Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 580.38 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Discussions commerciales en cours, à fort enjeu

mardi 8 janvier 2019 à 08h30

(BFM Bourse) - L'indice CAC a terminé la première séance de la semaine légèrement dans le rouge (-0,38% à 4 719 points), les investisseurs manifestant la plus grande prudence, alors qu'un nouveau round de discussions entre négociateurs américains et chinois est en cours. Les salles des marchés espèrent un rééquilibrage des conditions de tarifs douaniers entre les deux superpuissances commerciales, afin d'aboutir enfin à un accord.

Xi Jinping a multiplié les signes encourageants ces dernières semaines, en gonflant ses importations de soja américain, et en suspendant pour trois mois les surtaxes sur les importations d'automobiles, d'équipements et de pièces, en provenance des Etats-Unis. La trêve commerciale s'achève pour rappel dans moins de deux mois.

Les marchés font pour l'heure preuve d'une certaine résistance, à court terme tout du moins, depuis les propos jugés accommodant de la Fed, en fin de semaine dernière. J. Powell, Président de la puissante Banque centrale, est désormais clairement prêt à marquer une pause dans le processus de normalisation monétaire.

Le Président de la Fed a déclaré, lors d’une conférence à Atlanta, que la Banque centrale resterait "patiente" concernant ses taux d’intérêt. "La politique monétaire n’est pas sur une trajectoire pré-conçue", a ajouté M. Powell, alors que les investisseurs s’inquiètent du rythme des hausses de taux de l’institution et des risques de renchérissement qu’elles font peser sur le coût du crédit pour les ménages et les entreprises aux Etats-Unis, en pleine crainte de ralentissement de l’économie.

Au chapitre macroéconomique, les investisseurs ont pris connaissance lundi de l'indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro, qui est certes ressorti ce mois-ci en territoire négatif, à -1.5, mais significativement moins que ne l'envisageaient en moyenne les analystes interrogés (-2.0). Côté américain, déception marquée concernant l'indicateur d'activité PMI non manufacturier (données ISM), en baisse marquée ce mois-ci à 57.6, contre un consensus à 59.6.

La paralysie d'une partie des services publics fédéraux (le shutdown), faute d'accord au Congrès sur le budget fédéral 2019, se poursuit sans aucune visibilité. L'impétueux Donald Trump se dit prêt à une paralysie de "plusieurs années", par provocation envers les opposants à l'une de ses promesses phare de campagne: la construction d'un mur gigantesque à la frontière avec le Mexique. C'est pour rappel le point d'achoppement principal concernant la signature du budget, tant le financement est onéreux. 800 000 fonctionnaires fédéraux sont au chômage forcé, sans perception de leurs soldes.

Côté valeurs, Valneva a gagné 4,54% dans un bond des volumes de transactions. Les premiers résultats positifs d'un vaccin contre le chikungunya sont particulièrement encourageants.

Alstom (-1,98% à 34,09 euros) était boudé, sur des craintes de fusion avec Siemens.

Eos Imaging a fondu de 10,42% à 3,01 euros, sur l'annonce d'un repli des ses ventes d'une année sur l'autre. Une première.

Publicis a gagné 2,48% à 50,90 euros, porté par une note positive du bureau d'études américain Pivotal Research.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont vu le mouvement haussier amorcé vendredi s'essouffler précocement, à l'image du Dow Jones (+0,42% à 23 531 points), ou du Nasdaq Composite (+1,26% à 6 823 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,70% à 2 549 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1440$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 48.50$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre la balance commerciale française à 08h45, et pour les Etats-Unis, l'indice NFIB des petites entreprises, les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) à 16h00 et les crédits à la consommation à 21h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Une légitime jambe de rattrapage haussier est en cours de construction sur un marché qui, dans le fond, reste particulièrement nerveux et versatile. Il convient donc d'attirer l'attention sur le manque de durabilité potentiel de ce rattrapage, et ce même si les volumes sont au rendez-vous. Sans surprise, il faut anticiper un rattrapage plus important en ampleur, sur un certain nombre de valeurs ayant le plus été pénalisées ces dernières semaines: (para)pétrolières, équipementiers automobiles en particulier. La marge haussière dégagée sur le CAC existe jusque sur un recouvrement complet du gap baissier du 14 décembre, dont la borne basse haute vaut 4 890 points.

Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5081.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4555.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale P654S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5081.00 / 5205.00 / 5445.00
Support(s) :
4555.00 / 4473.00 / 4062.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Discussions commerciales en cours, à fort enjeu (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Discussions commerciales en cours, à fort enjeu (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat