Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 701.98 +0.98 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Politique budgétaire américaine expansionniste et pandémie dans l'équation des gérants

mercredi 13 janvier 2021 à 08h35

(BFM Bourse) - Si l'atteinte du seuil symbolique des 6 000 points n'est pas remise en cause, le chemin pour y accéder sera sinueux, avec davantage de prudence exprimée par les opérateurs, principalement pour trois raisons:

- La pandémie de Covid-19 tout d'abord, malgré le début des campagnes de vaccination dans le monde, qui ne suffisent pas à balayer les inquiétudes. Les différents "variants" du SARS-Cov2 (anglais, sud-africain, japonais) sont sources d'inquiétudes quant à leur contagiosité. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) annonce à ce stade ne pas envisager d'immunité collective avant la fin 2021 malgré l'arrivée des vaccins.

- La perspective d'un soutien budgétaire massif dès la fin de la Présidence Trump et l'investiture officielle de J. Biden le 20 janvier. Le frémissement des Treasuries à 10 ans n'a pas échappé à la vigilance des investisseurs, qui y ont vu des anticipations, à terme, d'un retour de l'inflation, et donc la perspective de rendement sur le marché obligataire américain au détriment, progressivement, des marchés d'actions. Autrement dit, une politique budgétaire expansionniste qui conduirait à creuser la dette pèse depuis quelques séances sur le cours des obligations. Le retour pourtant très timide de l'idée du "tapering" (une réduction graduelle du soutien de la Fed) a en outre contribué à renchérir les rendements obligataires, celui du bon du Trésor à 10 ans s'élevant à 1,172% mardi (les rendements augmentent à mesure que le prix des obligations baisse). Lundi, le président de la Fed de Dallas a fait part de son espoir qu'une amélioration de la situation économique plus tard dans l'année permettrait de tenir un débat honnête sur le rythme de ce tapering.

- La fin de mandat houleuse de D. Trump, marquée par des événements indignes, comme l'irruption violente de manifestants pro Trump dans le coeur battant de la démocratie américaine: le Capitole. Evénement qui aura définitivement cristallisé la fracture entre deux Amériques. Ainsi q'une ligne de fracture au sein même du camp républicain. Et ce alors que l'option d'une procédure de destitution (impeachment) est sur la table. "Bien que celle-ci ait peu de chance d'aboutir avant le 20 janvier, soit la fin du terme de Donald Trump, les démocrates souhaitent également faire en sorte qu'il ne puisse pas se représenter en 2024. Cela pourrait conduire à plus de tensions et les supporters de Donald Trump pourraient crier à l'acharnement", prévient Vincent Boy (IG France).

Au chapitre statistique, l'agenda cette semaine ne se densifie réellement qu'à partir d'aujourd'hui (voir plus bas et notre agenda complet). Hier très peu de choses à se mettre sous la dent. Citons tout de même l'indice NFIB des petites entreprises américaines, qui a déçu en se contractant à 95,9, nettement sous la cible.

Côté valeurs, les parapétrolières profitaient de la bonne tenue des cours du brut, l'image, en données de clôture mardi, de CGG (+3,44% à 0,9794 euro), Schlumberger (+6,40% à 21,60 euros), ou TechnipFMC (+7,47% à 10,27 euros). Solutions30 (+3,41% à 13,33 euros) était entouré avec la signature d'un nouveau contrat en Italie. Mais la star du jour mardi sur la cote se nommait Valneva (+14,62% à 9,25 euros), alors que la Commission européenne a conclu des discussions préliminaires avec la société en vue d'acquérir jusqu'à 60 millions de doses de son vaccin potentiel contre le Covid-19, sous réserve de son homologation.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont grappillé quelques points mardi, non loin de leurs sommets absolus, à l'image du Dow Jones (+0,19% à 31 068 points) ou du Nasdaq Composite (+0,28% à 13 072 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini sur une note stable (+0,04% à 3 801 points).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.2210$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 53,70$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité la production industrielle en Zone Euro à 11h00, et outre Atlantique, l'indice des prix à la consommation à 14h30, les stocks de brut à 16h30 ainsi que le Livre Beige de la Fed à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC 40, indice phare de la cote parisienne, a tenté mercredi, jeudi et vendredi une nouvelle fois de s'affranchir d'une zone de résistance à proximité des 5 620 points. Franchissement qui si il venait à être validé dans les règles de l'art, relancerait durablement le mouvement acheteur après une longue phase de latéralisation. Or les volumes et la volatilité, s'ils ont été au rendez-vous, n'ont pas été suffisants pour valider pleinement sous la forme d'une cassure (breakout) ce franchissement.

Tout reste donc à valider. Les volumes sur les séances de jeudi et de vendredi , sans être ridicules, se sont contractés. Une fédération sectorielle plus massive viendrait en particulier étayer ce scénario. Dans l'immédiat, la séance de lundi 11/01 a cassé l'élan. Une phase de latéralisation est attendue, avant que l'effet d'aspiration du gap baissier majeur du 24 février (gap "Covid") n'ait un effet d'attraction irrémédiable. Nous n'y sommes pas encore.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5610.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6000.00 / 6200.00
Support(s) :
5610.00 / 5495.00 / 5300.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Politique budgétaire américaine expansionniste et pandémie dans l'équation des gérants (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Politique budgétaire américaine expansionniste et pandémie dans l'équation des gérants (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +34.82 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat