Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 380.39 -0.08 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le marché relâche l'accélérateur sans appuyer sur le frein

lundi 19 avril 2021 à 08h34

(BFM Bourse) - Pour la dernière séance de la semaine, l'indice phare parisien a accéléré à la hausse, achevant le tracé d'une bougie hebdomadaire de bonne facture, peaufinant une semaine marquée par une batterie d'indicateurs macroéconomiques très satisfaisants, en particulier outre Atlantique (ventes au détail, prix à la consommation entre autres), et ce sans échauffement des rendements d'obligations du Trésor US.

Non seulement le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans (Treasuries à 10 ans) ne se sont pas échauffés, mais elles ont même reflué ! Ce matin, elles restaient sous les 1,57%..."Il est difficile de justifier un tel mouvement alors que les ventes au détail ont bondi de 10% le mois dernier !", pour la recherche économique et stratégique d'Aurel BCG.

"Alors que cette situation pourrait laisser anticiper qu'une hausse des taux directeurs se rapproche, entrainant un translation à la hausse de la courbe, les taux font l'inverse", pouvait-on lire dans une note vendredi, de la BRED, qui s'avance:

"Une des explications possibles serait que ces bonnes nouvelles, rassurant les investisseurs, attirent un flux acheteur sur les govies en signe de confiance retrouvée en l'économie. Plus simplement ces flux acheteurs pèsent plus sur les niveaux de taux que les anticipations possibles de l'évolution de la politique monétaire. Et le plus cocasse de l'histoire est que ces investissements de confiance viendraient peut être des variations de rachat des plans de soutien pilotés par les banques centrales, banques centrales qui sont le plus au fait de l'occurrence d'un retour d'une hausse des taux directeurs pour calmer une éventuelle surchauffe inflationniste."

Le sentiment de marché reste dominé par l'optimisme sur la reprise économique grâce aux progrès des campagnes de vaccination et s'appuie sur une série d'indicateurs encourageants. Dernier en date, en provenance de Chine: le bond de 18,3% du PIB au premier trimestre, à nuancer dans la mesure où l'activité, paralysée par l'épidémie, s'était contractée de 6,8% l'an dernier à la même période.

Au chapitre statistique vendredi, les opérateurs ont pris connaissance de l'excédent de la balance commerciale en Zone Euro pour le mois de février, qui s'est contracté à 18,4 Milliards d'euros, significativement sous les attentes (qui frôlaient les 22). Enfin l'inflation a été confirmée à 1.3% en rythme annuel (0,9% hors alimentation, énergie, alcool et tabac), selon les toutes dernières données de l'office statistique européen Eurostat. Enfin outre Atlantique, l'indice U-Mich de confiance des consommateurs a certes progressé à 86,5 ce mois-ci, mais dans des proportions moindres que ne le laissait envisager le consensus.

Côté valeurs, au lendemain de résultats convaincants de Publicis et de grandes banques américaines, les investisseurs ont accueilli plus fraîchement ceux de l'Oréal. Rendu exigeant par les points d'activité exceptionnels présentés par Teleperformance et LVMH, le marché a sanctionné ainsi légèrement le n°1 mondial des cosmétiques (-1,82% à 336,55 euros) dont les ventes ont pourtant atteint un niveau record - même si elles ont marqué un coup d'arrêt dans sa principale division, celle du maquillage.

Du bon côté du palmarès, on retrouvait les valeurs cycliques, sensibles à la conjoncture économique, Safran et Renault gagnant notamment 2,7% et 2,2%. Après avoir ouvert dans le rouge, LVMH est revenu en territoire positif dans la matinée avant d'accroître progressivement ses gains jusqu'à finir en hausse de 2,2% à un nouveau sommet historique, correspondant à une valorisation de 318 milliards d'euros.

Fnac Darty a gagné de son côté 4,9%, porté par un bond de 22% de ses ventes au premier trimestre 2021, malgré la fermeture d'une partie de ses magasins, grâce au fort attrait pour les produits liés au télétravail. La crise sanitaire a également boosté le secteur de la santé animale, les revenus du laboratoire vétérinaire Virbac s'étant également envolés de 22% sur les trois premiers mois. Le titre a décollé de 18,5% à un nouveau sommet historique.

On suivra Faurecia ce lundi, qui vient de publier.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé une semaine riche et dense en repères majeurs dans de bonnes dispositions, à l'image vendredi du Dow Jones (+0,48% à 34 200 points) ou du Nasdaq Composite (+0,10% à 14 052 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,36% à 4 185 points, pour un bilan hebdomadaire de +1,37%.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1970$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 62,90$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité, le cas échéant seulement, le rapport mensuel de la Banque d'Allemagne. Un programme pauvre qui se densifiera progressivement tout au long de la semaine, avec en point d'orgue jeudi la décision de politique monétaire le la BCE et vendredi une batterie d'indicateurs d'activité PMI.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 6 200 points ne constituent désormais plus la borne haute d'une phase de consolidation élargie, étant donné qu'ils ont été franchis, sans aucune forme d'hésitation sur l'ensemble de la semaine passée. Au-dessus de ce seuil technique de support, la capacité de l'indice à solidifier ses récents gains va être observée attentivement, autant que les volumes sur l'ensemble de la semaine. Semaine qui sera marquée par une intensification du rythme de publications des trimestriels des grands groupes cotés.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 6200.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6300.00 / 6500.00
Support(s) :
6200.00 / 5880.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le marché relâche l'accélérateur sans appuyer sur le frein (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le marché relâche l'accélérateur sans appuyer sur le frein (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.70 % vs +28.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat