Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 559.57 -0.56 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Plie mais ne rompt pas, sous des résistances intermédiaires

mardi 1 décembre 2020 à 08h31

(BFM Bourse) - En toute fin de séance, et particulièrement au fixing de clôture, l'indice CAC 40 a vu ses pertes journalières s'accélérer hier (-1,42% à 5 518 points). Pas de quoi entamer significativement le bilan en or du mois de novembre (+20,12%), mois historique par sa performance, marqué par une issue d'élections générales aux Etats-Unis plutôt favorable aux marchés et une actualité vaccinale triomphante qui aura apporté son lot de soulagement. Sur ce point, dernière actualité en date: Moderna dépose des demandes d'autorisation de mise sur le marché de part et d'autre de l'Atlantique, pour son vaccin contre le Covid-19, en Phase III. Après des résultats intermédiaires montrant une efficacité de 94.1%, ce taux vient d'être confirmé sur une étude élargie.

Au chapitre statistique, la bonne surprise de la bonne tenue de l'indice PMI industriel IHS Markit en Chine pour le mois de novembre significativement au-delà de la cible. Déception nette en revanche pour l'indice des prix à la consommation en Allemagne, l'indice PMI de Chicago et les ventes de logements en cours aux Etats-Unis.

La politique monétaire européenne a également attiré l'attention, avec une note d'UBS qui n'est pas passé inaperçue. UBS, dans une note de recherche datée d'hier, s'attend ce que le PEPP (Programme d'achat d'urgence face à la pandémie) soit prolongé de six mois et augmenté de 500 Milliards d'euros, passant de 1 350 Milliards d'euros à 1 850 Milliards d'euros. Toujours selon la banque suisse, le TLTRO (Targeted Longer-Term Refinancing Opérations) serait prolongé jusqu'à mi-2022.

Verdict le 10 décembre pour voir dans quelle mesure les attentes d'UBS seront confirmées, et dans quelle mesure de façon plus générale la Banque Centrale Européenne a la possibilité de surprendre encore agréablement le marché dans son attitude dovish (conciliante, accommodante).

Côté valeurs, le duo de tête du compartiment A vendredi en a occupé les deux dernières places lundi, preuve si c'était encore nécessaire de l'effet Bêta impressionnant de ces deux dossiers: Air France (-7,34% à 5,00 euros) et Vallourec (-8,68% à 28,13 euros). Des prises de bénéfices importantes sur le secteur de l'immobilier était à relever lundi, en particulier sur Carmila (-4,21% à 11,84 euros), Klepierre (-4,54% à 18,50 euros), Covivio (-4,86% à 68,50 euros), ou Mercialys (-6,29% à 6,625 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la séance de lundi dans le rouge, dans des marges complètement différentes, à l'image du Dow Jones (-0,91% à 29 638 points) ou du Nasdaq Composite (-0,06% à 12 198 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,46% à 3 621 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1960$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 45,10$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité une batterie d'indicateurs PMI (IHS Markit) d'activité dans l'industrie. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront publiées à 10h00 (attendues à 53,6 pour novembre). A suive également le PMI manufacturier ISM (à plus fort impact potentiel) aux Etats-Unsi à 16h00, ainsi que les dépenses de construction, toujours aux Etats-Unis, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Deux points (liés au demeurant) sont particulièrement intéressants à noter sur la configuration graphique de court terme sur l'indice phare:

1) Après la puissance libération d'énergie acheteuse du 09 novembre, a qui a vu les 5 000 points psychologiques voler en éclats, la consolidation consécutive jusqu'au 13 s'est construite sans mouvement correctif, et intégralement au-dessus du corps allongé de la bougie remarquable du 09.

2) Un redémarrage précoce le 16, dans des volumes qui ne se sont pas essoufflés.

C'est finalement la structure même de cette consolidation, qui s'est muée progressivement en mouvement ascendant peu volatile, qui en dit long sur la détermination du camp acheteur. La "tenue" de la moyenne mobile à 20 heures (en bleu foncé en vue horaire) est à ce stade aussi intéressante que prédictive.

Dans l'immédiat, une première alerte annonçant une épisode ponctuelle de prises de profits sous résistance intermédiaires s'est déclenchée. Les signaux pour une reprise des achats seront donnés tout autant par la lecture graphique du CAC que, au cas par cas, par les valeurs à plus fort effet d'amplification du compartiment A de la cote, soit un univers d'investissement formé de façon non exhaustive par Air France, Vallourec, CGG, Sodexo, Mercialys, ...

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5725.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 28K7S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5725.00 / 6000.00 / 6200.00
Support(s) :
5343.00 / 5000.00 / 4515.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Plie mais ne rompt pas, sous des résistances intermédiaires (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Plie mais ne rompt pas, sous des résistances intermédiaires (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat