Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 455.81 -1.74 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La nervosité s'intensifie autour des 5 000 points

lundi 7 septembre 2020 à 08h35

(BFM Bourse) - Nouvelle bougie très peu avenante tracée vendredi sur l'indice CAC 40, qui a terminé la séance en baisse de 0,89% à 4 965 points, avec un nouveau passage sous la barre symbolique des 5 000 points. La poursuite du mouvement de prises de profits sur les valeurs technologiques américaines aura pesé, alors même que les signaux enregistrés sur la santé de l'emploi américain, au travers du rapport NFP, étaient plutôt de nature rassurante.

Les investisseurs ont donc pris connaissance de la publication, par l'US Bureau of Labor Statistics, du rapport NFP (Non Farm Payroll) pour l'emploi privé au mois d'août. Si les créations de postes atteignent quasi parfaitement la cible à + 1 371 000 postes, la dynamique des salaires horaires moyens (+0.4% en rythme mensuel) et surtout le taux de chômage, explosent la cible. Le taux de chômage fond à 8.4% de la population active.

Le Bureau of Labor Statistics a précisé: "Ces améliorations du marché de l'emploi reflètent la reprise continue de l'activité économique qui avait été réduite en raison de la pandémie de coronavirus (COVID-19) et les efforts pour la contenir. En août, une augmentation de l'emploi reflétait en grande partie l'embauche temporaire pour le recensement de 2020. Des gains d'emplois notables également se sont réalisés dans le commerce de détail, dans les services professionnels et aux entreprises, dans les loisirs et l'hôtellerie, et dans les services d'éducation et de santé."

Wall Street restera fermé ce lundi en raison d'un jour férié (Fête du Travail), mais cela n'empêchera pas les commentaires de fuser après les révélations du FT sur le lien de cause à conséquences entre le montage réalisé par le conglomérat japonais SoftBank (via des prises de positions au travers d'options d'achat à un niveau apparemment exceptionnel) et l'ascension vertigineuse des techs américaines tout au long de l'été. Toutes nos explications ici.

Côté valeurs lundi, les valeurs technologiques étaient encore attaquées, à l'image d'Iliad (-2,64% à 169,35 euros), Dassault Systèmes (-2,72% à 152,10 euros), Ingenico (-3,62% à 137 euros), Wordline (-4,13% à 73,80 euros). En revanche, l'automobile (au sens large) était plébiscitée, à l'image de ses principaux représentants sur le compartiment A de la cote: Plastic Omnium (+4,15% à 21,06 euros), Peugeot (+4,27% à 15,145 euros), Renault (+4,46% à 24,45 euros), Valeo (+4,89% à 28,31 euros), et Faurecia (+5,25% à 40,88 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu du terrain, en particulier sur les techs. Le Dow Jones a perdu 0,56% à 28 133 points, et le Nasdaq Composite 1,27% à 11 313 points malgré une réaction en dernière partie de séance. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,81% à 3 426 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1830$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 39.10$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro à 16h30. Déjà publié ce matin, à 08h00, la dynamique de la production industrielle allemande en juillet a nettement déçu, en ressortant à +1.2% en rythme mensuel, contre +4.5% attendu.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Revenons sur le piège à la hausse observé jeudi. Le bull trap (piège à la hausse) est un phénomène classique en finance de marché comportementale: l'acheteur, appâté une première fois, l'est une seconde fois avec le sentiment de faire une affaire encore meilleure avec un point d'entrée jugé bon. Dès lors, la volatilité à la hausse progresse, et l'investisseur est de plus en plus persuadé d'avoir flairé la bonne affaire, sans se poser aucune question sur la justification de la hausse. Si le mouvement haussier ne prend pas corps, le piège se referme.

Pour autant, le cadre technique général ne s'en trouve pas changé. Au harami de la séance du 12 août, a succédé une bougie tout aussi caractéristique lundi 31 août, une bougie dite englobante baissière, dont le corps rouge, déjà ample en soi au demeurant, recouvre intégralement le corps le la bougie précédente, celle de vendredi. Si l'on y ajoute l'observation d'une clôture proche, très proche même, des points bas de séance lundi, des volumes épais et en accélération, et une rupture d'un seuil aussi technique que symbolique, le message délivré est peu avenant. Dans l'immédiat, tant que l'indice clôture au-dessus des 5 000, l'apport d'oxygène est assuré. En deçà, l'affaire se complique.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5132.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4770.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5132.00 / 5509.00 / 5725.00
Support(s) :
4770.00 / 4690.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La nervosité s'intensifie autour des 5 000 points (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La nervosité s'intensifie autour des 5 000 points (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +29.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat