Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Un plan concerté pour sauver l'euro se prépare, la hausse se poursuit
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 392.34 +0.24 % Temps réel Euronext Paris
5 374.40Ouverture : 5 419.88+ Haut : 5 374.40+ Bas :
+0.33 %Perf Ouverture : 5 379.54Clôture veille : 1 349 790 KVolume :

Cac 40 : Un plan concerté pour sauver l'euro se prépare, la hausse se poursuit

Un plan concerté pour sauver l'euro se prépare, la hausse se poursuitUn plan concerté pour sauver l'euro se prépare, la hausse se poursuit

(Tradingsat.com) - Après la flambée de la veille, les Bourses européennes poursuivent leur remontée vendredi à la mi-séance, soutenues par un article du journal Le Monde évoquant un plan concerté entre la Banque centrale européenne et les Etats de la zone euro pour soutenir l'Espagne et l'Italie.

"Dans un premier temps, l'idée est, selon différentes sources, d'actionner le Fonds européen de stabilité financière (FESF), ou son successeur à partir de septembre, le Mécanisme européen de stabilité (MES), afin d'acheter de la dette émise par Madrid, ou Rome, sur le marché primaire. A ce moment-là, la BCE relancerait son programme de rachat d'obligations sur le marché secondaire, celui où s'achètent et se vendent les emprunts déjà émis pour éviter que les taux ne s'envolent", explique le quotidien.

Cette rumeur a déclenché une vive réaction sur le taux à 10 ans de l'emprunt d'Etat italien, désormais sous 6%, et sur son équivalent espagnol, qui se détend à 6,88%.

Réaction positive à Paris où le CAC 40 prend 0,5% à 3 221 points, après avoir bondi jeudi de plus de 4%. Le marché prend acte d'une nouvelle série de publications d'entreprises, plus ou moins bien accueillies. Michelin (+7,4%), Renault (7,3%), EADS (+6,7%), PPR (+5,3%), Lafarge (+5,2%) et Total (+2,8%) sont salués tandis que Saint-Gobain (-10,5%) et Vallourec (-8,6%) sont lourdement sanctionnés après des comptes très décevants.

Hors indice vedette, Areva bondit de 9% dans le sillage de ses résultats semestriels et d'un relèvement des objectifs du groupe pour l'exercice 2012. Ingenico s'enflamme de son côté de 8,7% après avoir multiplié par 2,9 son résultat net sur les six premiers mois de l'année.

NicOx s'offre un gain de 5%, alors que le groupe a ramené sa perte nette à 0,4 million d'euros au premier semestre 2012, contre - 7,8 millions d'euros durant la même période en 2011. A l'inverse, Gameloft (-3,8%) n'a pas convaincu sur ses performances du 2ème trimestre. Montupet et Atos évoluent également en baisse.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...