Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 668.97 +0.06 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Pénalisé par les craintes sur le gaz, le CAC 40 chute

lundi 5 septembre 2022 à 08h53
Le CAC 40 est proche de passer sous les 6.000 points

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a ouvert en très nette baisse lundi, la décision de la Russie de ne pas redémarrer les approvisionnements en gaz via Nord Stream 1 générant une forte aversion au risque. L’euro, quant à lui dévisse.

La Bourse de Paris commence mal la semaine. Le CAC 40 a ouvert baisse de 2,1% à 6.039,16 points lundi, effaçant une grande partie des gains enregistrés lors de la séance de vendredi.

Le vent de panique sur l’ensemble des places européennes est causé par l’annonce, vendredi soir, par Gazprom que le gazoduc Nord Stream 1 resterait fermé.

L'énergéticien russe, qui a invoqué une fuite d’huile affectant le fonctionnement d'une turbine, n'a "fourni aucune date de reprise des flux vers l'Allemagne, accentuant les craintes de pénurie d'énergie et de récession économique en Europe cet hiver", résume John Plassard, directeur et spécialiste en investissement chez Mirabaud.

Ce motif invoqué par Gazprom ne convainc pas le fabricant allemand de turbine Siemens Energy, qui estime qu’une telle fuite ne constitue pas à elle seule une raison technique justifiant un arrêt des opérations.

Vers des restrictions et des rationnements ?

En conséquence, les prix du gaz repartent à la hausse. Le contrat d’octobre sur le TTF néerlandais s’adjuge ainsi 22% à 262 euros le mégawattheure.

"L'Europe a fait du très bon travail ces deux derniers mois, par rapport aux attentes, en maintenant des niveaux élevés de stockage de gaz et en augmentant les importations" en provenance d’autres pays que la Russie, souligne les stratégistes de Deutsche Bank. "Mais si la Russie ne fournit plus de gaz, il est probable que nous ne pourrons pas passer l'hiver sans restrictions ni rationnements notables", ajoutent-ils.

Les marchés européens ne pourront pas compter sur Wall Street pour éventuellement améliorer la tendance, la Bourse de New York étant fermée ce lundi en raison d’un jour férié.

Le marché surveillera par ailleurs au cours de la séance la réunion de l’Opep+, qui regroupe les membres de l’organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, en début d’après-midi. Au vu de la récente plongée des cours de l’or noir, il est possible que les membres du cartel décident de maintenir leurs quotas de production, voire les réduire.

Sur le marché des devises, les inquiétudes sur le gaz - qui renforcent également les craintes d’une récession en Europe - font dévisser la monnaie de la zone euro. L’euro perd 0,5% à 0,9902 dollar, et était tombé sous les 0,99 dollar en début de matinée.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+316.20 % vs +34.15 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour