Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 570.19 -0.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : En sommet de consolidation élargie

mercredi 31 mars 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Toujours en pleine phase de définition de l'amplitude du coeur de sa phase de consolidation élargie, l'indice CAC 40 a accéléré à la hausse mardi (+1,21% à 6 088 points), dans des volumes en légère hausse, mais sans fédération sectorielle. Les investisseurs sont sensibles à la crédibilité du prochain plan d’investissements massifs dans les infrastructures américaines et au succès de la campagne de vaccination contre la Covid outre Atlantique, tout en reconnaissant que le tableau n'est le même de ce côté-ci de l'Atlantique.

Rappelons que Joe Biden vient de doubler l'objectif de 100 Millions de doses injectées qu'il avait lui-même fixé, pour les 100 premiers jours passés à la Maison Blanche. Il a de fait annoncé lundi une accélération de la campagne de vaccination, promettant que 90% des adultes américains seraient éligibles au vaccin d'ici le 19 avril.

Confrontée à des problèmes de livraisons de vaccins au cœur d'un vif différend entre Bruxelles et Londres, l'UE s'est dite prête jeudi dernier à bloquer les exportations d'AstraZeneca, lors d'un sommet virtuel auquel a également participé le président américain Joe Biden. Emmanuel Macron a par ailleurs jugé que l'Europe devra "améliorer" et "compléter" sa réponse économique et budgétaire à la crise sanitaire afin que la relance soit "plus vigoureuse" et ne diverge pas trop de celle des États-Unis.

Les trois plus grandes puissances économiques de la Zone Euro (Allemagne, Italie, France) ont sur les dernières semaines progressivement remis en place des mesures régionales et partielles de confinement. Le Président français, E. Macron, s'adressera à ses concitoyens ce soir lors de l'allocution télévisée, où la question de maintien ou non de l'ouverture des écoles sera très probablement tranchée.

Principale publication statistique hier, l'indice de Conference Board de confiance du consommateur américain a franchi allègrement la barre des 100 points, à 109,7 en progression de près de 20 points, bien au-delà des attentes.

Côté valeurs, au lendemain de nets replis à mettre sur le compte des craintes liées aux craintes de contagion de l'affaire Archegos, les valeurs du compartiment bancaire ont profité de la remontée des rendements souverains pour rebondir. Crédit Agricole a gagné 2,72% à 12,48 euros, BNP Paribas 3,85% à 52,62 euros et Société Générale 3,96% à 22,565 euros. Par ailleurs, Lagardère a gagné 3,11% à 22,58 euros après l'éviction lundi du PDG du premier éditeur français Hachette Livre Arnaud Nourry en raison de son désaccord avec son actionnaire Arnaud Lagardère. PDG du groupe depuis 2003, Arnaud Nourry s'est récemment publiquement opposé à une vente de la maison d'éditions à l'empire de Vincent Bolloré, et était considéré comme "le dernier rempart" à la prise de contrôle de Vivendi, déjà propriétaire d'Editis.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de mardi en léger retrait, à l'image du Dow Jones (-0,31% à 33 066 points) ou du Nasdaq Composite (-0,11% à 13 045 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,32% à 3 958 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1700$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 60,90$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité l'indice des prix à la consommation, données préliminaires en France pour le mois de mars à 08h45, et pour la Zone Euro à 11h00. A suivre outre Atlantique, l'indice PMI de Chicago à 14h45, les ventes de logements en cours à 16h00, et les stocks de pétrole à 16h30. Mais également la publication de la traditionnelle enquête du cabinet ADP sur l'emploi, avant -goût de la publication du rapport NFP vendredi.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le CAC 40 a désormais comblé intégralement le "Gap Covid" du 24/02, fossé de cotation ample. Et ce en un temps réduit, du 08 au 10 mars, sur aspiration haussière. Cet événement est majeur sur le plan technique, et montre, par son absence d'hésitation lors du comblement un surcroit de confiance. Désormais, nous arrivons dans une zone dite d'allégement.

Le questionnement sur une diminution du degré d'exposition aux actions s'intensifie pour nombre d'investisseurs. Sans que le directionnel ne change pour autant. Ces questionnements pourront se traduire momentanément par une phase très technique et hachée entre deux bornes, révisées entre 5 870 et 6 200 points. Nous approchons donc de la seconde.

Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir. Une poursuite d'une phase de consolidation élargie pour les prochains jours est l'une des options les plus crédibles. L'indice en définit actuellement l'amplitude. Il convient donc de ne pas se laisser griser en sommet de figure.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6135.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5758.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6135.00 / 6200.00 / 6578.00
Support(s) :
5758.00 / 5568.00 / 5300.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : En sommet de consolidation élargie (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : En sommet de consolidation élargie (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat