Global Investors) abonde ce lundi en ce sens. "Le message est clair : la BCE compte s'engager encore davantage pour soutenir l'économie, et continuer le programme PEPP (Pandemic Emergency Purchase Programme) tant que la crise sanitaire durera."

" En présentant une feuille de route très claire, la BCE offre une grande visibilité aux investisseurs, en ancrant toujours davantage les taux courts sur des niveaux bas et en influant sur l'ensemble de la courbe. Les nouvelles mesures sont déjà intégrées par les marchés, comme le montre la compression des spreads de crédit et de la périphérie.", poursuit M Dixmier.

L'institution de Francfort ne doit pas décevoir les investisseurs car "le marché a déjà largement anticipé que la BCE va continuer sa politique ultra-accommodante", estiment les analystes de Saxo Banque.

Par ailleurs, sur le plan sanitaire, les investisseurs n'ont pas non plus de quoi se réjouir. Si à moyen terme, les perspectives de vaccin -le Royaume-Uni a commencé mardi matin à administrer celui de Pfizer/BioNTech aux personnes les plus vulnérables- permettent d'envisager une levée des restrictions, le rythme des nouvelles contaminations ne décroît plus aussi rapidement en Europe. Cela fragilise le passage à de nouvelles étapes du déconfinement avant la fin d'année, tant en France qu'en Allemagne. Dans le même temps, outre-Atlantique, la Californie a réimposé des mesures de restrictions tandis que le gouverneur de New York menace d'interdire la restauration en salle dans la ville si le nombre d'hospitalisation continue de grimper.

Au chapitre macroéconomique, cette première partie de semaine est plutôt favorable. Les bons chiffres de la balance commerciale chinoise et de l'industrie allemande ont été de nature rassurante. Les exportations chinoises ont progressé de 21,1% sur un an au mois de novembre. La production industrielle publiée hier matin, à +3.2% pour octobre, a également très agréablement surpris, en venant confirmer le très bon indicateur baromètre publié vendredi à savoir celui des commandes à l'industrie.

Et ce mardi, côté européen, les regards se tournent vers les données révisées du PIB T4 en Zone Euro, à +12.5%, légèrement en deçà des premières estimations. Par ailleurs, l'indice ZEW de confiance dans l'économie a battu très largement les attentes, à 55 points, contre 39.0 le mois précédent, et 45.9 pour les attentes, grâce à l'actualité vaccinale. «L'annonce des approbations imminentes de vaccins rend les experts des marchés financiers plus confiants quant à l'avenir. L'indicateur ZEW du sentiment économique a considérablement augmenté en décembre malgré le nombre toujours élevé de nouvelles infections à coronavirus. Ceci est probablement dû aux approbations de vaccins COVID-19 à venir », commente le président de ZEW, le professeur Achim Wambach, sur les attentes actuelles. Rien de consistant à se mettre sous la dent côté américain, 'agenda ne se densifiant réellement qu'à partir de ce mercredi (voir plus bas).

Côté valeurs, le secteur immobilier, sous les projecteurs ces dernières séances, a reflué vivement mardi, à l'image de ces représentants sur le compartiment A de la cote: Nexity (-1,76% à 33,40 euros), Altéra (-3,33% à 133,40 euros), Icade (-3,61% à 65,40 euros), Klepierre (-3,78% à 19,10 euros), et Carmila (-4,65% à 11,90 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de mardi dans le vert, à l'image du Dow Jones (+0,35% à 30 173 points) ou du Nasdaq Composite (+0,50% à 12 582 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,28% à 3 702 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.2130$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 45,70$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité outre Atlantique, les stocks des grossistes à 16h00, les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) à 16h00 et les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Deux points (liés au demeurant) sont particulièrement intéressants à noter sur la configuration graphique de court terme sur l'indice phare:

1) Après la puissance libération d'énergie acheteuse du 09 novembre, a qui a vu les 5 000 points psychologiques voler en éclats, la consolidation consécutive jusqu'au 13 s'est construite sans mouvement correctif, et intégralement au-dessus du corps allongé de la bougie remarquable du 09.

2) Un redémarrage précoce le 16, dans des volumes qui ne se sont pas essoufflés.

C'est finalement la structure même de cette consolidation, qui s'est muée progressivement en mouvement ascendant peu volatile, qui en dit long sur la détermination du camp acheteur. La "tenue" de la moyenne mobile à 20 heures (en bleu foncé en vue horaire) est à ce stade aussi intéressante que prédictive.

Dans l'immédiat, une première alerte annonçant une épisode ponctuelle de prises de profits sous résistance intermédiaires s'est déclenchée lundi. Les signaux pour une reprise des achats seront donnés tout autant par la lecture graphique du CAC que, au cas par cas, par les valeurs à plus fort effet d'amplification du compartiment A de la cote, soit un univers d'investissement formé de façon non exhaustive par Air France, Vallourec, CGG, Sodexo, Mercialys, ...

Dans ces conditions, une poursuite de la latéralisation est attendue. Sans rapide apport de carburant, elle se poursuivra par une courte correction. L'occasion de repasser progressivement à l'achat sur des dossiers préalablement ciblés.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5620.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5520.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 29P9S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5620.00 / 5725.00 / 6000.00
Support(s) :
5520.00 / 5343.00 / 5000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Stimulus et Conseil des Gouverneurs de la BCE au menu de la seconde partie de la semaine (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Stimulus et Conseil des Gouverneurs de la BCE au menu de la seconde partie de la semaine (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.80 % vs +13.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat