Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

STMICROELECTRONICS

STM - NL0000226223 SRD PEA PEA-PME
16.315 € +2.26 % Temps réel Euronext Paris

Stmicroelectronics : Le secteur des semi-conducteurs en pleine tempête boursière après les sanctions contre Huawei

lundi 20 mai 2019 à 13h06
STMicroelectronics touché de plein fouet par la guerre commerciale

(BFM Bourse) - La rupture des relations commerciales entre Google et Huawei inquiète les investisseurs. Les fournisseurs du fabricant chinois de smartphones sont lourdement sanctionnés en Bourse.

Vent de tempête boursière pour le secteur des semi-conducteurs ce lundi. La décision de Google de suspendre ses relations avec le chinois Huawei touche de plein fouet ses fournisseurs. Au premier rang duquel le franco-italien STMicroelectronics, dont l'action plonge de 6,51% à 14,57 euros vers 12h45. Huawei serait l'un des dix plus gros clients du groupe.

Tout le secteur est d'ailleurs touché par ces nouvelles tensions commerciales : le français Soitec cède 5,19% à 80,3 euros, tandis que l'allemand Infineon se replie de 5,6% à 16,968 euros. L'autrichien AMS perd de son côté 9,7% à 38,71 francs suisses

Pour l'instant, STMicroelectronics aurait prévu de maintenir ses livraisons à Huawei, selon les informations du Nikkei Asian Review citées par Reuters. Plusieurs réunions à ce sujet doivent avoir lieu cette semaine. Mais STMicroelectronics s'est refusé à tout commentaire officiel sur ce dossier. De son côté, Infineon aurait déjà décidé de suspendre ses livraisons au constructeur de smartphones chinois, toujours selon le quotidien japonais. Mais le groupe allemand a démenti ces informations, soulignant que la grande majorité de ses produits ne tombait "pas sous le coup des restrictions imposées par la législation américaine".

En pleine guerre commerciale avec les Chinois, les Etats-Unis ont décidé de mettre sur liste noire Huawei, via un décret entré en vigueur vendredi dernier. De fait, ce décret empêche les groupes américains de commercer avec les industriels chinois dans le domaine des télécommunications. Une décision qui vise clairement Huawei, devenu le numéro 2 mondial dans les smartphones derrière Samsung mais devant Apple. Si Huawei pourra toujours se servir de la version open source d'Android, il n'aura plus accès aux applications Google (Gmail, Google Maps, ...) ni à la boutique d'applications Google Play.

Un véritable coup dur qui pourrait faire logiquement dévisser les ventes de smartphones du groupe chinois à terme et toucher en cascade ses fournisseurs.

(Avec AFP)

©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur STMICROELECTRONICS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat