Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris finit à l'équilibre, hésitant après des indicateurs contrastés
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 186.94 +0.50 % Temps réel Euronext Paris
5 162.24Ouverture : 5 208.33+ Haut : 5 158.79+ Bas :
+0.48 %Perf Ouverture : 5 161.08Clôture veille : 2 050 550 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris finit à l'équilibre, hésitant après des indicateurs contrastés

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé à l'équilibre jeudi (+0,03% à 4.439,67 points), le marché hésitant après des statistiques contrastées des deux côtés de l'Atlantique, à la veille d'une publication très attendue sur l'emploi américain. "C'est une séance de transition qui s'amorce après la phase de hausse que le marché a connue, un jour avant le chiffre sur l'emploi américain", commente auprès de l'AFP Frédéric Rozier, un conseiller de gestion de Meeschaert Gestion Privée.

Alors qu'il avait passé la majeure partie de la séance bien orienté, le marché a en effet marqué le pas après la publication de statistiques moroses outre-Atlantique, au premier rang desquelles l'activité manufacturière qui s'est contractée en août. "Ce chiffre montre une forme de ralentissement aux Etats-Unis", explique M. Rozier. "Le marché est toujours dans l'attente d'indicateurs qui justifieraient la remontée des taux d'intérêt (par la Réserve fédérale, NDLR) aux Etats-Unis. Or cette statistique plaiderait plus pour un statu quo monétaire, mettant en doute une remontée des taux dès le mois de septembre", poursuit-il.

Dans la foulée, les titres liés au secteur financier, qui bénéficierait d'une hausse des taux d'intérêt, ont perdu quelques forces alors qu'ils tiraient la cote parisienne vers le haut depuis l'ouverture. Par ailleurs, "le pétrole en baisse continue de peser", commente M. Rozier. Les cours de l'or noir restaient en effet mal orientés après la publication la veille de stocks américains en plus forte progression que prévu.

Egalement à l'agenda américain, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté moins que prévu, tandis que la productivité a de nouveau reculé au 2e trimestre. En zone euro, la croissance du secteur manufacturier était également morose, reculant en août à son plus bas niveau en trois mois. A l'inverse, au Royaume-Uni, l'activité du secteur a fortement rebondi en août pour s'afficher désormais en croissance.

Du côté des valeurs, Pernod Ricard (+2,33% à 105,30 euros) a profité de l'annonce d'un bénéfice net part du groupe de 1,23 milliard d'euros sur son exercice 2015/16, en hausse de 43% par rapport à l'année précédente.

De son côté, Technicolor a terminé en hausse (+5,12% à 6,12 euros), porté par un relèvement de sa note par l'agence de notation Moody's.

Orange a reculé de 2,01% à 13,42 euros, après l'information du Wall Street Journal selon laquelle le groupe serait en discussions préliminaires pour entrer au capital du plus grand opérateur iranien de téléphonie mobile.

Rémy Cointreau a perdu 0,69% à 77,69 euros après être entré en négociations exclusives avec le groupe néerlandais Lucas Bols, en vue de la création d'une coentreprise gérant les activités de sa liqueur Passoa.

Les titres liés au secteur financier ont hésité, Société Générale reculant de 0,08% à 32,62 euros, tandis que Crédit Agricole a grignoté 0,31% à 8,52 euros et que BNP Paribas gagnait 2,69% à 46,83 euros.

Les valeurs du secteur pétrolier ont terminé en ordre dispersé, Total perdant 0,47% à 42,55 euros, Technip 2,11% à 51,85 euros, tandis que CGG a gagné 1,06% à 22,00 euros.

AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI