Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 843.27 +2.40 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris accélère encore et se rapproche des 5.000 points

mercredi 3 juin 2020 à 13h51
Le CAC à la conquête des 5.000 points

(BFM Bourse) - Le CAC 40 est en bonne voie pour signer une troisième séance consécutive de nette hausse, ce qui serait sa 7e sur les 8 dernières séances, les espoirs des investisseurs d’une reprise de l’économie continuant d’alimenter la tendance positive que rien ne semble pouvoir troubler.

"Les marchés financiers résistent à tout", résume Christopher Dembik,responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. "L'expansion continue du coronavirus au niveau mondial, les tensions sino-américaines, le début de la récession, les émeutes qui se répandent aux Etats-Unis et pourraient même avoir lieu dans d'autres pays (...) ne semblent en rien nuire à la bonne marche des Bourses", constate-t-il.

De fait, au lendemain d'une progression de 2,02%, le baromètre du marché parisien garde le rythme et reprend encore 1,89% à 4.951 points vers 13h50, dans un volume d'échanges nourri de près d'1,5 milliards d'euros, qui témoigne du regain d'appétit pour le risque des investisseurs.

Dans sa note matinale titrée "It's a plane, no it's a bird, no it's the market" (en référence à Superman, qui vole comme les principaux indices boursiers depuis deux semaines), le responsable des investissements de Mirabaud Securities John Plassard anticipait également une ouverture "en légère hausse ce matin dans le sillage de la clôture des marchés américains, de la poursuite d’un "short squeeze" (quand les vendeurs à découvert sont contraints de liquider leurs positions, NDLR), de l’espoir que les tensions sino-américaines ne soient qu’un feu de paille et que le redémarrage de l’économie se fasse sans accroc" énumère-t-il. "Indestructible pourrait aussi décrire le marché actuellement…" conclut John Plassard.

"Assouplissement illimité des banques centrales"

Aux États-Unis, le mouvement de colère contre le racisme et les brutalités policières s'est poursuivi mardi, malgré les pillages, les affrontements avec la police et le ton martial de Donald Trump, déterminé à restaurer l'ordre en recourant si besoin à l'armée. "Depuis les plus bas de mars, les marchés regagnent progressivement le terrain perdu, grâce à la combinaison d'un assouplissement illimité des banques centrales et les perspectives de relances budgétaires de grande ampleur", explique de son côté Michael Hewson, responsable de l'analyse marchés chez CMC Markets.

La réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi sera suivie avec attention par les investisseurs. Elle devrait acter "l'expansion du programme de rachats d'actifs", estime l'expert Christopher Dembik.

En termes d'indicateurs, l'activité du secteur des services français s'est améliorée plus qu'annoncé en première estimation avec la levée partielle des mesures de confinement mais reste en contraction, selon les résultats définitifs de l'enquête d'IHS Markit. L'indice PMI des services dans sa version définitive ressort à 31,1 contre une première estimation à 29,4, après être tombé à un plus bas historique en avril, à 10,2. L'indice composite, qui réunit le secteur manufacturier et celui des services, est remonté à 32,1 en mai après le plus bas jamais enregistré en avril à 11,1 et une estimation flash à 30,5.

L'automobile et l'aéronautique accentuent leur rebond

Sur le plan des valeurs, il est intéressant de noter que seules 9 valeurs du SBF 120 (soit 7,5%) évoluent dans le rouge à la mi-journée. Au sein de l'indice vedette du marché parisien, la seule "baisse" est à mettre à l'actif de Sanofi (-0,1%).

Parmi les meilleures performances du CAC 40 à 13h25, Renault profite d'un relèvement de recommandation sur son titre de "neutre" à "achat" par Goldman Sachs et de l'officialisation de son prêt garanti par l'Etat à hauteur de 5 milliards d'euros pour grimper de 7%. La secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher a par ailleurs estimé mercredi que des restructurations devaient être acceptées. Dans son sillage, Peugeot prend 2,9%, Michelin 3,2% et, hors du CAC, les équipementiers sont à la fête (+4,5% pour Plastic Omnium, +2,7% pour Faurecia, +3,1% pour Valeo ou encore +9,8% pour Actia).

Axa s'adjuge 7,2% après avoir annoncé la réduction de moitié du dividende proposé au titre de l'exercice 2019, quand le consensus tablait sur une annulation, expliquent les analystes de Jefferies. LVMH grappille 0,5% malgré une information de presse selon laquelle le leader mondial du luxe s’interroge sur son offre de rachat du joaillier américain Tiffany (-9% à Wall Street mardi) dans le contexte de dégradation du marché américain liée à la pandémie de coronavirus.

Comme la veille, les foncières sont encore à l'honneur mercredi, Unibail-Rodamco-Westfield dominant de nouveau le CAC avec un gain de 10,3% peu après 13h30.

Technicolor prend 4,4%, parmi les plus fortes progressions du SBF 120, le groupe ayant obtenu l’ouverture d’une période de conciliation afin d’encadrer ses discussions avec ses créanciers et des investisseurs potentiels.

Le Brent s'échange à 40 dollars, au plus haut depuis 3 mois

Le rebond des cours pétroliers se poursuivait mercredi matin sur fond d'optimisme vis-à-vis du prochain sommet de l'Opep+, où une prolongation des coupes drastiques de production devrait être entérinée, permettant au baril de Brent de franchir le seuil des 40 dollars pour la première fois depuis début mars au cours de la matinée. À la mi-journée toutefois, les deux références mondiales de brut repartent à la baisse, avec des replis de 1,84% à 38,84 dollars pour le Brent et de 2,06% à 36,05 dollars pour le WTI.

Le dollar poursuit son repli, l’appétit général pour le risque le privant de son attrait de valeur refuge. Dans le même temps, l'euro reste au contraire soutenu par les anticipations d’une augmentation de la taille du Programme d’achats d’urgence pandémique (PEPP) de la Banque centrale européenne (BCE) lors de la réunion du Conseil des gouverneurs jeudi. Après être revenue à 1,12 dollar pour la première fois depuis le 16 mars au cours de la matinée, la monnaie unique rétrocède une partie de ses gains à 13h40 (+0,15% à 1,1187 dollar).

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat