Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 535.57 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Après les droits de douane, les transferts de technologies

mardi 21 mai 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Plombé par STMicroelectronics et les valeurs du secteurs du luxe, entre autres, le CAC 40 (-1,46% à 5 358 points), a commencé la semaine dans la douleur, sur fond d'intensification du bras de fer commercial entre Washington et Pékin, guerre qui prend une tournure aussi technologique que douanière, avec l'affaire Huawei.

Les Etats-Unis ont en effet décidé de restreindre les ventes de matériel de haute technologie à certaines entreprises jugée potentiellement menaçantes pour la sécurité nationale, à commencer par Huawei. De gros intervenants comme Google et Xilinx ont fait savoir qu'ils se conformaient à l'interdiction... Potentiellement même les fournisseurs non-américains (dès lors qu'ils commercent par ailleurs avec les Etats-Unis) pourraient devoir réduire leurs livraisons à Huawei : ils pourraient perdre d'importants volumes puisque le groupe chinois est aujourd'hui numéro 2 mondial des smartphones.

De leur côté, les dirigeants chinois ont jugé "extravagantes" les demandes de Washington en vue de conclure un accord commercial entre les deux pays... L'équation des relations sino-américaines, au moins telle qu'elle est appréhendée aujourd'hui à Washington, s'est complexifiée au cours des dernières semaines...

La guerre commerciale prend donc une tournure de guerre technologique. Puisque c'est tout le jeu des transferts de technologie vers la Chine qui pourrait ainsi être remis en cause.

Washington est toutefois revenu hier sur une partie de ces restrictions.

En revanche, la Maison Blanche a décidé de remettre à six mois la question des droits de douane concernant l'industrie automobile européenne, et finalement abouti ce week-end à un accord avec le Canada et le Mexique.

Sur le plan statistique, aucun chiffre d'importance majeur ne figurait à l'agenda lundi.

Côté valeurs, dans ce contexte, le secteur des semi-conducteurs était logiquement pénalisé en Bourse, à l'image de ses deux représentants principaux sur la cote parisienne: STMicroelectronics (-9,08% à 14,17 euros), et Soitec (-7,56% à 78,30 euros).

Le secteur du luxe était également frontalement attaqué dans ce contexte commercial tendu, à l'image d'Hermès (-2,68% à 603,4 euros), LVMH (-3,17% à 330,05 euros), Kering (-3,60% à 503,20 euros), ou Christian Dior (-3,07% à 423,60 euros).

Journée faste en revanche pour Biomup, qui a bondi de 17,22% à 2,45 euros, dans des volumes épais, après dévoilement d'ambitieux objectifs de vente de son produit phare phare Hemoblast Bellows, destiné à maîtriser les saignements dans le cadre d’opérations chirurgicales.

Boiron (-4,50% à 41,50 euros), qui a rouvert lundi en chute libre, après une suspension de cotation vendredi, est parvenu à limiter la casse. La recommandation défavorable de la commission de la transparence de la Haute autorité de santé (HAS) au maintien de la prise en charge partielle (30% depuis 2011, contre 65% avant 2004) de l'homéopathie par l’assurance maladie continue de faire pression.

De l'autre côté de l'Atlantique, même effet d'amplification à souligner sur les valeurs technologiques hier. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs du secteur des semi-conducteurs en particulier, a perdu 1,46% à 7 702 points, tandis que le Dow Jones a limité les dégâts (-0,33% à 25 679 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,67% à 2 840 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1150$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 63,50$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre en priorité, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis, ainsi que l'indice de confiance des consommateurs en Zone Euro, 16h00. Ce début de semaine reste très pauvre sur le plan des statistiques économiques européennes ou américaines, et il faudra attendre jeudi pour avoir quelque chose de substantielle à se mettre sous la dent avec les premières estimations des indicateurs de baromètre d'activité en Zone Euro (PMI).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Dans une volatilité importante depuis le 06 mai, l'indice phare français développe une phase de hachures particulièrement révélatrices de l'état de nervosité des intervenants, entre 5 200 et 5 450 points. Une fois bornée cette aire, il devient plus aisé de prendre du recul, et donc d'éviter les prises de positions impulsives.

Dans l'immédiat, la situation technique reste sous tension, l'indice évoluant sous une moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) en accélération baissière, sans que pour autant, une figure de retournement baissier durable ne soit validée. Les bougies hebdomadaires sont à ce titre parlantes. Prudence, donc.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5205.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C485S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5601.00 / 5665.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Après les droits de douane, les transferts de technologies (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Après les droits de douane, les transferts de technologies (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat