Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 830.65 +0.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Une semaine après son plan stratégique, Renault se détache dans un CAC 40 maussade

jeudi 21 janvier 2021 à 17h42

(BFM Bourse) - Toujours en manque de catalyseurs, la Bourse de Paris a perdu 0,67% jeudi, tandis que la BCE a opté pour un statu quo sans surprise. Avec un certain décalage par rapport à l'annonce du plan Renaulution jeudi 14, le titre du constructeur au losange a tiré son épingle du jeu alors que le consensus d'analystes s'améliore graduellement.

Une ultime phase d'accélération engagée dans la deuxième moitié de décembre a soutenu le CAC 40, jusqu'à dépasser 5700 points (un sommet depuis février 2020) le 8 janvier dernier. Mais depuis, le marché parisien fait preuve de nettement plus de prudence, même si la correction reste pour l'instant limitée, de l'ordre de 2% par rapport à ce dernier pic. Cette tendance s'est confirmée jeudi, l'indice reculant de 0,67% à 5.590,79 points, au lendemain d'une timide tentative de rebond.

Alors que les opérateurs anticipaient depuis l'annonce de l'efficacité des premiers vaccins en novembre dernier une reprise relativement marquée de l'économie, ce scénario, sans être forcément abandonné, tarde du moins à se concrétiser. En Europe la situation sanitaire va plutôt se dégradant, et l'on ne peut qu'espérer que les campagnes de vaccination permettent au plus tôt un reflux, mais le rythme constaté jusqu'à présent est insuffisant pour enrayer l'épidémie...

Wall Street temporise au lendemain de nouveaux records avec l'arrivée de Biden

Par contraste, et alors même que la pandémie continue à faire des ravages aux Etats-Unis également, les trois principaux indices américains ont enregistré mercredi soir de nouveaux records historiques sur fond d'intronisation du 46e président. Un nouveau démenti cinglant aux prédictions de son prédécesseur, qui pendant la campagne assurait la Bourse de New York d'un krach boursier en cas d'élection de Joe Biden. Jeudi à la mi-séance américaine, soit la clôture en Europe, la tendance était plus indécise après l'annonce du nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage, qui demeurent élevées après avoir surpris dans le mauvais sens la semaine précédente. Malgré des indicateurs relativement encourageants sur le plan de la production industrielle par exemple, le marché de l'emploi éprouve des difficultés à se redresser. Dans ce sillage, le Dow Jones et le S&P 500 fluctuaient autour de l'équilibre, et le Nasdaq Composite faisait à peine mieux (+0,2%) grâce à Apple et Amazon.

En Europe, la conférence de la Banque centrale européenne (BCE) n'a pas apporté aux investisseurs motifs à davantage de prise de risque. En réaffirmant en l'état sa posture, le conseil des gouverneurs de la banque signifie que le durcissement des restrictions à la mobilité et à l'extension des confinements dans divers pays d'Europe ne justifient pas, du moins pour le moment, des mesures supplémentaires, analyse Anna Stupnytska, économiste chez Fidelity International.

La "Renaulution" finit par apporter du soutien à Renault en Bourse

L'actualité micro-économique était peu étoffée, le palmarès étant principalement dicté par les réactions aux notes d'analystes. Deuxième plus forte hausse du CAC derrière Schneider (+1,6%) Renault en particulier en a profité, prenant 1,25%. Si la présentation du plan "Renaulution" n'avait pas convaincu sur le coup, avec un peu de recul le titre repart de l'avant (déjà +1,8% la veille) alors que les analystes refont leurs comptes. Jefferies a par exemple indiqué ce matin qu'il n'était plus négatif, en passant à conserver, et en relevant son objectif à 37 euros.

Conseillé à l'achat par Société Générale, Worldline a gagné de son côté 0,27%. Hors de l'indice, Eutelsat a pris 2,3% après une note de Morgan Stanley. Dans l'autre sens, FDJ a reculé de 2,6% sous le coup de la dégradation du conseil et de l'objectif de Kepler Cheuvreux. Les principaux changements de recommandations sont à retrouver ici.

Le titre Transgene a flambé de près de 20,5%, jusqu'à un sommet inédit depuis juin 2019. La biotech alsacienne vient de traiter le premier patient dans l'essai d'un traitement prometteur contre une forme de cancer récidivante. La foncière logistique Argan a quant à elle pris 2% après publication du détail de ses résultats 2020, supérieurs aux objectifs, et l'annonce d'un dividende en augmentation pour avril.

Pierre et Vacances a abandonné 2,6% alors que l'exploitant de résidences touristiques accuse un repli de 55% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2020-2021, la plupart de ses sites Pierre & Vacances comme Center Parcs étant fermés actuellement.

Le contrat à terme sur le baril de Brent se traitait en petite baisse de 0,27% à 55,93 dollars, celui sur le WTI reculait de 0,43% à 53,01 dollars.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+321.00 % vs +17.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat