Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 007.46 -0.96 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'euphorie de début juin est brisée net

vendredi 12 juin 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Déjà refroidi par les perspectives économiques de la Fed, et lourdement pénalisé par les craintes d'une seconde vague épidémique aux Etats-Unis, le CAC 40 a très nettement reculé jeudi (-4,71% à 4 815 points), dans des volumes épais, dans atteindre toutefois l'ampleur des pertes journalières à Wall Street (près de 7% de chute pour le Dow Jones). Pour rappel, la Fed a fait "l'essentiel" en milieu de semaine, en réaffirmant son soutien totale à l'économie, quoiqu'il en coûte, tout en rappelant que la reprise sera un "long chemin". Mais sans parvenir à alimenter encore et toujours l'appétence au risque. L'institution monétaire dirigée par J. Powell a présenté ses nouvelles perspectives pour l'économie américaine. Sur l'année 2020, une chute du PIB de 6.5% est envisagée, avec un rebond puissant en 2021 (+5.0%). Quant au taux de chômage, il est envisagé à 9.3% de la population active à fin décembre.

Sur le front de la pandémie de coronavirus, qui faisait depuis quelques semaines beaucoup moins les grands titres, la situation à l'échelon mondial est loin d'être stabilisée. Le compteur a repris au Brésil sur injonction de la cour suprême, et montre une poursuite de l'accélération, tandis que des foyers préoccupent aux Etats-Unis: de nombreux Etats connaissent une flambée des nouveaux cas, à des niveaux records pour certains (Arizona, Caroline du Nord...), et le docteur Fauci a rappelé que l'épidémie était loin d'être terminée.

Les espoirs d'une reprise ultra rapide outre Atlantique, en dépit d'un réputation de résilience de la première économie mondiale, sont clairement refroidies. D'autant que la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis est encore à un stade inquiétant. Selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins, qui fait autorité en la matière, la barre symbolique des 2 000 000 de cas recensés d'infection à SARS-Cov2 est franchie, pour près de 113 000 décès. Le nombre de nouveaux cas quotidiens, statistique essentielle à l'appréciation de l'avancée de l'épidémie, ne faiblit guère et reste ancrée à proximité des 20 000 cas quotidiens.

Même si les investisseurs ne redoutent pas forcément un "lockdown" généralisé des USA, ils sont conscients que des mesures locales, touchant certains grands centres démographiques du pays, ne feraient que rendre encore plus compliqué le redressement qu'on imaginait peut-être proche la semaine dernière, au vu du redressement du marché de l'emploi.

Au chapitre statistique, l'indice des prix à la production américain est ressorti en mai en baisse de 0.1% en rythme mensuel, conforme aux attentes pour l'assiette excluant l'énergie et l'alimentation. Mais les opérateurs gardent en tête ce même indicateur pour la Chine, publié hier significativement sous les attentes. Sur l'emploi américain, qui avait dérouté les salles des marchés vendredi avec le rapport NFP de mai, les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage sont ressortie à un niveau proche de la cible à 1 542 000.

Côté valeurs, aucune valeur du CAC 40 n'est parvenue à s'extirper en territoire vert jeudi; même les dossiers à réputation défensive ont tous reculé, à des degrés certes différents. Parmi les reculs les plus significatifs, sur le compartiment A de la cote (grosses capitalisations), on retrouvait l'automobile au sens large, l'aéronautique, les services pétroliers et plus généralement des dossiers cycliques. Citons Rexel (-9,24% à 8,916 euros), Renault (-14,08% à 21,35 euros), Airbus (-10,54% à 67,06 euros), Safran (-7,81% à 88,96 euros), TechnipFMC (-12,15% à 6,868 euros), CGG (-9,62% à 1,066 euro) ou Eramet (-7,33% à 33,77 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont lourdement reculé, à l'image du Dow Jones (-6,90% à 25 128 points) ou du Nasdaq Composite (-5,27% à 9 492 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 5,89% sur la séance, en parvenant tant bien que mal à préserver le seuil symbolique des 3 000 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1300$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 35,50$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité la production industrielle en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis, les prix à l'import à 14h30, et l'indice de confiance des consommateurs (U-Mich), en données préliminaires à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

A ce stade, la bougie hebdomadaire (construite au quatre cinquième) est métamorphosée. Elle reste à être complétée, pour validation, ce vendredi, mais à cet instant, son corps ample recouvre quasiment le corps ample de bougie verte construite la semaine passée. La comparaison des volumes, et de la participation des secteurs à la baisse, sera très riche d'enseignement à la clôture de ce vendredi. Avis négatif proposé sur la dernière séance d'une semaine clef sur le plan comportemental. L'immense gap tracé hier, la couverture en un éclair du gap haussier de mercredi 03/06, les 40 composantes dans le rouge, la clôture exactement sur les points bas de séance envoient un message de dégradation de confiance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5081.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 2F25S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5081.00 / 5213.00 / 5509.00
Support(s) :
4700.00 / 4500.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'euphorie de début juin est brisée net (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'euphorie de début juin est brisée net (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.80 % vs +0.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat