Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 131.98 +2.49 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Ghosn et les GAFA assombrissent davantage le ciel

mardi 20 novembre 2018 à 08h33

(BFM Bourse) - Plombé par Renault et les nouveaux nuages sombres qui s'amoncellent sur Wall Street, en particulier sur les valeurs technologiques, le marché français fait grise mine. Le CAC 40 débutait la semaine dans le rouge, en perdant lundi en clôture 0,79% à 4 985 points. L'ampleur et les conséquences encore difficilement quantifiables du mouvement de contestation des "gilets jaunes" pesaient également sur la tendance. Le mouvement de protestation entre dans son 4ème jour.

En toile de fond, et même en l'absence de nouveaux développements concrets, les dossiers de la crise budgétaire italienne, du Brexit, de la crise politique allemande, et de la guerre commerciale sino-américaine continuent de peser lourdement sur l'appétit pour le risque.

Au chapitre macroéconomique, très peu de choses à se mettre sous la dent lundi. L'indice NAHB du marché résidentiel américain a reflué nettement à 60 points ce mois-ci, largement en deçà de la cible (67). Les opérateurs prennent connaissance ce matin d'une stabilité du chômage en France métropolitaine, à 8.8% de la population active au sens du Bureau International du Travail.

Côté valeurs, Renault (-8,43% à 59,06 euros) a vécu un lundi noir tandis que son emblématique patron Carlos Ghosn a été arrêté au Japon dans le cadre d'une enquête sur sa rémunération. Carlos Ghosn sera démis de la présidence de Nissan jeudi, et probablement de Mitsubishi le lendemain. Concernant uniquement le groupe Renault, Carlos Ghosn concentre encore les rôles de président et de directeur général, son mandat ayant même été renouvelé en juin dernier. Thierry Bolloré a toutefois accédé aux fonctions de directeur général adjoint, ce qui le place en position de successeur potentiel. L'Etat actionnaire, et les représentants des salariés manifestent leur inquiétude à un moment stratégique de l'entreprise, alors qu'une révolution est en cours sur les motorisations.

Vallourec (-27,34% à 1,8965 euro) a enchaîné lundi une deuxième séance noire, tiré à la baisse par des abaissements de recommandation et un sentiment de méfiance. En deux séances, l'action du spécialiste des tubes sans soudure à destination de l'industrie pétrolière et gazière a chuté de plus de 50%.

Porté depuis vendredi par des informations relatives à une possible vente du groupe, le titre Technicolor (-16,34% à 1,0750 euro) s'est brutalement retourné à la baisse lundi.

Gensight (+9,70% à 2,60 euro) a poursuivi a prise de hauteur amorcé mercredi dernier. Sur quatre séance, l'action de la société biopharmaceutique a bondi de 53%, dans un réveil des volumes de transaction.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu du terrain lundi, dans des proportions encore plus importantes sur les valeurs technologiques, plombées par les "GAFA". Le Dow Jones a perdu 1,56% à 25 017 points et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, a chuté de 3,03% à 7 028 points. Le S&P 500, indice élargi, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu lundi 1,66% à 2 690 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1450$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56.90$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre les mises en chantier et permis de construire aux Etats-Unis à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore est repassé jeudi dernier en deçà du seuil graphique proche des 5 080 points, qui constitue une résistance majeure. Dans l'immédiat une phase de consolidation nerveuse, à proximité de ce seuil et de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) est attendue.

Une nouvelle fois lundi, l'indice n'est pas parvenu à conserver les maigres gains du début de séance. L'indice phare tricolore a comblé intégralement hier le gap haussier du 31 octobre, en passant sous la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), fragilisant davantage sa configuration graphique.

Ce schéma d'ouverture en légère hausse, avec échec dans la tentative de préserver en séance ces maigres gains, se répètent souvent, et témoigne d'une psychologie de marché particulièrement fébrile, sans aucune confiance dans ses tentatives de reconquête.

Avis négatif proposé à l'échelle de la séance à venir, et maintenu sous la moyenne mobile à 20 jours.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5081.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale V369S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5081.00 / 5205.00 / 5445.00
Support(s) :
4930.00 / 4806.00 / 4473.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Ghosn et les GAFA assombrissent davantage le ciel (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Ghosn et les GAFA assombrissent davantage le ciel (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.80 % vs +3.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat