Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 600.66 +0.83 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La crainte inflationniste ressurgit, la nervosité s'installe

mercredi 12 mai 2021 à 08h32

(BFM Bourse) - Dans une ambiance tendue, mais sans céder aucunement à la peur, le marché parisien a subi des prises de profits marquées mardi, sur fond de craintes résurgentes de tensions inflationnistes, en particulier outre Atlantique. Le dernier rapport fédéral sur l'emploi a mis en évidence une inadéquation criante entre offre et demande, laissant perplexes et déconcertées des salles des marchés qui attendaient près d'un million de créations de postes dans le secteur privé. Ce mercredi, c'est au tour des indices des prix à la consommation outre Atlantique, mesure phare de l'inflation, de venir apporter de nouveaux éléments de réflexion stratégique à la Fed, qui réunira le mois prochain son Comité de politique monétaire...

Pour rappel, la semaine dernière, Mme J Yellen, désormais Secrétaire au Trésor, a estimé, lors de la préparation d'un événement en ligne, qu'une légère hausse des taux fédéraux pourrait être "nécessaire", et ce afin d'éviter une "surchauffe" d'une économie en pleine reprise... Ce questionnement intense sur une éventuelle surchauffe de l'économie américaine constituera le principal driver de marché pour les séances à venir.

Au chapitre statistique mardi, les investisseurs ont pris connaissance de l'indice ZEW allemand de confiance dans la première économie de la Zone Euro, en vive hausse à 84.4 au plus haut depuis plus de 20 ans. «Le ralentissement de la troisième vague COVID-19 a rendu les experts des marchés financiers encore plus optimistes. L'indicateur ZEW du sentiment économique dans l'enquête de mai a atteint son plus haut niveau en plus de 20 ans. L'évaluation de la situation économique s'est également sensiblement améliorée. Les experts s'attendent à une reprise économique significative dans les six mois à venir. Les perspectives économiques de la zone euro et des États-Unis se sont également considérablement améliorées », a commenté le président de ZEW, le professeur Achim Wambach, à propos des attentes actuelles.

Ces craintes inflationnistes ont en premier lieu pesé sur les valeurs de croissance et celles qui ont récemment rebondi à la faveur de perspectives économiques favorables - mais pas seulement puisque les 40 sociétés composant le baromètre parisien ont conclu sur des variations négatives, un cas de figure suffisamment rare pour être souligné. En particulier, le secteur automobile était significativement pénalisé, à l'image de ces représentants sur le compartiment A de la cote: Stellantis (-3,01% à 14,646 euros), Valeo (-3,11% à 26,83 euros), ou encore Renault (-6,44% à 33,07 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu du terrain mardi, sur fond de craintes inflationnistes, et la veille de la publication crispante des indices des prix à la consommation. Le Dow Jones a perdu 1,36% à 34 269 points, et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 0,09% à 13 389 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,87%à 4 152 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2130$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 65,30$.

A l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité, en point d'orgue de la séance et de la semaine, les différents indices des prix à la consommation outre Atlantique à 14h30. A suivre également la production industrielle en Zone Euro à 11h00 et les stocks de brut outre Atlantique à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Après plusieurs alertes ponctuelles (alternance de clôture sur les points hauts de séance, puis sur les points bas, englobante haussière, fin des gaps de poursuite, marteaux en sommets de jambe) depuis le 20 avril, un message plus net et sans ambiguïté a été envoyé hier. Sur gap baissier ample (borne basse à 6 226 points), l'indice phare parisien a cédé du terrain quasiment tout au long de la séance mardi, avant une timide réaction de contestation en dernière partie de séance. La phase de définition de l'ampleur d'une vaste consolidation à venir peut débuter. Avis négatif à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6440.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6440.00 / 6710.00
Support(s) :
6080.00 / 5880.00 / 5670.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La crainte inflationniste ressurgit, la nervosité s'installe (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La crainte inflationniste ressurgit, la nervosité s'installe (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +32.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat