Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 049.28 +2.85 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Poursuite d'une nerveuse partie de yoyo

mardi 14 juillet 2020 à 08h30

(BFM Bourse) - En dépit du caractère férié de ce mardi (14 juillet, Fête Nationale), la Bourse parisienne ouvrira, et ce dans des conditions habituelles d'horaire et de cotation. Hier, l'indice phare tricolore, le CAC 40, débutait semaine dans de bonnes dispositions, en repassant au-dessus du seuil psychologique des 5 000 points, avec l'appui des Bourses asiatiques et de Wall Street qui occultent complètement les risques sanitaires pour se concentrer sur les espoirs, pour l'instant confirmés, d'une reprise rapide et vigoureuse de l'économie mondiale. Espoirs également à souligner sur le front de la lutte contre le Covid-19 (vaccins, traitements).

Les investisseurs vont désormais se tourner vers la saison des résultats du deuxième trimestre qui commencera véritablement ce mardi avec les grandes banques américaines (JP Morgan, Citi et Wells Fargo ouvriront le bal) et devrait être la plus mauvaise depuis la crise financière de 2008, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe. Selon les données Refinitiv, les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir chuté de 44,1% au deuxième trimestre.

Au chapitre statistique, rien de consistant à se mettre sous la dent lundi, et les opérateurs ont poursuivi la digestion des chiffres publiés vendredi: bonne surprise avec les productions industrielles française et italienne qui ont explosé largement au-delà des attentes en mai, en rythme mensuel, à +19,6% et +42,1% respectivement. D'un point de vue sectoriel, la résilience est particulière forte sur les biens d'équipements, les machines-outils et les équipements de transports. Outre Atlantique, les différents indices des prix à la production ont nettement déçu, quelle que soit l'assiette. En particulier, hors alimentation et énergie (éléments juge volatils), les prix à la production de juin ont baissé en rythme mensuel de 0.3%, là où en moyenne, les économistes et analystes interrogés voyaient ces "prix producteurs" grappiller 0.1%.

Côté valeurs, un certain nombre de dossiers à fort Bêta (ceux-là même qui avaient le plus souffert pendant au pire de la crise boursière) ont pris de la hauteur lundi, à l'image de Rexel (+3,48% à 10,86 euros), Peugeot (+3,60% à 14,545 euros), Airbus (+3,67% à 67,85 euros), Eramet (+3,70% à 31,68 euros), Safran (+4,03% à 92,50 euros), Plastic Omnium (+4,03% à 19,08 euros), TechnipFMC (+4,61% à 6,44 euros), ou encore Elior (+6,17% à 5,42 euros).

Ubisoft (-4,98% à 73,64 euros) a accusé le coup après le départ de plusieurs cadres de l'éditeur de jeux vidéo face à des accusations de "mauvaise conduite et comportements inappropriés" relayées par la presse. L'éditeur français de jeux vidéo subit aussi une présentation jugée décevante.

De l'autre côté de l'Atlantique, séance marquée lundi par une accélération brutale à la baisse des valeurs technologiques en fin de séance. Résultats: -2,13% à 10 390 pour le Nasdaq Composite et -0,94% à 3 155 points pour l'indice élargi du S&P 500. Le Dow Jones est parvenu à rester symboliquement en territoire vert: +0,04% à 26 085 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1325$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40,20$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité l'indice ZEW allemand de sentiment économique à 11h00 et l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La séance de vendredi s'est traduite graphique par une bougie au corps allongé, sans atteindre toutefois la longueur du corps de la bougie précédente, qui a rimé avec rupture des 5 000 points. Ce seuil hautement symbolique continue d'être au coeur d'évolutions nerveuses, sans qu'il soit possible de qualifier de support ou de résistance ce niveau graphique et technique. Une poursuite d'un tracé nerveux de part et d'autre de ce seuil symbolique, dans une volatilité marquée, est d'actualité.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5213.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 214DZ est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5213.00
Support(s) :
5000.00 / 4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Poursuite d'une nerveuse partie de yoyo (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Poursuite d'une nerveuse partie de yoyo (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat