Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 351.49 -4.23 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Pourquoi il ne faut pas craindre un "effondrement brutal" des marchés, selon Euronext

lundi 13 janvier 2020 à 10h50
Stéphane Boujnah, le directeur général et président du directoire d'Euronext

(BFM Bourse) - Invité sur BFM Business, Stéphane Boujnah, le directeur général et président du directoire d'Euronext, estime que l'impact des tensions géopolitiques sur les marchés est de moins en moins fort. Explications.

Pour le directeur général d'Euronext, les événements géopolitiques ont finalement moins d'impact sur les marchés et les entreprises que prévu. "Ce que l'on observe depuis (…) le referendum sur le Brexit en juin 2016 c'est que les événements que l'on qualifiait autrefois de géostratégiques ont de moins en moins d'impact sur les marchés. Il y a une forme d'accoutumance", observe ainsi Stéphane Boujnah, qui était invité ce lundi à l'antenne de BFM Business dans l'émission Good Morning Business.

Pour quelle raison? "Parce que, une partie de l'explication importante -mais qui est la plus difficile à quantifier, tient au développement de la gestion passive, de la gestion algorithmique, de la gestion par des robots qui ont moins d'émotions que les traders par construction et qui se focalisent sur l'impact que les événements ont directement et de manière tangible sur les performances des entreprises. Or, les performances des entreprises sont bonnes", détaille Stéphane Boujnah.

Une valorisation supérieure des entreprises américaines

"Prenons l'exemple des tensions commerciales. Les tensions commerciales ont impact sur la performance et la valorisation des secteurs directement concernés, mais il n'y a pas encore eu de contamination sur le flux des investissements internationaux. Et donc les marchés, les algorithmes considèrent que c'est quelque chose de passager et qu'il faut se concentrer sur les secteurs directement concernés et pas sur une ambiance", poursuit-il.

Le fait est qu'à l'heure où la Bourse de New York est à des sommets historiques, Stéphane Boujnah rappelle qu'il convient d'observer une chose importante. A savoir que "la valorisation, en moyenne, des entreprises du S&P 500 (…) est significativement supérieure (…) à celle des entreprises en Europe. Et c'est quelque chose qui est réel. Il y a une valorisation plus élevée aux Etats-Unis qu'en Europe. Donc si ajustement il doit y avoir, ce sera probablement là-bas".

Les bonnes performances du marché actions

Reste à savoir s'il faut malgré tout prévoir un ajustement brutal des marchés. A cela, le directeur général d'Euronext répond qu'il importe d'observer le passé.

"Regardez les chocs que nous avons vécus depuis trois (ou) quatre ans, il n'y a pas eu d'ajustement brutal. Il y a eu des phases, des petits moments, des petits chocs temporaires (…). Mais il n'y a pas de risques d'effondrement brutal".

Pour appuyer son argumentaire, Stéphane Boujnah explique notamment que les marchés actions sont soutenus par les bonnes performances des entreprises européennes et que la politique accommodante (des taux bas) des banques centrales fourmille, certes, "d'inconvénients", mais créée dans le même temps "une attractivité très supérieure de la classe actions", conclut-il.

Par Julie Cohen-Heurton pour BFM Bourse

©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+303.10 % vs -12.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat