Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 853.70 -0.88 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris stagne en attendant le budget italien

lundi 12 novembre 2018 à 13h05
Le CAC 40 abandonne 0,2% au cours d'une séance atone

(BFM Bourse) - Le marché parisien est loin de faire le plein d'activité lundi. En raison d'un jour férié, Wall Street devrait rester peu animé. Les regards se tournent plutôt sur le marché pétrolier, qui bénéficie de la perspective d'une éventuelle baisse de la production.

Privé de catalyseurs, le CAC 40 reflue de 0,2% à 5096,49 points vers 12h50. A dix jours de Thanksgiving, la Bourse de New York devrait connaître une séance en demi-teinte, car, si le marché ouvre ses portes, la journée du 12 est fériée dans une grande partie du pays. En dehors de quelques exceptions comme le Texas ou le Wyoming, la plupart des Etats dont New York accordent un jour férié à l'occasion de la commémoration des anciens combattant lorsque le 11 tombe un week-end, comme c'est le cas cette année.

N'attendant ainsi aucun réel élan de la place américaine qui ouvrira dans l'après-midi, et tandis que le flux de publications trimestrielles touche à sa fin et qu'aucun indicateur ne figure à l'agenda macro-économique, le marché parisien peine ainsi à avancer.

Les investisseurs sont d'autant plus amenés à faire preuve de prudence que la date à laquelle le nouveau gouvernement italien doit présenter son projet de budget approche : en principe le 1er "Governo Salvini" (gouvernement de Matteo Salvini) doit remettre sa copie à la Commission demain.

Remontée des cours du pétrole

Le principal mouvement du jour est à mettre à l'actif de l'or noir. Face au brutal repli des cours depuis un mois, les pays producteurs de pétrole ont dit envisager une inflexion de leur stratégie pour réduire les excédents de production. Le ministre saoudien de l'Énergie juge nécessaire de réduire la production mondiale d'un million de baril par jour. Quelques jours seulement après que le marché du pétrole soit entré en "bear market" -c'est-à-dire en baisse de 20% par rapport au dernier plus haut- le baril de Brent reprend 0,94% à 70,84 dollars et le WTI 0,38% à 60,42 dollars. De quoi apporter un peu de répit à des acteurs tels que CGG, Maurel & Prom (+3,3% chacun), TechnipFMC (+2,75%) et Total (+0,87%).

Dans le reste du marché parisien, une très forte hausse de Cybergun est à signaler sur le segment non réglementé Euronext Growth (ex-Alternext). Le fabricant de répliques d'armes a obtenu le feu vert du ministère de l'Intérieur à la production et la vente d'une arme réelle, que le groupe espère commercialiser avec un manufacturier mondial de premier plan, anticipant plusieurs millions d'euros de revenus supplémentaires par an pour une dizaine d'années. L'action bondit de 73,19%.

Infineon dans le rouge

Le secteur des semi-conducteurs se replie à la suite de l'étonnant retournement du cours d'Infineon, en baisse de 6,3% à la mi-journée alors que le titre avait débuté en hausse après des résultats annuels (exercice décalé clos fin septembre) supérieur aux prévisions. A sa suite, STMicroelectronics perd 2,8% et Soitec 2%.

Du côté des biotechs, Quantum Genomics anime le compartiment avec une hausse de 10%, après le succès d'une étude de phase 2 pour son traitement firibastat dans l'hypertension artérielle. Inversement Genfit cède encore 3,3% alors qu'un énième concurrent dans la maladie du foie appelée NASH, Poxel, a mis en avant deux molécules potentielles au congrès mondial AASLD. La biotech lyonnaise Poxel grimpe de son côté de 3%.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat