Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 678.52 -1.77 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Doucement mais sûrement, le CAC 40 poursuit sa progression

mardi 15 septembre 2020 à 12h40
Doucement mais sûrement, le CAC 40 poursuit sa progression

(BFM Bourse) - En hausse d'une quinzaine de points seulement à la mi-séance, la Bourse de Paris confirme néanmoins ses bonnes dispositions pour la troisième séance consécutives, grâce à d'encourageants indicateurs en provenance de Chine.

Le montant des échanges mardi ne témoigne toujours pas d'un grand enthousiasme à la Bourse de Paris, mais au moins l'indice phare se maintient-il dans le vert à la mi-séance (se dirigeant potentiellement vers une troisième séance consécutive de progression) après d'encourageants indicateurs macro-économiques en provenance de Chine. Vers 12h20, le CAC 40 progresse de 0,26% à 5.064,81 points, dans un volume traité de 650 millions d'euros seulement.

Une progression qui fait suite à celle de Wall Street hier soir, prolongée en Asie ce matin (+0,5% à Shanghai) alors que la production industrielle en Chine a rebondi le mois dernier de 5,6% à son meilleur niveau en huit mois. Aux Etats-Unis, les chiffres de la production industrielle d'août figurent aussi au programme cet après-midi.

La multiplication des annonces au sujet d'un potentiel vaccin, comme en Chine ce matin, alimente aussi l'espoir de voir le redressement économique se poursuivre.

Dans cette perspective, les valeurs du luxe (emmenées par Hermès à +1,84%, Kering +1,28% et LVMH +0,8%) et de l'automobile (+1,58% pour Peugeot) jouent les locomotives au sein du CAC 40, alors qu'à l'inverse Carrefour subi la plus forte baisse (+2,24%) de l'indice en raison du reclassement d'un bloc de 3,1% du capital par le groupe Arnault.

Plusieurs titres se signalent aussi en dehors de l'indice principal, à commencer par Erytech au sein du SRD. La biotech prend 16% en amont de la publication de données déterminantes dans le cancer du pancréas. Fnac Darty gagne 6,8% de son côté alors que son directeur général a indiqué dans un entretien sur BFM Business que le groupe espère être en mesure de générer un chiffre d'affaires cette année équivalent à 2019.

Si l'amendement des termes du mariage prévu entre PSA et FCA profite à Peugeot, en revanche Faurecia de plus en plus relégué au rang de monnaie d'échange dans le montage flanche de 6,4%.

Les cours pétroliers ont été pénalisés en début de journée par la révision en baisse des prévisions de l'Agence internationale de l'énergie à l'égard de la demande de brut. Pour la deuxième moitié de l'année, l'institution s'attend à une chute de la demande de 8,4 millions de barils équivalent pétrole par jour, un peu plus prononcée qu'attendu jusqu'alors. Et la demande ne reprendrait que 6,6 millions de barils en 2021. Mais à l'approche de la mi-séance, alors que l'Iran a répliqué à son tour au président des Etats-Unis, lequel a menacé Téhéran d'une riposte "mille fois plus forte" après des informations de presse faisant état d'un projet d'assassinat iranien d'une diplomate américaine, les cours se sont brusquement redressés. Permettant ainsi au Brent de repasser la barre de 40 dollars, à 40,25 dollars le baril (+1,62%) et 37,95 dollars (+1,85%) pour le WTI.

Sur le marché des changes, l'euro s'apprécie de 0,19% à 1,1883 dollar, après une brève incursion à 1,19 dollar dans la nuit.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -5.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat