Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 822.66 +0.40 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Un élan d'optimisme propulse le CAC 40 au plus haut depuis trois semaines

mardi 11 août 2020 à 18h15
Le CAC termine la séance de mardi sur une nette hausse

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris termine sur une nette hausse de 2,41%, aidé par les espoirs quant à un nouveau plan de relance économique outre-Atlantique et par l'annonce -à prendre avec des pincettes- par la Russie de la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19.

Plus forte progression depuis le 2 juillet dernier (+2,49%) pour le CAC 40 qui revient au-dessus des 5.000 points -à 5.027,99 points- ce mardi à la faveur d'une hausse de 2,41%. Après avoir ouvert en hausse de 0,9%, l'indice de référence du marché parisien n'a cessé d'accroître ses gains jusqu'à prendre près de 3% avant que l'ouverture en ordre dispersé à Wall Street ne ramène les investisseurs à un peu plus de prudence. À noter le vif rebond du volume de transactions, à près de 3,5 milliards d'euros, élevé en cette période de pause estivale.

"Il s'agit d'une séance éclatante pour les marchés européens (le FTSE 100 a pris 1,7% à Londres et le Dax 2,1% à Francfort, NDLR), grâce à des espoirs d'un nouveau plan de relance américain après les récents décrets signés par le président Trump, ainsi qu'aux informations sur un vaccin développé par des scientifiques russes", souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets

Si les investisseurs font preuve d'optimisme quant à l'issue des négociations entre Démocrates et Républicains au Congrès américain, les négociations sur le plan d'aide se révèlent particulièrement poussive au point que la Maison Blanche et le camp démocrate se rejettent désormais la responsabilité du peu d'avancées après deux semaines de discussions tendues.

De son côté, la Russie a donc annoncé avoir développé le "premier" vaccin contre le coronavirus, Vladimir Poutine ayant même affirmé qu'une de ses filles s'était fait inoculer ce vaccin -nommé "Spoutnik V" (V comme vaccin, ndlr), en référence au satellite soviétique, premier engin spatial mis en orbite- développé par le Centre de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa, avec le ministère russe de la Défense. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a toutefois réagi prudemment à l'annonce russe, rappelant que la "pré-qualification" et l'homologation d'un vaccin passaient par des procédures "rigoureuses".

"Pour être honnête, il y a beaucoup de scepticisme sur le vaccin russe, qui a passé à une vitesse éclair plusieurs stades clefs des essais cliniques et qui ne sera sans doute pas accepté par les Etats-Unis", observe Patrick O'Hare de Briefing.com.

Wall Street dans le désordre

La Bourse de New York évolue sans direction claire mardi matin, le Dow prenant près de 1% quand le Nasdaq cède 0,3% (après avoir reculé de près de 1% peu après l'ouverture) peu après 18. À l'instar des indices européens, le Dow et le S&P (+0,3%) sont portés par l'espoir d'un accord entre le Congrès et la Maison blanche sur de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine, alors que des prises de bénéfices s'opèrent sur l'indice technologique. Signe de l'optimisme des investisseurs américains, l'indice du CBOE qui mesure la volatilité implicite du S&P 500 a touché avant l'ouverture son plus bas niveau depuis le 21 février dernier. "Il faut reconnaître que c'est un marché qui a envie d'aller plus haut, malgré les tensions USA-Chine et malgré des nouvelles du coronavirus qui ne sont pas particulièrement encourageantes", commente Andrea Cicione, en charge de la stratégie pour TS Lombard.

39 des 40 valeurs du CAC terminent dans le vert

Fait suffisamment rare pour le souligner, la quasi-totalité des valeurs de l'indice vedette du marché parisien ont bouclé la séance de mardi en territoire positif, à l'exception de Worldline (-05%). Sensible à la santé de l'économie mondiale, le groupe hôtelier Accor a fait partie des locomotives du CAC 40 mardi avec un bond de 6,7% au lendemain d'une forte progression. À l'instar d'Accor, Unibail (+8,4%, meilleure performance du CAC), les valeurs automobiles (+5,8% pour Peugeot, +4,1% pour Renault) et aéronautiques (+7,1% pour Thales, +5,7% pour Airbus et +5,6% pour Safran) restent sur leur lancée de la veille.

Parmi les autres valeurs du jour à Paris, Vivendi (+3,5%) et Amber Capital, premier et deuxième actionnaire du groupe Lagardère (+2,8%), ont annoncé avoir signé un pacte en vue d'obtenir des sièges au conseil de surveillance du groupe d'édition, disant agir "à la suite des très mauvais résultats" de ce dernier.

Enfin, le groupe de minéraux industriels Imerys prend 1,7% dans le sillage de son annonce de l'acquisition d'une participation majoritaire du groupe turc Haznedar, un fabricant de briques réfractaires pour les industries sidérurgique, cimentière et pétrochimique. SMCP (+13%) signe pour sa part un rebond impressionnant.

Le pétrole reste également bien orienté, le baril de Brent s'échangeant à 45,19 dollars (+0,44%) vers 20h25 quand le "light sweet crude texan" prend gagne 0,60% à 42,19 dollars.

La monnaie unique repart à la hausse face au billet vert (+0,22% à 1,1765 dollar).

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.50 % vs -2.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat