Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 881.87 +2.39 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La partie de yoyo n'est pas terminée

vendredi 8 octobre 2021 à 08h32

(BFM Bourse) - Volatilité toujours aussi intense sur le marché parisien, qui a vu son indice phare sur actions, le CAC 40, regagner hier 1,65% à 6 600 points, avec l'appui d'un d'une actualité politique américaine encourageante. Mr Mitch McConnell, Sénateur républicain, a tendu la main à l'exécutif en proposant un délai supplémentaire pour la renégociation du plafond de la dette. Cette mesure permettrait d'éviter un défaut de paiement des États-Unis, attendu entre le 18 octobre et le début du mois de novembre et qui pesait sur les marchés depuis des semaines. Par ailleurs, la possibilité évoquée par l'exécutif américain de "puiser" dans les réserves stratégiques de brut a provoqué un reflux salutaire du baril de brut léger texan.

Côté statistiques, c'est sur le front de l'emploi que va se dérouler cette seconde partie de la semaine, dont le point d'orgue sera atteint cette après-midi avec le rapport Non Farm Payrolls (NFP) sur l'emploi privé. Nous avons déjà eu un avant-goût hier avec les conclusions de l'enquête du cabinet ADP: il fait état de 568 000 créations de postes (hors service public et agriculture), largement au-delà des attentes (425 000). Dans l'immédiat, les opérateurs ont pris connaissance des nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, encourageantes, en baisse bien plus forte que le consensus ne le laissait augurer, à 326 000 nouvelles inscriptions. En Europe, le regain d'optimisme à l'œuvre sur les marchés a pris facilement le pas sur une statistique décevante, celle d'une baisse de 4% de la production industrielle allemande en août sous l'effet de perturbations des chaînes d'approvisionnement, notamment dans le secteur automobile.

Côté valeurs, l'éditeur et développeur de jeux vidéo Ubisoft a flanché de 6,22% à 48,37 euros en réaction aux retours mitigés sur son seul blockbuster de l'année (Far Cry 6), et malgré un net relèvement d'objectif de la part de Midcap. De l'autre côté du palmarès, Saint-Gobain a récupéré 4,2% alors que ses nouveaux objectifs stratégiques avaient été accueillis mercredi par une repli de 1%. Dans le sillage d'une série de recommandations favorables sur l'ensemble du secteur automobile européen, les équipementiers automobiles, à fort effet Bêta en Bourse, ont pris de la hauteur, à l'image de Valeo (+5,89% à 25,00 euros) ou Faurecia (+6,44% à 41,30 euros), sur la première place du podium du Compartiment A de la cote.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de jeudi dans le vert, loin cependant de leurs points hauts respectifs de séance, à l'image du Dow Jones (+0,98% à 34 754 points) ou du Nasdaq Composite (+1,05% à 14 654 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,83% à 4 399 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1550$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 79,50$.

A suivre à l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité le rapport fédéral sur l'emploi privé aux États-Unis, à 14h30. Le taux de chômage est attendu en baisse à 5,1% de la population active et les créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) à 490 000.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La mobilisation du camp vendeur s'est construite, dans un niveau de participation important, mardi, tout au long de la séance, validant le passage dans une base de travail inférieure à la moyenne mobile à 100 jours (en orange), dont la pente haussière est de plus en plus faible, et balayant le gap haussier du 22 septembre. Une large bande entre 6 250 et 6 590 points peut désormais accueillir les oscillations hachées du marché.

Le très mince corps de la bougie de mercredi 29/09 est intégralement dessiné dans l'amplitude du corps de la bougie précédente, dans des volumes bien plus faibles, montrant l'absence de reprise en main durable des acheteurs, encore peu motivés à l'idée de reprendre une stratégie d'achats massifs inconditionnellement. Cette bougie a été immédiatement suivie d'une englobante baissière.

L'indice est toutefois parvenu à clôturer à bonne distance de ses points bas hebdomadaires, touchés quasiment dès l'ouverture vendredi. 01er/10. Deux conséquences qui éloignent momentanément la perspective d'une accélération baissière: la formation d'une ombre basse sur la bougie de la semaine, et un comblement du gap du 21 septembre, ce qui balaye toute structure traversante. La longueur de l'ombre haute de la bougie hebdomadaire de la présente semaine est en jeu ce vendredi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6720.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6720.00 / 6960.00
Support(s) :
6384.00 / 6250.00 / 6000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La partie de yoyo n'est pas terminée (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La partie de yoyo n'est pas terminée (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.50 % vs +38.44 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat