Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Comment SoftBank aurait alimenté l'envolée de la tech américaine en Bourse

vendredi 4 septembre 2020 à 17h20
Softbank aurait pris d'énormes positions sur les marchés actions

(BFM Bourse) - Le conglomérat japonais SoftBank, un des plus gros investisseurs mondiaux dans le secteur technologique, serait derrière la vague d'achats de produits dérivés sur le secteur technologique qui a alimenté l'envolée du Nasdaq, jusqu'à la correction entamée jeudi, révèle une enquête du Financial Times.

La mystérieuse "baleine du Nasdaq", qui a dernièrement attiré l'attention des intervenants sur le marché des options par la taille inédite de ses prises de position -se comptant en milliards de dollars- n'est autre que le groupe japonais SoftBank, assure vendredi le Financial Times au terme d'une enquête approfondie auprès de différentes sources de marché.

Le conglomérat fondé par Masayoshi Son aurait pris des paris à la hausse sur le secteur le mois dernier, contribuant au rally enfiévré qui s'est emparé du Nasdaq américain. Ce dernier a atteint un nouveau sommet historique en début de semaine avant de subir jeudi sa plus forte baisse depuis mars dernier (-5% pour le Nasdaq Composite).

SoftBank, l'une des plus grandes entreprises japonaises en termes de capitalisation, a surtout fait parler d'elle ses dernières années par ses investissements dans des start-up non cotées, au travers d'un fonds dédié à l'innovation doté de 100 milliards de dollars d'actifs, dénommé Vision Fund. Depuis 2019, plusieurs participation emblématiques à l'image de WeWork, mais également Uber ou Slack, ont occasionné des moins-values pour le fonds. À la suite des turbulences exacerbées du printemps dernier, Soft Bank a mis sur pied une entité dédiée à la gestion d'actifs cotés pour essayer de se refaire.

Vers de brutaux mouvements de balanciers

En ce sens, la firme a multiplié les prises de positions à des niveaux décrits comme jamais-vu depuis des décennies par certains professionnels qui se sont confiés au Financial Times. Selon Goldman Sachs, le montant nominal des options d'achat sur les titres américains tels que Tesla, Amazon ou Google, a atteint 335 milliards de dollars en moyenne quotidienne au cours des quinze derniers jours, soit trois fois la moyenne observée entre 2017 et 2019, sans que les options de vente progressent dans les mêmes proportions.

"La taille et l'appétit du mystérieux acheteur d'options d'achat, associés à l'accalmie estivale, ont été un facteur majeur de la performance non seulement de nombreux grands noms de la technologie, mais également du marché boursier américain au sens large", a indiqué Charlie McElligott, stratégiste de Nomura, cité par le FT. Et la dynamique sur les options a en retour obligé les institutionnels positionnés sur ce marché à couvrir leurs positions en achetant les actions sous-jacente, faisant craindre un phénomène auto-alimenté. Ce qui, selon le stratégiste, expose le marché à d'importants mouvements de balancier, dans un sens ou dans l'autre.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +42.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat