Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 570.19 -0.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Exercice délicat de J Powell, FOMC sous surveillance

mercredi 17 mars 2021 à 08h31

(BFM Bourse) - Toujours en phase de digestion de l'effacement du gap majeur du 24/02/20, l'indice CAC 40 (+0,32% à 6 055 points) est parvenu à défendre mardi le seuil hautement symbolique des 6 000 points, à l'approche de l'issue, ce soir, d'une nouvelle réunion clef de politique monétaire de la Fed.

J. Powell aura fort à faire ce mercredi pour rassurer la communauté financière, en donnant des garanties de soutien tout en évaluant au mieux la qualité de la reprise économique, et alors même que la relance budgétaire tout récemment votée est massive. Pour rappel, le plan Biden a une enveloppe de 1 900 Milliards de Dollars, dont une frange significative en helicopter money, à savoir la distribution de chèques directement aux ménages gagnant moins de 75 000$ annuellement.

Le FOMC s'achèvera ce mercredi, et concernant l'attitude de J. Powell, il s'agira d'une "question de mesure", pour Franck Dixmier (Allianz GI). "Il est fort probable que la Fed indique aux marchés qu'elle ne tolèrerait pas une hausse trop rapide et trop forte des taux et qu'elle dispose de toute la panoplie nécessaire à contrer ces développements, restant ainsi fidèle à sa ligne de conduite, selon laquelle il y a moins de risque à en faire plus qu'à en faire moins."

Un meeting jugé "crucial", pour les analystes de Goldman Sachs: "la première opportunité pour la Fed de révéler à quel point elle va tolérer une surchauffe de l'inflation, qu'elle a l'air de s'efforcer à générer. Les 'SEP' (Summary of Economic Projections (i.e. prévisions de Croissance/Inflation/Chômage) seront disséquées, et mises en parallèle du fameux 'dot plot', qui montre ce que les membres de la Fed anticipent comme niveaux de taux sur les années 2021, 2022 et 2023."

Le calendrier de fin du QE sera probablement évoqué, du moins pas directement, mais avec un égrainage d'indices. Pour Thomas Costberg, économiste à Pictet WM, "Powell devrait répéter qu’il est toujours trop tôt pour envisager sa fin. M Costberg l'estime toujours à début 2022, en se basant sur l’idée que le pic probable d’inflation du printemps restera temporaire, et sur le fait que le marché de l’emploi pourrait mettre beaucoup plus de temps que le PIB à revenir à son potentiel théorique."

La conférence de presse est prévue pour 19h30, heure française.

Au chapitre statistique, l'indice ZEW allemand de la confiance dans l'économie est ressorti en hausse significative à 76.6. «L'optimisme économique continue d'augmenter. Les experts s'attendent à une reprise généralisée de l'économie allemande. Ils prévoient qu'au moins 70% de la population allemande se verront proposer un vaccin contre Covid-19 d'ici l'automne. Cependant, une large majorité s'attend également à ce que l'inflation continue de croître, ainsi que des taux d'intérêt à long terme plus élevés », commente le professeur Achim Wambach, président du ZEW (Zentrum für Europäische Wirtschaftsforschung). Outre Atlantique, cibles manquées pour les ventes au détail et le rapport mensuel sur l'industrie. Ce qui aura pour mérite, contre intuitivement, de soulager les salles des marchés, inquiètes à chaque signal de surchauffe...

Côté valeurs, la publication des résultats 2020 d'Iliad (+4,49% à 160,65 euros) a apporté un nouvel exemple de la solidité des fleurons cotés, le groupe de Xavier Niel ayant gagné du terrain sur le plan commercial dans ses (désormais) trois principaux marchés et fortement augmenté sa rentabilité opérationnelle l'an dernier. Initialement en repli à l'annonce d'une augmentation de capital de 600 millions d'euros, destinée à couvrir un premier cycle d'investissement au moins jusqu'à fin 2022, le spécialiste des énergies renouvelables Neoen s'est finalement adjugé 6,02% à 46,65 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, séance plutôt attentiste mardi à l'approche de l'issue du FOMC ce mercredi. Si le Dow Jones s'est légèrement contracté (-0,39% à 32 825 points), le Nasdaq Composite est parvenu à se hisser en territoire vert, symboliquement (+0,09% à 13 471 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,16% à 3 962 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1920$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 64,70$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00 et l'issue du FOMC, à 19h00 pour les décisions et à 19h30, pour la conférence de presse.

Signalons que la Côte Est des États-Unis est passée à l'Heure d'été ce weekend. Paris n'y passera que dans deux semaines, ce qui signifie que pour deux semaines, les rendez-vous statistiques habituellement attendus à 14h30 sont publiés à 13h30. Wall Street ouvrira ainsi à 14h30, pour les 08 séances à venir.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule, le CAC 40 a désormais comblé intégralement le "Gap Covid "du 24/02, fossé de cotation ample. Cet événement est majeur sur le plan technique, et montre, par son absence d'hésitation lors du comblement un surcroit de confiance. Désormais, nous arrivons dans une zone dite d'allégement, entre le seuil symbolique des 6 000 points (borne haute de l'ancien gap recouvert) et 6 200 points. A savoir une zone où le questionnement sur une diminution du degré d'exposition aux actions s'intensifie pour nombre d'investisseurs. Sans que le directionnel ne change pour autant. Ces questionnements pourront se traduire momentanément par une phase très technique et hachée entre ces deux bornes. Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6200.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6200.00 / 6578.00
Support(s) :
6000.00 / 5800.00 / 5650.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Exercice délicat de J Powell, FOMC sous surveillance (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Exercice délicat de J Powell, FOMC sous surveillance (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat