Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Nouveau coup de tabac sur le marché parisien, le CAC à 3900 pts
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 287.88 +0.19 % Temps réel Euronext Paris
5 272.86Ouverture : 5 296.52+ Haut : 5 270.32+ Bas :
+0.28 %Perf Ouverture : 5 277.88Clôture veille : 4 404 740 KVolume :

Cac 40 : Nouveau coup de tabac sur le marché parisien, le CAC à 3900 pts

cac 40cac 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a plongé jeudi peu après l'ouverture, les marchés financiers mondiaux étant toujours minés par l'incertitude qui plane sur l'économie mondiale. Le CAC 40 chutait de 3,6% à 3915,10 points vers 11h00, après avoir brièvement dévissé de plus de 4% sous les 3900 points (plus bas à 3892,46 points à 10h14).

Le rebond vécu hier sur les places européennes n'aura été qu'un feu de paille, et les investisseurs semblaient donc décidés à continuer à creuser pour amener les valeurs vers le fond.

Le secteur bancaire, nouvelle cause d'inquiétude qui vient s'ajouter aux interrogations provoquées par la baisse des cours du pétrole ou le ralentissement chinois, se faisait de nouveau battre comme plâtre sur fond de résultats décevants pour les marchés.

Société Générale dégringolait de 13% (-13,2% à 27,28 euros à 10h40) après la publication de résultats décevants au titre du quatrième trimestre 2015. Crédit Agricole, qui publiera les siens le 17 février, perdait 7% (-6,9% à 7,64 euros), alors que BNP Paribas cédait 6,6% à 37,12 euros. A contre-courant, Natixis grimpait en revanche de 4% grâce à l'annonce de résultats meilleures qu'attendus accompagné de l'annonce d'un dividende exceptionnel.

Publicis caracolait en tête du CAC 40 avec un bond de +5,3% à 55,5 euros sous l'effet de l'annonce du rebond la croissance organique du groupe publicitaire à +2,8% au quatrième trimestre.

Total accusait un recul relativement limité (-2,6% à 35,6 euros), à la suite de la publication de résultats supérieurs aux attentes au titre du quatrième 2015. La compagnie pétrolière a dégagé un résultat net ajusté de 2,1 milliards de dollars sur la période considérée.

Parmi les plus lourds replis de la coté, le spécialiste des services prépayés Edenred plongeait de 12% à 13,6 euros après l'annonce d'un volume d`émission de 18 273 millions d`euros en 2015, en hausse de 8,7%, dans le bas de la fourchette de l'objectif à moyen terme visant à réaliser une croissance organique annuelle comprise entre +8% et +14%.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...