Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VALEO

FR - FR0013176526 SRD PEA PEA-PME
25.540 € +3.95 % Temps réel Euronext Paris

Valeo : Pékin prolonge le moratoire sur de nouvelles taxes automobiles, le secteur flambe à la Bourse de Paris

lundi 1 avril 2019 à 10h00
Le secteur automobile français profite de la détente commerciale sino-américaine

(BFM Bourse) - Équipementiers et constructeurs automobiles signent de belles progressions dans les premiers échanges, après la décision de la Chine de prolonger le moratoire sur de nouvelles taxes touchant les automobiles et pièces détachées américaines, qui devait expirer ce jour, tandis qu'un indicateur suggère une reprise de l'activité dans le pays, désormais premier marché mondial de l'automobile.

Les principales valeurs automobiles dominent le palmarès de l'indice parisien lundi avec notamment un bond de 4,6% du titre Valeo vers 10h00, tandis que les constructeurs réalisent également de jolies performances (+3,2% pour Peugeot, +2,6% pour Renault) pour démarrer le deuxième trimestre 2018, tout comme Michelin, qui s'adjuge également 2,4% Sur le SRD, les équipementiers ne sont pas en reste puisque Faurecia décolle de 5,6% dans les premiers échanges, l'une des plus fortes hausses de l'indice, suivi par Plastic Omnium (+3,3%). À noter également, la belle progression de l'action Actia (+6,4%). C'est donc l'ensemble du secteur automobile qui est particulièrement bien orienté lundi matin, sur cote parisienne.

Pékin prolonge son moratoire sur de nouvelles taxes

La Chine a décidé, dimanche, de prolonger le moratoire sur de nouvelles taxes touchant les automobiles et pièces détachées américaines, censé expirer le 1er avril. Une décision présentée comme un geste de bonne volonté en réaction à la décision américaine de suspendre, de son côté, un relèvement des taxes sur les importations chinoises. Le moratoire avait été conclu en décembre dernier, lorsque Pékin avait temporairement suspendu, pour trois mois, une hausse de 25% des taxes sur les véhicules et pièces détachées américaines.

Depuis lors, les deux plus grandes puissances économiques sont engagées dans des négociations commerciales pour tenter de mettre un terme au conflit provoqué par le président américain, critique envers les pratiques commerciales chinoises, notamment concernant l'accès, pour les entreprises étrangères, à son marché domestique. La semaine dernière, un nouveau round de négociations s'est tenu à Pékin et les entretiens ont été qualifiés de "fructueux" par le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin. Cette semaine, c'est au tour du vice-Premeir ministre chinois Liu He de se rendre à Washington pour poursuivre les négociations.

Par ailleurs, l'activité du secteur manufacturier chinois a progressé en mars à 50,8 selon l'indice PMI publié lundi par Caixin et Markit, pour atteindre son plus haut niveau depuis octobre 2018, un regain de vigueur encourageant pour l'économie chinoise en général et donc pour son marché automobile.

Le marché français pénalisé par un effet calendaire en mars

Selon des statistiques publiées lundi, le marché automobile hexagonal a de son côté reculé de 2,3% en mars, sur un an, en raison d'un nombre de jours ouvrés inférieurs à l'exercice précédent (21 en 2019 contre 22 en 2018). Les constructeurs français ont légèrement surperformé le marché, PSA (avec les marques Peugeot, Citroën, DS ou encore Opel) reculant de 1,5% tandis que le groupe Renault affiche lui un repli de 1,7%, d'après les chiffres communiqués par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Au total, ce sont précisément 225.818 voitures particulières neuves qui ont été mises sur les routes de France le mois dernier, contre 231.103 en mars 2018.

PSA étudierait un partenariat avec Fiat Chrysler

Si des informations du Financial Times évoquaient, la semaine dernière, un intérêt du groupe Renault pour un potentiel rachat de l'américain Fiat Chrysler, l'agence de presse Bloomberg fait état, ce lundi, d'une étude de partenariat entre FIat Chrysler et... PSA, afin de partager les investissements pour produire en Europe. Le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, a déclaré au Wall Street Journal que le groupe français -dont le journal américain a récemment rapporté que Fiat Chrysler avait repoussé une approche en vue d'une alliance- menait continuellement des discussions avec ses partenaires mais qu'aucune cible spécifique ou négociation approfondie n'était en cours.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VALEO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.50 % vs +35.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat