Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 517.90 +0.15 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La frénésie taxatoire de Donald Trump plombe un peu plus les marchés

vendredi 31 mai 2019 à 12h45
Le CAC 40 parti pour conclure la semaine et le mois en net repli

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris lâche 1,6% vendredi, pour terminer un mois de mai décidément très marqué par les offensives du président des Etats-Unis envers ceux qu'ils désigne comme les adversaires de l'Amérique. Après la Chine, c'est au tour du Mexique d'être visé. Au grand dam de l'industrie automobile qui a fait du pays l'un de ses places fortes.

La Bourse de Paris se dirige tout droit vers son plus mauvais mois depuis au moins octobre 2018, cédant 1,59% à 5165,70 points vers 13h00 vendredi en ce dernier jour de mai. Les volumes d'échanges se révèlent déjà étoffés avec 1,12 milliard d'euros déjà échangés.

Déjà en pleine altercation douanière avec la Chine, le président américain a tout à coup dégainé contre le Mexique. Le président américain a annoncé dans la nuit qu'il entendait appliquer dès le 10 juin une surtaxe de 5% sur les produits venus du Mexique, au motif que le voisin des USA n'en fait pas assez pour limiter l'émigration illégale. Et "si la crise persiste", le taux sera augmenté de 5% tous les mois jusqu'à atteindre 25% en octobre.

Or ce pays voisin des Etats-Unis n'est autre que le quatrième exportateur mondial d'automobiles, abritant de nombreuses usines de la plupart des constructeurs et équipementiers mondiaux. L'automobile représente le premier poste des exportations mexicaines vers les USA (93 milliards de dollars en 2018).

Selon Paul Donovan, économiste chez UBS, l'application de taxes supplémentaires sur les produits mexicains est doublement pénalisante. En effet le Mexique avait pris des parts de marché à la Chine ces derniers mois. Si les biens mexicains sont à leur tour davantage taxés, il deviendra difficile aux consommateurs américains d'échapper à un renchérissement des produits qu'ils achètent. De plus, l'économie mondiale y compris celle des Etats-Unis a bâti ces 25 dernières années des chaînes d'approvisionnement complexes. Si ce mécanisme minutieux est perturbé, les entreprises devront réévaluer entièrement leurs modèles.

Craignant de voir ainsi sapée la compétitivité d'un maillon essentiel de l'industrie automobile, les investisseurs se détournent donc du secteur automobile vendredi. Du côté français par exemple, Faurecia qui compte 15 usines au Mexique cède 5,4%. Plastic Omnium et Valeo qui en comptent plus d'une dizaine chacun reculent de 3,5% et 4% respectivement.

Renault lâche 5,4%, le titre souffrant nettement plus que Peugeot (-2,2%) compte tenu de ses liens avec Nissan. De plus, un possible achoppement des discussions avec Fiat Chrysler est apparu hier sur le sujet du prix dans le cadre de la proposition de mariage soumise par l'italo-américain.

Parmi les autres baisses notables du jour, le dégonflement de la spéculation freine EuropaCorp (-7,4%). Enfin le secteur bancaire subit le contrecoup d'une révision en baisse des objectifs de Jefferies sur la plupart des titres dont BNP Paribas (-1,6%) ou Crédit Agricole (-1,55%).

Il faut une nouvelle fois se tourner vers le secteur biotech, généralement gouverné par des facteurs décorrélés de la conjoncture, pour trouver une hausse notable comme celle d'Innate Pharma (+2,4%). La société profite de la publication dans la très (très) prestigieuse revue scientifique Cell de données, obtenues par ses équipes en collaboration avec l'Université Aix-Marseille et le cluster Marseille Immunopôle, sous la direction du professeur Eric Vivier, démontrant le potentiel de cellule tueuses multifonctionnelles dans le traitement des cancers.

Sur le marché des changes, l'euro parvient à reprendre 0,12% à 1,1143 dollar. Au contraire, les cours du pétrole flanchent avec les craintes sur le commerce mondial. Le WTI perd 1,98% à 55,47 dollars et le Brent 2,25% à 63,83 dollars.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+286.40 % vs +11.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat