Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 570.19 -0.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le degré d'échauffement de l'économie américaine est scruté

mardi 6 juillet 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Au lendemain du 4 juillet, fête nationale américaine tombant cette année un dimanche, Wall Street est resté clos, privant Paris de repère. L'indice phare français, à l'issue d'une nouvelle séance empreinte de nervosité, marquée par un écart important entre point bas et point haut de séance, a clôturé en hausse de 0,22% à 6 567 points, avec l'appui de PMI Composite satisfaisant en Zone Euro.

Pour rappel, la semaine passée, le baromètre de la Bourse de Paris aura perdu 1,06%, avec un écart important entre les points bas et les points hauts hebdomadaires. Semaine achevée avec un rapport fédéral sur l'emploi pour le moins contrasté. sans véritable message délivré clairement à la Fed pour alimenter sa réflexion monétaire. Car si d'un côté, le taux de chômage, attendu en baisse à 5.6% de la population active, a en réalité progressé à 5.9% (contre 5.8% en mai), le nombre de créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) a nettement battu les attentes, avec 850 000 créations. La dynamique de progression des salaires horaires moyens reste dans les attentes pour sa part (+0,3%), sans surchauffe pouvant laisser craindre un dérapage inflationniste. Car c'est bien ce que cherche la Fed, et à travers elle la communauté financière dans ce type de rapport: le degré de déséquilibre entre offre et demande sur l'emploi en pleine reprise, les hausses de salaires et leurs impacts potentiels sur les prix...

Hier, les opérateurs ont composé avec la publication des données finales des PMI (IHS Markit) Services (et donc désormais Composite) pour la Zone Euro. A l'échelle de l'union monétaire, le score est de 58.3 pour les services (au-dessus des premières estimations) et le Composite atteint 59.5. Chris Williamson, Chief Business Economist chez IHS Markit, a commenté:

"Une vague d'optimisme selon laquelle le pire de la pandémie est derrière nous a propulsé les attentes de croissance des entreprises au plus haut depuis 21 ans, de bon augure pour que la reprise se renforce dans les mois à venir. Cependant, en partie en raison de la pénurie de l'offre de main-d'œuvre - ce qui signifie un plus grand pouvoir de fixation des prix - la récente montée des pressions inflationnistes ne se limite en aucun cas au secteur manufacturier. Les entreprises du secteur des services augmentent leurs prix au rythme le plus rapide depuis plus de 20 ans alors que les coûts augmentent, accompagnant un bond similaire dans prix manufacturiers pour signaler une augmentation généralisée des pressions inflationnistes."

Les investisseurs étaient par ailleurs dans l'attente d'un dénouement à Vienne, où les négociations entre les membres de l'Opep et leurs alliés ont échoué en fin de semaine dernière, les Émirats Arabes Unis (EAU) ayant regretté dimanche que la prolongation envisagée de l'accord sur les quotas de production de pétrole ne comporte pas d'augmentation de leurs volumes, la qualifiant "d'injuste". Alors que les discussions devaient reprendre en début d'après-midi, les pays membres de l'Opep+ ne se sont finalement pas réunis, les positions des uns et des autres n'ayant pas évolué.

Côté valeurs, les variations sont également limitées par le manque d'actualités propres aux entreprises, même si l'on retrouve EDF en queue de palmarès du SRD (-1,73% à 11,90 euros) après les commentaires de Bruno Le Maire évoquant des discussions difficiles avec Bruxelles au sujet de la réorganisation du groupe. Lagardère rétrocède également 3,2% (plus forte chute du SBF 120) à ses gains conséquents de vendredi dernier (+6,1%). Parmi les fleurons de la cote, ce sont les valeurs bancaires qui signent les meilleures performances du jour avec des gains de 2,5% pour Société Générale, 2,2% pour BNP Paribas et 1,7% pour Crédit Agricole. Sanofi cède 1,2% après avoir annonce que son vaccin, développé en collaboration avec le britannique GSK, devrait être disponible en décembre. Le compartiment technologique a également été délaissé (-0,7% pour Atos, -0,6% pour Teleperformance).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1890$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 76,50$.

A l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité l'indice ZEW de confiance dans l'économie allemande à 11h00 et l'indice PMI Services ISM à 16h00 pour les Etats-Unis.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

En huit séances entre le 18 et le 29 juin, l'indice phare de la Bourse parisienne, le CAC 40, aura clôturé à quatre reprises sur les points bas de séance, preuve comme nous le mentionnions plus haut, d'un regain de nervosité. La mobilisation du camp vendeur, certes pour l'instant ponctuelle, s'est répétée les 18 juin, 23 juin, et 28 juin, avec des tests de plus en plus pressants de la moyenne mobile à 25 jours. A la création aisée de nouveaux points hauts du 19 mai au 17 juin (un mois sans interruption) vient succéder un épisode de reflux légitime, pas encore amplifié par un sentiment de peur. L'écart entre les points bas et les points hauts hebdomadaires a accentué la matérialisation graphique de cette nervosité: la psychologie de marché est moins binaire, et l'entrée dans une phase d'interrogation empreinte de nervosité se confirme.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6710.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6710.00 / 6944.00
Support(s) :
6420.00 / 6220.00 / 6000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le degré d'échauffement de l'économie américaine est scruté (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le degré d'échauffement de l'économie américaine est scruté (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat