Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 438.23 -0.18 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris démarre le deuxième trimestre en fanfare, proche de son plus haut annuel

lundi 1 avril 2019 à 18h15
La Bourse de Paris commence le deuxième trimestre comme elle avait terminé le premier

(BFM Bourse) - Après avoir déjà progressé de 13,1% au premier trimestre, le marché parisien entame le mois d'avril sur une note très positive, notamment grâce aux bonnes nouvelles en provenance de Chine. Le CAC 40 boucle cette première séance du deuxième trimestre sur une avancée de 1,03% à 5.405 points, proche de son plus haut de 2019.

Dans un volume d'échanges moyen de 3,3 milliards d'euros, le baromètre de la place parisienne a accru ses gains lundi au fil de la journée pour afficher une progression de 1,03% à 5.405,53 points à la clôture, les opérateurs européens se laissant porter par l'optimisme des places asiatiques et américaines concernant les perspectives de l'économie chinoise et, par ricochet, de l'économie mondiale.

Ce sont essentiellement deux informations en provenance de Chine qui ont entretenu les bonnes dispositions des places boursières européennes. D'une part, l'administration américaine a continué à multiplier les messages encourageants, mettant en avant de nouvelles avancées "constructives" dans les négociations commerciales au terme de la visite à Pékin des représentants américains du Trésor et du Commerce, alors que c'est désormais au tour du vice-Premier ministre chinois Liu He de se rendre aux États-Unis. D'autre part, selon l'indice PMI indépendant du groupe de médias Caixin, l'activité manufacturière a rebondi en mars pour la première fois en quatre mois, atteignant 50,8, au plus haut depuis octobre 2018 alors qu'il était attendu inchangé (au-dessus de 50, l'indice indique une expansion de l'activité, en-dessous de 50 une contraction).

La contraction des indices équivalent pour la zone euro -à 47,5 en mars, un plus bas depuis avril 2013- semble passer au second plan. Outre-Atlantique, les investisseurs ont également pu prendre connaissance d'une baisse inattendue des ventes au détail en février (-0,2%), alors que le consensus Reuters anticipait une hausse de 0,3%. De son côté, l'indice PMI pour mars a reculé à 52,4, contre 53 en février, signalant une expansion modérée de l'activité.

Porté par la Chine, Wall Street ouvre dans le vert

Les indices new-yorkais évoluaient tous en nette hausse dans la matinée, les opérateurs américains retenant essentiellement l'optimisme de l'administration Trump envers la conclusion d'un accord commercial. Peu avant 18h, le Dow Jones avançait de 1% tandis que le Nasdaq et le S&P 500 progressaient de 0,9% chacun. À noter tout de même dans ce marché haussier, la brusque chute du titre Lyft, qui, après avoir bouclé sa première séance sur une hausse de 8,7% vendredi, abandonnait plus de 10% lundi, dans la matinée, repassant ainsi sous son prix d'introduction en Bourse.

Le secteur auto à la fête

L'espoir sur l'aboutissement des discussions sino-américaines et la perspective d'un regain de vigueur pour le premier marché automobile mondial profitait en premier lieu au secteur automobile. Faurecia (+6,9%), Valeo (+6,3%), Plastic Omnium (+4,3%) et Michelin (+3,9%) ont ainsi emmené le palmarès du SBF 120. Peugeot a pris 4,2% dans le même temps, alors que le groupe aurait engagé des discussions avec Fiat Chrysler pour développer au moins une plate-forme commune, un potentiel gisement d'économies. Renault s'est adjugé également près de 3%.

Chahutés la semaine dernière, Soitec (+4,8%) et STMicro (+4,3%) ont également été recherchés.

En revanche, Publicis a reculé de 3,6% alors que le groupe dirigé par Arthur Sadoun a confirmé envisager une éventuelle acquisition d'Epsilon, la filiale marketing d'Alliance Data Systems, une annonce froidement accueillie par le marché.

Le groupe de maisons de retraite Korian s'est replié de 4,8% après le décès de plusieurs personnes hébergées dans un établissement de Haute-Garonne géré par Omega, une entreprise rachetée en février par Korian.

Au chapitre pétrolier, le cours du Brent de mer du Nord s'appréciait de 0,58% à 68,79 dollars et celui de WTI bondissait de 1,63% à 61,20 dollars, son plus haut depuis début novembre dernier. Enfin, sur le marché des changes, la monnaie unique reculait légèrement face au billet vert, à 1,1208 dollar (-0,09%).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs +9.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat