Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 830.65 +0.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Au contraire du dynamisme de Wall Street, la Bourse de Paris reste prudente

jeudi 21 janvier 2021 à 12h50
Le CAC 40 est toujours atone

(BFM Bourse) - En manque d'entrain depuis bientôt quinze jours, le CAC 40 affiche à nouveau un léger repli à la mi-journée jeudi, dans un marché peu animé avant la conférence de la BCE.

Une ultime phase d'accélération engagée dans la deuxième moitié de décembre a soutenu le CAC 40, jusqu'à dépasser 5700 points (un sommet depuis février 2020) le 8 janvier dernier. Depuis, le marché parisien fait preuve de nettement plus de prudence, même si la correction reste pour l'instant limitée, de l'ordre de 1,5% par rapport à ce dernier pic. La situation n'évolue guère ce jeudi à la mi-séance, l'indice reculant de 0,12% à 5.621,85 points, au lendemain d'une timide tentative de rebond.

Alors que les opérateurs anticipaient depuis l'annonce de l'efficacité des premiers vaccins en novembre dernier une reprise relativement marquée de l'économie, ce scénario, sans être forcément abandonné, tarde à se concrétiser. En Europe la situation sanitaire va plutôt se dégradant, et l'on ne peut qu'espérer que les campagnes de vaccination permettent au plus tôt un reflux, mais le rythme constaté jusqu'à présent est insuffisant pour enrayer l'épidémie...

Wall Street bat de nouveaux records avec l'arrivée de Biden

Par contraste, et alors même que la pandémie continue à faire des ravages aux Etats-Unis également, les trois principaux indices américains ont enregistré mercredi soir de nouveaux records historiques sur fond d'intronisation du 46e président. Un nouveau démenti cinglant aux prédictions de son prédécesseur, qui pendant la campagne assurait la Bourse de New York d'un krach boursier en cas d'élection de Joe Biden. Bilan, le Dow Jones a gagné 0,83% à 31.188 points, le S&P 500 1,39% à 3.851 points, et l'indice Nasdaq Composite 1,97% à 13.457 points. Les contrats à terme signalent d'ailleurs une possible nouvelle progression cet après-midi, alors que la saison des publications dresse un tableau rassurant dans l'ensemble (en partie dû à l'absence de confinement strict outre-Atlantique au dernier trimestre).

En Europe, l'attentisme est de mise avant la conférence de la Banque centrale européenne (BCE). Aucun geste sur les taux n'est attendu, mais le discours de Christine Lagarde notamment vis-à-vis du niveau de la monnaie unique sera comme toujours disséqué en détail. Avant l'intervention de la présidente de l'institution, l'euro rebondit 0,26% à 1,2140 dollar, après avoir cédé du terrain la veille face à un très grand nombre de pairs malgré un environnement de marché qui lui était a priori favorable (regain d'optimisme sur les marchés dans le sillage de l'inauguration de Joe Biden).

La "Renaulution" saluée par Jefferies

L'actualité micro-économique est peu étoffée, le palmarès étant principalement dicté par les réactions aux notes d'analystes. À ce jeu c'est Renault qui en profite, prenant 1,3% en tête du CAC 40. Si la présentation du plan "Renaulution" n'avait pas convaincu sur le coup, avec un peu de recul le titre repart de l'avant (déjà +1,8% hier). Jefferies a indiqué ce matin qu'il n'était plus négatif, en passant à conserver, et en relevant son objectif à 37 euros. Conseillé à l'achat par Société Générale, Worldline gagne 0,8%. Hors de l'indice, Eutelsat prend 2,3% après une note de Morgan Stanley. Dans l'autre sens, FDJ recule de 1,7% après la dégradation du conseil et de l'objectif de Kepler Cheuvreux. Tous les changements de recommandations sont à retrouver ici.

Le titre Transgene accélère de près de 20%, jusqu'à un sommet depuis l'été 2019. La biotech alsacienne vient de traiter le premier patient dans l'essai d'un traitement prometteur contre une forme de cancer récidivante.

Pierre et Vacances abandonne 2,6% alors que l'exploitant de résidences touristiques accuse un repli de 55% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2020-2021, la plupart de ses sites Pierre & Vacances et Center Parcs étant fermés actuellement.

Le contrat à terme sur le baril de Brent se traite en baisse de 0,61% à 55,74 dollars, celui sur le WTI de 0,51% à 52,97 dollars.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+321.00 % vs +17.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat