Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 007.14 -0.84 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Des craintes toujours aussi vives sur la croissance mondiale

vendredi 31 mai 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Rappelons qu'en dépit du caractère férié de jeudi (Ascension), la Bourse de Paris a ouvert, dans des conditions normales d'horaires et de cotation. Les volumes, en l'absence de nombreux opérateurs, ont été faméliques. Si le CAC a timidement rebondi (+0,51% à 5 248 points), l'ambiance générale de marché est resté particulièrement fraîche, avec en particulier la menace de Pékin de resserrer le robinet des "terres rares", ces ressources dont la Chine est le premier producteur et exportateur mondial, et qui rentrent dans la composition des puces et autres produit de haute technologique.

Rappelons que l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) avait déjà rappelé à l'ordre Pékin il y a cinq ans sur la mise en place de quotas d'exportations sur les terres rares. La menace d'un nouveau resserrement du robinet ravive ainsi les tensions commerciales entre les deux pays, et fait entrer les discussions dans un nouveau chapitre, avec son lot de nouvelles craintes sur la croissance mondiale. C'est d'ailleurs en raison de ces craintes que les cours du pétrole viennent de vivement accélérer à la baisse cette nuit dans les échanges asiatiques.

A noter le récent coup de colère de l'impétueux Président américain, qui, quitte à mettre en péril le l'adoption d'un nouvel accord douanier nord-américain (Canada-USA-Mexique), a annoncé des droits de douane (5% dans un premier temps) sur toutes les importations en provenance du Mexique, tant que les flux migratoires clandestins en provenance d'Amérique Centrale ne seraient pas stoppés.

Au chapitre macroéconomique, le programme a eu beau être riche une heure avant l'ouverture de Wall Street, les écarts par rapport aux consensus ont été trop faibles pour animer les débats. Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 20 au 26 mai sont restées faibles, à un niveau toujours légèrement supérieur à 200 000. Quant aux données préliminaires du Produit Intérieur Brut (PIB), en données annualisées, pas de surprise non plus avec une croissance estimée à 3.1% au premier trimestre. Aucune surprise non plus sur le déficit commercial pour le mois d'avril à 72,1 Milliards de Dollars. Seul l'indicateur avancé des stocks des grossistes a déçu en progressant nettement au-delà des estimations moyennes des analystes et économistes interrogés.

Côté valeurs, Remy Cointreau a gagné 3,86% à 123,70 euros. L'annonce de négociations exclusives pour reprendre la vénérable maison J.R. Brillet, producteur de cognac Fine Champagne. Les explications de la hausse ici.

Renault (-0,63% à 56,49 euros) était boudé, avec le refus de Fiat de toute négociation sur les conditions financières du mariage, selon le journal les Echos.

Casino a rebondi de 6,23% à 33,07 euros au lendemain d'une chute de 4% causée par la dégradation de sa note chez S&P. Le distributeur a annoncé la finalisation de la vente de trois hypermarchés dans le sud-ouest de la France, pour un produit de 38 millions d'euros.

Séance de transition jeudi de l'autre côté de l'Atlantique, avec des gains faibles, dans des volumes discrets, à l'image du Dow Jones (+0,17% à 25 169 points), ou du Nasdaq Composite (+0,27% à 7 567 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,21% à 2 788 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1130$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 56,00$.

Au chapitre macroéconomique ce vendredi, à suivre côté américain les revenus et dépenses des ménages à 14h30, l'indice PMI de Chicago à 15h45, l'indice de confiance des consommateurs (Université du Michigan), en données révisées à 16h00, les prévisions de l'inflation (Université du Michigan), en données révisées à 16h00, et le discours de Williams (FOMC) à 18h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le seuil graphique de support des 5 200 points, qualifiable de garde-fou dans le contexte actuel de psychologie de marché, est de plus en plus fragilisé. S'il a résisté hier et avant-hier en données de clôture, ce n'est pas le cas de la moyenne mobile à 100 jours (en orange), courbe de tendance de fond de l'indice. Un coup d'oeil sur le seuil équivalent sur le S&P 500 est intéressant (2 800 points): il a formellement été rompu, mais les cours ont clôturé loin de leur point bas de séance mercredi. Il n'en reste pas moins que ces différents seuils sont en danger.

Une reprise des pressions vendeuses est à l'ordre du jour, avec une séance clef pour la tournure finale de la bougie hebdomadaire.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5300.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C475S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5300.00 / 5445.00 / 5600.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Des craintes toujours aussi vives sur la croissance mondiale (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Des craintes toujours aussi vives sur la croissance mondiale (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.90 % vs +0.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat