Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : Le pétrole perd 3% après un tweet de Trump exhortant l'Opep à "garder son calme"

lundi 25 février 2019 à 18h47
Les cours de l'or noir chutent de 3% après un tweet de Trump

(BFM Bourse) - "Les prix du pétrole montent trop. L'Opep, s'il vous plaît, gardez votre calme. Le monde ne peut pas encaisser une hausse des prix - trop fragile !", a réclamé Donald Trump sur Twitter. La réaction du marché aura été immédiate, les barils de Brent et de WTI cédant chacun 3% au cours de l'après-midi.

Les cours du pétrole sont en très net repli, lundi, alors que le président américain a de nouveau attaqué l'Opep sur son terrain de jeu favori, Twitter, se plaignant de cours qui "montent trop" et exhortant l'organisation à "se calmer" sur ses baisses de production. "Les prix du pétrole montent trop. L'Opep, s'il vous plaît (...) gardez votre calme. Le monde ne peut pas encaisser une hausse des prix - trop fragile !", a ainsi tweeté Donald Trump vers 12h50.

La chute des cours des barils de Brent de mer du Nord et de WTI américain ne se sera pas fait attendre. Alors qu'ils évoluaient autour de l'équilibre vers 12h30 (+0,03% pour le Brent et +0,3% pour le WTI), les deux références mondiales pour le pétrole brut ont aussitôt flanché, cédant respectivement 1,24 dollar et 1,12 dollar vers 15h par rapport à leur cours de clôture de vendredi. Vers 18h30, ce repli s'était encore accentué, le baril de WTI pour livraison en avril abandonnant pas moins de 3,12% à 55,37 dollars quand celui de Brent pour la même échéance lâchait 3,08% à 64,85 dollars.

Attaques répétées à l'encontre de l'Opep

Le président américain avait déjà critiqué l'Opep à maintes reprises pour ses efforts à maintenir les prix de l'or noir à un prix élevé. Et ce conflit qui oppose les États-Unis au cartel est scruté par le marché alors que les parlementaires américains ont récemment relancé le projet d'une loi anti-Opep aux États-Unis.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires, dont la Russie, limitent volontairement leurs productions selon des objectifs qui ont été abaissés début décembre, une mesure qui a contribué à la remontée des prix depuis le début de l'année : +21% pour le WTI et +19% pour le Brent.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+286.30 % vs +5.82 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat