Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 568.82 +1.35 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Rassuré par de solides publications, le marché parisien efface ses pertes du début de semaine

mercredi 21 juillet 2021 à 18h20
Le CAC efface déjà ses pertes de lundi

(BFM Bourse) - Le rebond à l'œuvre sur le marché parisien mardi s'est encore affirmé dans l'après-midi pour permettre à l'indice phare de reprendre près de 2% ce mercredi, aidé par une première vague convaincante de publications semestrielles.

Poussif mardi (+0,81%), le rebond du marché parisien s'est nettement accentué ce mercredi, au point que le CAC 40 a désormais gommé les pertes subies lundi (-2,56%, soit sa plus mauvaise performance journalière de 2021). Déjà en hausse de 1,3% à la mi-journée, le CAC a encore accru ses gains dans l'après-midi pour boucler la séance sur une hausse marquée de 1,85% à 6.464,38 points. S'ils restent prudents comme en atteste le volume de transactions encore resserré, les investisseurs semblent mettre temporairement de côté les craintes liées à la propagation du variant Delta pour se concentrer sur la première grosse salve de publications semestrielles, globalement de très bonne facture.

Certes, par définition les chiffres du trimestre écoulé (aussi solides apparaissent-ils) constituent un indicateur retardé. Néanmoins, les perspectives dressées par les entreprises d'ici à la fin de l'année ne semblent pas particulièrement dégradées vis-à-vis d'éventuels risques sur la croissance. En matière d'objectifs, la tendance est pour l'heure au maintien voire ici et là à un léger relèvement des ambitions des sociétés cotées.

Les yeux rivés sur les résultats d'entreprises et cherchant à consolider le (pour le coup net) rebond de la veille à la suite du décrochage de lundi, les indices new-yorkais ont également ouvert en hausse à Wall Street. Aidé par les solides publications et les prévisions financières optimistes de groupes comme United Airlines et Coca-Cola, le S&P prend 0,6% (+0,6% aussi pour le Dow Jones et +0,5% pour le Nasdaq à 17h40).

Si les ténors du marché parisien ne sont pas attendus à la barre avant la semaine prochaine (dès lundi pour LVMH, avant Kering et Dassault Systèmes mardi, Airbus, Vivendi, STMicro et Capgemini mercredi, L'Oréal, Danone et Sanofi jeudi puis Hermès, Schneider Electric ou encore Vinci vendredi), il est intéressant d'observer la réaction du marché aux publications du jour.

Somfy +13,4%

L'industriel savoyard, qui vend ses volets roulants motorisés dans le monde entier, file à de nouveaux records en Bourse alors que son chiffre d'affaires semestriel s'est élevé à 805 millions d'euros, en hausse de... 41,5% par rapport à l'an passé sur la même période (+30,9% en comparaison avec le premier semestre 2019). Le titre Somfy atteint ainsi un nouveau pic historique en Bourse, à pile 6 milliards d'euros de valorisation.

Akwel (anciennement MGI Coutier) +7,7%

L'équipementier, spécialiste des circuits de fluides dans l'automobile, présentera son chiffre d'affaires le 29 juillet (et le détail des résultats de la période seulement le 23 septembre) mais son titre profite des résultats du groupe Plastic Omnium.

http://Vente-unique.com +17,4%

Le spécialiste de la vente en ligne de mobilier a généré 40,81 millions d'euros de chiffre d'affaires au troisième trimestre (avril à juin) de son exercice 2020-2021. Une nouvelle croissance impressionnante à deux chiffres (+28%) après un premier semestre excellent, alors même que la base de comparaison était beaucoup plus exigeante (+45% de croissance au troisième trimestre 2019-2020). Le groupe se dit "très confiant" dans sa capacité à dépasser ses objectifs annuels et ainsi dégager un chiffre d’affaires supérieur à 150 millions d'euros (à comparer à 119 millions en 2019-2020) et une marge d’Ebitda ajusté supérieure à 12% sur l’exercice (8,4% sur 2019-2020).

Believe +7,5%

Au lendemain d'une hausse 9% à mettre sur le compte d'initiations de couverture de la part des bureaux d'études (après JPMorgan (positif) et UBS (neutre) c'est au tour de Société Générale d'inaugurer son conseil sur le dossier, en l'occurrence avec un conseil d'achat), ​le titre du label numérique introduit en juin dernier s'adjuge 7,4% supplémentaires ce mercredi, après avoir "poursuivi (au deuxième trimestre) sa forte dynamique de croissance sur un rythme supérieur à celui observé lors du 1er trimestre". Pour rappel, les revenus avaient atteint 124 millions d’euros sur les trois premiers mois, soit une progression de 26% sur un an (+23% en organique).

Reworld +7,6%

Les administrateurs du groupe de médias ont décidé d'annuler 2,7 millions d'actions auto-détenues, environ 4,85% du capital. Et de remettre une pièce dans la machine rachat d'actions, en allouant un budget de 7 millions d'euros à un nouveau programme.

BOA Concept +6%

Bonne pioche pour la première publication du spécialiste des convoyeurs intelligents (dont le profil détaillé est à retrouver ici) depuis sa récente introduction en Bourse. Au vu d'un doublement des prises de commandes au premier semestre, la firme stéphanoise envisage maintenant un chiffre d'affaires de l'ordre de 12 millions d'euros cette année, bien au-delà de l'objectif (9 millions) communiqué lors de la souscription.

Damartex +7,6%

Même si la cible apparaît relativement modeste (1,5 million d'euros de revenus annuels) l'acquisition du prestataire de santé à domicile MSanté, situé à Granville dans la Manche, est saluée par les investisseurs. L'acquisition renforce en effet le pôle "Healthcare" du spécialiste de l'économie des senios, désormais constitué de trois marques sur des activités en forte croissance (Sédagyl, Santéol et MSanté), avec la volonté de couvrir tout le territoire national à terme via l'ouverture de nouvelles agences et d'autres acquisitions.

Vallourec +6,3% Dans l'attente de la publication des résultats semestriels le 28, le groupe relève ses perspectives pour l'année 2021, visant désormais un résultat brut d'exploitation compris entre 475 et 525 millions d'euros et un flux de trésorerie disponible compris entre -240 et -160 millions d'euros. Un relèvement qui découle d'une contribution plus importante de la mine de fer au Brésil plus importante (merci la hausse du prix du minerai) mais aussi d'une amélioration de l'efficacité des opérations sur fond de confirmation de la reprise progressive du marché de l'équipement pétrolier en Amérique du Nord ainsi que des marchés industriels.

Plastic Omnium +4,9%

L'équipementier automobile spécialisé dans les pièces de carrosserie (pare-chocs, modules blocs avant et arrière, réservoirs d'essence) et les systèmes de dépollution des véhicules décolle en Bourse mercredi matin, dans le sillage d'un solide premier semestre assorti d'une (légère) révision à la hausse des perspectives 2021.

Obiz +4,3% La hausse se poursuit pour le titre du groupe lyonnais, récemment arrivé lui aussi en Bourse, après les plus de 24% gagnés mardi grâce au relèvement de ses perspectives annuelles. Fort d'un chiffre d'affaires de 13,1 millions d'euros, en croissance -exclusivement organique- de 195%, le spécialiste du marketing affinitaire attend désormais plus de 25 millions d'euros de revenus cette année (contre 21 millions visés au moment de l'introduction) et laisse entendre que l'objectif de marge pourrait également être relevé.

Orpea +3,8%

L'opérateur de maisons de retraite a connu une accélération de l'activité au deuxième trimestre (hausse de +12,8% des revenus à 1,042 milliard d'euros, dont 9,8% de croissance organique) à la faveur d'une remontée générale des taux d'occupation dans l'ensemble des zones géographiques, avec notamment une forte accélération sur le mois de juin dans les maisons de retraite, qui enregistrent un record historique du nombre d'admissions.

Réalités +3,75%

Le promoteur a enregistré une progression de 87% de son chiffre d'affaires à 125 millions d'euros au premier semestre, dans un marché qui s'est pourtant contracté en début d'année notamment. Cette très forte croissance a été portée par l'activité de maîtrise d'ouvrage (+98% à 117,5 millions d'euros).

Retour à l'équilibre in extremis d'Ubisoft

Après avoir lâché jusqu'à jusqu'à près de 5% supplémentaires dans la matinée, Ubisoft (+0,5%) a finalement mis un terme à sa séquence de six baisses consécutives après un trimestre caractérisé par un "net bookings" (montant des ventes nettes, hors revenus différés) de 326 millions d'euros, légèrement supérieur à l'objectif d'environ 320 millions, quoi qu'en recul de 20,5% (17,4% à changes constants).

Parmi les (rares) déception ce mercredi figurent principalement Alchimie, qui a chuté de 9,1% alors que s'éloignent les objectifs formulés à l'introduction. La firme n'a enregistré qu'une progression de 14% de son chiffre d'affaires au premier semestre, une dynamique bien moindre qu'attendu du fait d'une progression limitée du nombre d'abonnés, le décalage du lancement de plusieurs chaînes majeures et une focalisation sur la consolidation des fondamentaux plutôt que sur l'acquisition des abonnés. Or, le décalage de plusieurs contrats majeurs de co-création et de distribution pourrait amener le groupe à réévaluer ses objectifs. Davantage d'infos en septembre...

Le pétrole reprend près de 5%

Du côté des autres actifs à risque, l'heure est aussi à la (vive) reprise, notamment sur les cours pétroliers, dont les références reprennent près de 5% malgré les chiffres de l'American Petroleum Institute (API) faisant état d'une augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Vers 18h15, le baril de Brent décolle de 4,27% à 72,31 dollars et celui de WTI prend 4,82% à 70,44 dollars.

L'euro fluctue marginalement à 1,1791 dollar (+0,07%).

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat