Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 535.57 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris en nette baisse dans l'attente de la décision de la Fed

mardi 18 décembre 2018 à 18h25
Le CAC termine en nette baisse (-0,95%) mardi

(BFM Bourse) - Le CAC 40 boucle cette séance en net repli (-0,95% à 4.754,08 points) dans un contexte toujours marqué par les craintes sur la croissance mondiale et un nouvelle rechute du pétrole et alors les regards des opérateurs sont tournés vers la Fed.

Plus que jamais en voie de signer une performance annuelle négative en 2018, le CAC 40 termine une nouvelle séance en forte baisse de 0,95% à 4.754,08 points alors que l'indice phare de la place parisienne évoluait proche de l'équilibre jusqu'à 15h30. Contrairement à ce qu'on avait pu observer lundi, les volumes d'échanges ont été relativement nourris mardi, à 4,1 milliards d'euros. Ces volumes devraient avoir tendance à diminuer avant la pause de Noël aussi appelée "trêve des confiseurs". À noter d'ailleurs qu'à cette occasion, la Bourse de Paris sera fermé le lundi 24 à partir de midi puis les journées des 25 et 26 décembre.

L'attention des investisseurs est désormais totalement focalisée sur la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) qui s'ouvre aujourd'hui, pour une décision qui sera communiquée mercredi soir au marché. À court terme, la seule porte de sortie par le haut pour les marché serait que la banque centrale américaine parvienne à rassurer les investisseurs en confirmant l'optique d'une pause dans son relèvement des taux en 2019, a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique de Saxo Bank.

"Formidable opportunité d’achat ou poursuite de la tendance baissière, il y aura forcément un avant et un après 19 décembre", décrypte de son côté Mirabaud Securities. Si une grande majorité (77%) d'investisseurs misent encore sur un dernier relèvement d'un quart de point (le neuvième depuis 2015 et le quatrième cette année), le président de la Fed Jerome Powell, encore tancé par Donald Trump lundi via Twitter, pourrait confirmer une position beaucoup plus accommodante que prévu initialement pour 2019 compte tenu des signaux de ralentissement de l'économie mondiale, de la volatilité des marchés financiers depuis octobre et des préoccupations que font de plus en plus entendre les entreprises américaines. Aujourd'hui, sur les marchés, le consensus se rapproche de plus un plus d'une seule hausse l'an prochain.

Dans le reste de l'actualité économique internationale, le discours de Xi Jinping à l'occasion du 40e anniversaire des réformes économiques chinoises lancées par Deng Xiaoping, était particulièrement attendu. Mais s'il a promis que la Chine allait poursuivre sur la voie de l'ouverture et des réformes, le Président de la république populaire de Chine n'a annoncé aucune mesure concrète de relance de l'économie, décevant légèrement les marchés.

À noter d'ailleurs que selon la dernière enquête Bank of America Merrill Lynch auprès des gérants, le pessimisme des investisseurs sur la croissance économique dans les 12 mois à venir est au plus haut depuis dix ans.

Getlink en hausse, les pétrolières à la peine

Sur le marché parisien, le concessionnaire du tunnel sous la Manche Getlink (ex-Groupe Eurotunnel) bénéficie de l'arrivée d'Eiffage à son capital, une prise de position qui fait en partie pendant à l'arrivée en mars de l'italien Atlantia (actuellement 1er actionnaire). L'action monte de 5,5%, Eiffage affichant +1,5% au même moment. Des comptes semestriels de Figeac Aero "de bonne facture" selon Midcap Partners permettent à l'équipementier aéronautique de gagner 3,3%. Carmat de son côté s'adjuge 2,7% après la conclusion d'un accord de prêt de la Banque européenne d'investissement dans le cadre du plan Juncker. Après avoir évolué dans le vert une bonne partie de la séance, Navya abandonne 0,8% à la clôture après le renvoi de son président, sanctionné pour ne pas être parvenu à tenir les objectifs que la société avait communiqué en juillet lors de son introduction. Enfin, la plus forte hausse du jour est à mettre à l'actif de Cerenis qui a enfin obtenu des résultats positifs sur son projet pilote dans l'oncologie.

Sur le reste de la cote parisienne, Total (-2,54%) et TechnipFMC (-2,96%) figurent parmi les plus fortes baisses du CAC après le plongeon des cours de l'or noir cet après-midi. Ce dernier fait également souffrir Vallourec (-5,3%), Schlumberger (-3,7%), CGG (-2,5%) ou encore Bourbon (-3,4%).

Aidé par Boeing et GE, Wall Street tente un rebond

Wall Street rebondissait mardi à l'ouverture après une lourde chute lundi qui a ramené le S&P à son plus bas depuis 14 mois. Portée par Boeing (+4,4% vers 18h15) qui a annoncé un vaste programme de rachat d'actions (à hauteur de 20 milliards de dollars) et GE (+5,4%) à la veille d'une probable hausse de taux de la banque centrale américaine (Fed), le Dow Jones gagnait 1,28% et le Nasdaq 0,92%, également vers 18h15.

Le pétrole rechute

S'il a effacé une partie de ses pertes de l'après-midi qui l'ont vu brièvement tomber à un nouveau plus bas depuis fin 2017, le baril d'or noir s'affiche de nouveau en forte baisse mardi. Vers 18h15, le baril de Brent européen de mer du Nord pour livraison en février valait 57,34 dollars (-2,25%) tandis que sur le Nymex, le baril de WTI américain abandonne 3,44% à 47,4 dollars.

Confrontée à une chute des cours, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole s'est mise d'accord début décembre avec ses partenaires, dont la Russie fait partie, pour réduire sa production d'environ 1,2 million de barils par jour (mbj) à partir de janvier 2019. Toutefois, lundi, la Russie a rapporté que sa production de brut avait pour le moment atteint un niveau record de 11,42 mbj en décembre, ce qui fait de nouveau craindre au marché une surabondance de l'offre.

Enfin, sur le front des devises, l'euro grappille un tout petit peu face au dollar, à +0,14% et 1,136 dollar.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat