Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 rechute dans d'importants volumes
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 121.80 -1.26 % Temps réel Euronext Paris
5 144.03Ouverture : 5 144.03+ Haut : 5 105.72+ Bas :
-0.43 %Perf Ouverture : 5 186.95Clôture veille : 2 833 570 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 rechute dans d'importants volumes

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fortement reculé vendredi au lendemain de la décision de la banque centrale américaine de laisser ses taux directeurs inchangés. Le CAC 40 a dévissé de -2,56% à 4535,85 points, après avoir perdu jusqu’à -3,4% en fin d’après-midi. Une baisse réalisée dans d'importants volumes de transactions de 9,4 milliards d'euros, plus de trois fois supérieurs au volume moyen des dernières séances.

Le marché parisien n'a cessé de perdre du terrain tout au long de la séance, digérant la décision de la Fed ainsi que le discours de sa présidente Janet Yellen.

Alors que le monde de la finance était suspendu à ses lèvres, la Fed a finalement choisi jeudi soir de rester prudente et de maintenir sa politique de taux zéro, une décision essentiellement liée aux récentes turbulences financières et incertitudes économiques venues des marchés émergents, notamment de Chine.

Contrairement à ses attentes, le marché a finalement obtenu un "statu quo et peu de visibilité sur les décisions que pourraient prendre la Fed d'ici la fin de l'année", explique Andréa Tuéni, analyste chez Saxo Banque

"Le contexte intérieur ne justifiait pas un statu quo, donc si la Fed ne relève pas ses taux c'est parce qu'elle s'inquiète pour la Chine, laissant entrevoir du coup de nouvelles secousses", note de son côté Alexandre Baradez, de chez IG France.

Toutes les valeurs du CAC 40 ont terminé dans le rouge. BNP Paribas a signé la plus forte baisse de l’indice, chutant de -4,8% à 52,98 euros, suivie par AXA. Les autres financières Société Générale (-4,2%) et Crédit Agricole (-2,5%) ont également souffert.

Les valeurs industrielles exposées à la Chine ont souffert, pénalisées par les inquiétudes persistantes sur la santé économique du pays. Schneider a plongé de 4,5% à 52,86 euros, Renault (présent en Chine via son partenaire Nissan) a perdu -4,2%, tandis que le cimentier LafargeHolcim a cédé -3,9%.

Sur le SBF 120, Ingenico (+7,3% à 105,6 euros), Solocal (+6,25% à 0,255 euros) et Korian (+3,7% à 33,5 euros) ont néanmoins tiré leur épingle du jeu.

Ingenico s’est envolé après que le spécialiste britannique du traitement des paiements Worldpay a annoncé son intention de s'introduire à la Bourse de Londres, plutôt que de se vendre. Selon les dernières rumeurs, Ingenico proposait jusqu'à 6,6 milliards de livres, soit 9 milliards d'euros pour racheter Worldpay.

Après les plus bas historiques inscrits jeudi, Solocal a profité de commentaires positifs de Natixis, qui a réitéré vendredi sa recommandation "Acheter" avec un objectif de cours inchangé à 1 euro. Le broker juge que la dégringolade du titre depuis la fin juillet s'est effectuée "sans aucune raison apparente".

Au lendemain d'une envolée de +6,9%, Korian a prolongé son rebond, à la faveur du relèvement des recommandations de HSBC (de "Conserver" à "Acheter") et de Natixis (de "Neutre" à "Achat").

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI