Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 853.70 -0.88 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque

mardi 9 octobre 2018 à 08h34

(BFM Bourse) - Les inquiétudes sur la dette italienne, et la capacité de l'Italie à se maintenir sur la voir de l'orthodoxie budgétaire, la crainte d'un ralentissement généralisé de la croissance mondiale, alimentée par la guerre commerciale américaine, elle-même ravivée par l'affaire des puces espions chinoises, font pression sur les actifs à risque, famille dont les actions sont des représentants éminents. L'indice phare tricolore a commencé la semaine comme il a terminé la précédente. Il a perdu 1,10% à 5 300 points.

Le Fonds Monétaire International (FMI) vient d'abaisser des prévisions de croissance mondiale pour cette année de 3,9% à 3,7%. Le Fonds met en garde, sans être pour autant alarmiste, contre les risque d'une poursuite de l'escalade des tensions commerciales, en particulier entre Washington et Pékin. Les prévisions de croissance ont également été abaissé pour la Chine, à +6,2% pour l'année 2019.

Aucun chiffre macroéconomique d'importance majeure ne figurait à l'agenda lundi, et les opérateurs ont continué de digérer le contenu très contrasté du rapport fédéral mensuel sur l'emploi privé américain pour le mois de septembre.

Pour rappel: si la dynamique des salaires est restée ferme, conforme aux attentes des analystes, les créations de postes dans le secteur privé non agricole, à 134 000 sont ressorties en deçà des attentes des analystes et économistes interrogés. En revanche, et c'est à la surprise: le taux de chômage a bien baissé, comme attendu, mais il n'est pas passé de 3,9% à 3,8%, mais d'un bond, directement à 3,7% !

Un contenu très contrasté, donc, dans le détail, mais qui abonde néanmoins dans le sens d'un durcissement supplémentaire de la politique monétaire de la Fed. Les investisseurs ont désormais besoin d'informations fraîches sur les données de l'inflation. Les différents indices des prix à la consommation seront publiées jeudi.

Côté valeurs, le secteur automobile au sens large était à la traîne, dans de sillage des craintes liées à guerre commerciale, et à l'incertitude quant à un certain nombre de tarifs douaniers à venir. Peugeot a perdu 0,96% à 21,70 euros, Renault 0,61% à 71,87 euros, Michelin 0,43% à 103,35 euros, Valeo 1,72% à 32,05 euros, Faurecia 1,96% à 48,05 euros et Plastic Omnium 2,55% à 29,03 euros.

Les pétrolières et valeurs pétrolières ont souffert du reflux du cours du brut, à l'image principalement de Vallourec (-3,62% à 4,869 euros), valeur dont l'effet Bêta* n'est plus à démontrer. CGG a perdu 1,47% à 2,286 euros, TechnipFMC 2,28% à 25,71 euros, et Total 1,96% à 54,05 euros.

Atari a amplifié son rebond (+8,62% à 0,4535 euros) avec la dernière mise à jour des modèles S, X et 3 du constructeur automobile Tesla, qui comporte de nouvelles fonctionnalités, dont certains jeux de la firme.

AB Science a flambé de 19,77% à 4,726 euros, dans des volumes très nourris. Une équipe internationale a mis en évidence un nouveau mécanisme d’action corroborant l’efficacité de sa molécule masitinib dans le traitement de la maladie de Charcot.

De l'autre côté de l'Atlantique, si les marchés obligataires sont restés fermés en raison d'un jour férié (Columbus Day), les marchés d'actions ont coté dans des conditions normales. Les principaux indices ont clôturé en ordre dispersé mardi, le Dow Jones (+0,15% à 26 486 points) parvenant à grappiller quelques points, avec le secteur bancaire, et le Nasdaq Composite (-0,67% à 7 735 points), à forte "coloration" technologique, souffrant de l'affaire des puces espions chinoises. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, est resté stable (-0,04% à 2 884 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1490$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 74,70$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre l'indice NFIB des petites entreprises américaines à 12h00. A noter en point d'orgue statistique de la semaine, l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis. Pour consulter l'intégralité des rendez-vous statistiques cette semaine, rendez-vous ici.

*L'effet Bêta mesure la capacité d'un actif à amplifier les variations de ses indices de référence.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La bougie hebdomadaire noire, au corps allongé, sans mèche basse tracée la semaine passée, a une allure peu engageante. Le message baissier de court terme est validée.

Néanmoins, aucun retournement baissier dans la tendance de fond, haussière, n'est à relever.

Concernant les niveaux à surveiller: les oscillations vont désormais s'organiser sous les 5 445 points, et aucun garde-fou graphique n'est identifiable avant les 5 245 points.

Une nouvelle séance de baisse, en direction des 5 245 points, est anticipée, avant un début de réaction de contestation.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5445.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale V311S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5445.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5246.00 / 5081.00 / 5038.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Aucun appétit pour le risque (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat