Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 929.28 0.00 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La nervosité s'accroit, les yeux rivés sur le Congrès

vendredi 2 octobre 2020 à 08h36

(BFM Bourse) - Le déroulé de la séance, traduit graphiquement par la bougie de jeudi, est une nouvelle fois intéressant car révélateur de fragilité dans la psychologie de marché. Les interrogations sont nombreuses, et précarisent le profil technique de l'indice phare.

Les opérateurs restent focalisés sur l'évolution de la situation sanitaire, principalement en Europe et aux Etats-Unis, et sur les âpres négociations budgétaires au Congrès. Alors que les démocrates ont présenté en début de semaine au Congrès un plan d'aide de 2 200 milliards de dollars, ôtant plus de 1 000 milliards à une première proposition dans l'espoir de convaincre les Républicains, les médias américains croient savoir que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a fait un pas vers le camp démocrate en se disant désormais ouvert à un plan d'aide aux alentours de 1 700 milliards de dollars, quand l'administration Trump excluait jusque là de débourser plus de 1 000 milliards de dollars.

Sur le plan sanitaire, comme un symbole, Donald Trump a été testé positif au coronavirus et entame une quarantaine. "Le déni a fini par rattraper l'auteur du déni", a ironisé l'ancien Premier Ministre socialiste, Lionel Jospin, amené à réagit ce matin sur le plateau de France 2.

Au chapitre statistique jeudi, la journée est marquée par une batterie d'indicateurs d'activité dans l'industrie, et les données finales pour le mois de septembre ne révèlent aucune surprise. A l'échelle de la Zone Euro, le PMI manufacturier en données finales est confirmé à 53.7.

Outre Atlantique, si les dépenses des ménages en août ont progressé en rythme mensuel davantage qu'attendu (+1.0%), les revenus se sont contractés de 2.7%, manquant complètement les attentes. Sur le front de l'emploi, signal quelque peu rassurant avant la publication du rapport NFP ce vendredi: les nouvelles inscriptions aux allocations chômage, pour la semaine 39, sont chiffrés à 837 000 par le Département du Travail, non loin du consensus. Enfin, à 55,4, légèrement sous les attentes, le PMI industriel ISM a légèrement déçu.

Côté valeurs, le secteur des services pétroliers, ultra volatil depuis le début de la semaine, était en souffrance jeudi, les cours refluant en réaction à une enquête de Reuters qui signale une hausse de la production de l'Opep au mois de septembre, la Libye et l'Iran (exemptés de quotas de production) ayant notamment pompé davantage que les mois précédents. Schlumberger a perdu 5,15% à 12,90%, Rubis 6,60% à 31,98 euros, et Vallourec 6,81% à 15,682 euros.

STMicroelectronics a gagné 6,85% à 28,06 euros, grâce à une copie trimestrielle (T3) encourageante, et une révision à la hausse de son CA annuel 2020.

Genfit a plongé de plus de 20% à 3,90 euros, après avoir enterrer définitivement son projet de traitement de la NASH. (stéatose hépatique non alcoolique).

De l'autre côté de l'Atlantique, si les valeurs technologiques ont franchement rebondi (+1,43% à 11 326 ponts), le Dow Jones, indice généraliste, n'est parvenu qu'à conserver 0,13% de gain en clôture à 27 816 points. Le S&P500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,53% à 3 380 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1730$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 37,20$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité outre Atlantique: le rapport fédéral mensuel sur l'emploi à 14h30, les commandes industrielles à 16h00, l'indice de confiance des consommateurs et les prévisions de l'inflation (U-Mich en données révisées ), à 16h00 également. A suivre côté européen les chiffres de l'inflation en toutes premières estimations pour le mois de septembre à 11h00.

A noter que Tokyo, qui rouvrait ce vendredi après une panne technique jeudi, a clôturé en basse de près de 0,70%.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La semaine passée aura débuté par un événement technique majeur, avec un accroissement de volatilité sous les 5 000 points, la rupture de la moyenne mobile à 100 jours, dans des volumes solides, et laissant un gap baissier non contesté depuis. Nous voulions avoir davantage d'informations sur les cotations de l'ensemble de la semaine. Force est de constater que la quasi absence de réaction, avant vendredi après-midi aura confirmé l'alourdissement du profil graphique de court terme. D'autant que l'identification sectorielle des titres ayant le plus participé à la baisse aura cruellement rappelé le mois de mars. La bougie hebdomadaire finalement tracée n'a aucune ombre haute, et une ombre basse très mince.

La réaction légitime de lundi 28/09 est forte, mais n'apporte aucune garantie, dans sa construction, d'un redémarrage durable. Par la suite, sous les 4 700 points, la situation technique s'assombrirait davantage. Dans l'immédiat, la formation d'un harami en croix baissier (29/09), dans des volumes en nette contraction, au lendemain d'un rebond marqué, sur gap puis en séance, traduit l'essoufflement très précoce du camp acheteur. L'implication psychologique de la configuration est claire: le marché est contrarié, versatile, sans aucun élan, et n'affiche aucune confiance dans la poursuite de la hausse. Dans une structure en harami, la troisième bougie, celle de la confirmation, est très importante. Nous avons justement eu cette confirmation mercredi, avec l'ombre haute significative, et la clôture nettement sous le doji de mardi. Jeudi la différence négative entre ouverture et clôture, malgré une clôture positive, est révélatrice de la fragilité de la psychologie de marché.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 9K33S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00 / 5509.00
Support(s) :
4700.00 / 4368.00 / 4150.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La nervosité s'accroit, les yeux rivés sur le Congrès (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La nervosité s'accroit, les yeux rivés sur le Congrès (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.60 % vs -0.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat