Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 580.38 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Porté par le regain de forme des valeurs bancaires, le CAC 40 avance timidement

lundi 18 mars 2019 à 18h36
Avant la Fed, le CAC avance prudemment (+0,14%)

(BFM Bourse) - L'indice phare de la place parisienne boucle la première séance de la semaine sur une légère hausse (+0,14%) et à un nouveau plus haut annuel, portée par les valeurs bancaires qui profitent de la possible consolidation du secteur allemand.

Après avoir à nouveau enregistré une vive progression la semaine dernière (la 11e hausse hebdomadaire en 13 semaines), le CAC 40 se contente de grappiller 0,14% à 5.412,83 points lundi, dans un volume d'échanges faible, inférieur à 3 milliards d'euros. Cette timide avancée, la sixième consécutive, permet à l'indice vedette d'inscrire un nouveau plus haut et de porter sa hausse, depuis le début de l'année, à près de 15%.

L'agenda politique et macro-économique est sensiblement chargé cette semaine, entre la réunion mardi et mercredi de la Réserve fédérale américaine (Fed), celle de la banque d'Angleterre, la tournée européenne du président chinois Xi Jinping (passant par Paris, de dimanche à mardi prochain), sans oublier de nouveaux rebondissements à prévoir dans le dossier du Brexit, sur lequel les parlementaires britanniques peuvent être amenés à de nouveau se prononcer dans les jours qui viennent. L'événement le plus scruté par les opérateurs sera vraisemblablement la nouvelle réunion de la Fed, dont la décision sur les taux sera communiquée mercredi après la clôture européenne.

Si aucun mouvement sur les taux eux-mêmes n'est attendu, en revanche, les opérateurs analyseront la teneur du message et les éléments de langage employés par "Jay" Powell. Aujourd'hui, de plus en plus analystes s'attendent désormais à un maintien des taux à leur niveau actuel et même, pour certains d'entre eux, à une baisse au cours de l'année 2019. "Les divers membres de la Fed n’ont rien fait pour détromper le marché. Ce qui veut dire qu’ils sont confortables avec les attentes actuelles et que le message de mercredi tendra certainement à conforter celles-ci" estime Stéphane Déo, stratégiste de La Banque Postale Asset Management. Néanmoins, selon lui, il est possible que la Fed annonce un ralentissement, sinon un arrêt de la réduction de son bilan, alors qu'elle dégonfle son portefeuille issu du QE au rythme de 50 milliards de dollars par mois. Un geste qui irait au-delà des Etats-Unis, tant la Fed donne le la pour les autres banques centrales: "La BCE a elle aussi été particulièrement accommodante, et les banques centrales de pays en voie de développement ont suivi".

Le secteur bancaire tire le CAC

Dans l'attente d'en savoir plus sur la politique monétaire de la Fed, l'actualité des fusions-acquisitions agite le marché parisien. La confirmation des discussions entamées entre les deux allemands Deutsche Bank et Commerzbank profite ainsi à l'ensemble des valeurs bancaires hexagonales qui trustent, ce lundi, les premières places du palmarès sur l'indice phare. De fait, parmi les quatre plus fortes progressions du jour, on retrouve Crédit Agricole (+2,6%), Société Générale (+2,5%) et Crédit Agricole (+1,8%), tandis que Natixis s'adjuge également 2,3%.

Le rachat de l'américain Worldpay par son compatriote Fidelity National Information Services (FIS) pour un prix proche de 35 milliards de dollars porte quant à lui le secteur des paiements avec le français Worldline qui gagne 0,6% et Atos, sa maison mère, 0,4%, après avoir cédé une bonne partie de leurs gains matinaux respectifs.

Déjà recherché vendredi après ses comptes 2018, Korian s'adjuge encore 0,7%, à un plus haut depuis 2015, soutenu par le relèvement de l'objectif d'Oddo BHF.

Les secteurs de la distribution et du tourisme sous pression

Inversement, certaines valeurs liées à la distribution et au tourisme se trouvent sous pression après les violences commises à Paris samedi, en particulier sur les Champs-Elysées. Casino cède 4,8%, Maisons du Monde 2,4%, Air France 0,65% et Fnac Darty 2,1%.

Plastic Omnium (-1,4%), Faurecia (-0,9%), Michelin (-0,8%) et Valeo (-0,6%) souffrent quelque peu après l'avertissement de l'allemand Leoni, spécialiste des câbles et faisceaux de câbles, qui souligne une baisse de la demande de la part des constructeurs.

Enfin, entre le procès pour corruption qui vient de s'ouvrir contre ses anciens dirigeants et les craintes de dilution du capital, l'action de la parapétrolière Bourbon sombre sur le SBF 120 (-6,9%).

Sur le marché pétrolier, les cours du pétrole ont grimpé en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait de surveiller l'état des réserves mondiales, malgré le report d'une réunion décisionnaire de l'Organisation. Vers 18h15, le baril de Brent prend 0,66% à 67,46 dollars et celui de WTI gagne 1,04% à 59,03 dollars.

Au chapitre des devises, la parité eurodollar est revenu à l'équilibre vers 18h15, à 1,1329 dollars (+0,02%).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat