Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 727.52 +0.63 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Pandémie et présidentielle américaine sous surveillance nerveuse

lundi 19 octobre 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - La seconde vague de l'épidémie de coronavirus, ainsi que l'approche du verdict des urnes aux Etats-Unis, vont continuer de constituer de puissants drivers de marché cette semaine. La semaine passée, nerveuse en seconde partie, se sera finalement soldée par une variation hebdomadaire quasi nulle, le trou d'air de jeudi avec le renforcement de mesures de restriction face au Covid19 en Europe, ayant laissé place à un rebond significatif vendredi (+2,03% à 4 935 points), dans des volumes épais, avec le concours de LVMH (+7,34% à 432,60 euros), avec une copie trimestrielle au-delà des attentes.

L'automobile évoluait pour une fois dans le même sens, avec des gains de 5,5% pour Peugeot, et de 5,2% pour Renault avec la présentation de sa future Mégane électrique, fer de lance de la stratégie de reconquête de Luca de Meo. Le secteur profitait bien sûr également de l'annonce d'un retour à la croissance du marché automobile européen en septembre, et des publications meilleures qu'attendu de Volvo et Daimler. Les équipementiers suivaient le mouvement, à l'image de Valeo (+2,60% à 27,64 euros), Faurecia (+3,86% à 38,21 euros), ou Plastic Omnium (+4,65% à 23,40 euros).

Danone (-3,44% à 53,30 euros), subissait les doutes d'Oddo, qui a réduit sa cible de cours. Le groupe annonce ce matin, en sus de sa copie trimestrielle, une revue stratégique et un plan d'action moyen terme assortie d'une réorganisation de l'organigramme.

"Les investisseurs devraient une nouvelle fois se raccrocher aux espoirs d’un vaccin avant la fin de l’année après l’annonce de Pfizer en ce sens vendredi. Par ailleurs, malgré l’absence d’avancée, les marchés devraient encore se raccrocher à la possibilité de voir un second plan d’aide au congrès avant les élections présidentielles.", retient Vincent Boy, analyste de marché IG France.

"En effet, la communication rassurante de l’administration américaine joue toujours un effet positif sur les marchés et l’annonce de Nancy Pelosi hier précisant qu’il reste des désaccords mais qu’il y a une possibilité d’avoir un accord avant les élections, pourrait soutenir les marchés", poursuit l'analyste.

Principal rendez-vous macroéconomique vendredi, les ventes au détail aux Etats-Unis, pour le mois de septembre, ont vu leur dynamique dépasser largement les attentes, à +1.9% en rythme mensuel pour l'assiette de produits la plus large, contre un consensus à +0,7%.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur cations ont terminé en ordre dispersé la séance de vendredi, dans des marges étroites et proches de l"équilibre, à l'image du Dow Jones (+0,39% à 28 606 points) ou du Nasdaq Composite (-0,36% à 11 671 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a stagné (+0,01% à 3 483 points).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1710$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40,80$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'ndice NAHB des prix de l'immobilier résidentiel à 16h00. Déjà publié, dans le nuit, le PIB chinois au troisième trimestre a progressé de 4.9% comparé au troisième trimestre 2019, manquant des attentes bien plus optimistes.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le gap baissier du 21 septembre a été comblé dès le tout début de la semaine passé, avant engagement dans une latéralisation nerveuse sous les 5 000 points, puis deux séances au directionnel plus tranché. L'issue de la formation d'un long biseau au tournant du mois d'octobre se sera soldée par une sortie par le bas, pas encore pleinement validée. Dans tous les cas, sous les 5 000 points en données de clôture, la situation graphique de court terme reste préoccupante.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1X68S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00 / 5330.00
Support(s) :
4700.00 / 4575.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Pandémie et présidentielle américaine sous surveillance nerveuse (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Pandémie et présidentielle américaine sous surveillance nerveuse (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat