Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Vers une phase de digestion
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 368.29 -0.29 % Temps réel Euronext Paris
5 371.00Ouverture : 5 377.81+ Haut : 5 343.00+ Bas :
-0.05 %Perf Ouverture : 5 383.81Clôture veille : 3 381 150 KVolume :

CAC 40 : Vers une phase de digestion

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 est parvenu à grappiller 0,27% à 5 821 points vendredi, deux jours après l'issue d'une réunion de Comité de politique monétaire de la Fed, qui a marqué un infléchissement stratégique vers plus de fermeté, et dans une ambiance de prudence en raison des derniers développements de la crise diplomatique entre Etats-Unis et Corée du Nord. L'Euro était déjà de retour sur des niveaux de fermeté face au Dollar, avec une batterie de publications d'indicateurs d'activité très encourageants en Europe.

Les investisseurs restent particulièrement attentifs aux nouveaux développements du dossier diplomatique entre Etats-Unis et Corée du Nord. Kim Jong-Un, le leader nord coréen déclaré la semaine dernière vouloir "faire payer" Donald Trump, et se dit prêt désormais à des contre-mesures, qui pourraient prendre la forme d'un nouvel essai nucléaire, en plein Pacifique, et donc pour la première fois hors du territoire national. Plus tôt dans la semaine, mardi à la tribune de l'Organisation des Nations Unies (ONU), le chef de la Maison Blanche, avait déclaré de pas avoir d'autres choix que de "détruire" la Corée du Nord, si les Etats-Unis sont forcés de se défendre, ou de défendre leurs alliés, affublant Kim Jong-Un du sobriquet de "Rocketman"...

Et le Président américain d'animer un peu plus ces joutes verbales pour le moins fleurie, vendredi via un nouveau tweet:

Kim Jong Un from North Korea, who is obviously a madman who doesn't mind starving or killing his people, will be tested like never before!

A savoir: Kim Jong-Un, de Corée du Nord, qui est visiblement un fou et n'à que faire d'affamer ou de tuer son peuple, sera mis à l'épreuve comme jamais !

Au chapitre macroéconomique, l'activité en Zone Euro a accéléré au mois de septembre, comme en témoignent les indicateurs PMI Markit, pour l'industrie et les services. Ces indicateurs ont tous progressé, et ce au-delà de leurs cibles respectives, pour les principales économies de la Zone Euro, comme pour la Zone Euro dans son ensemble. Ces indicateurs sont calculés à partir d'enquêtes auxquelles répondent un panel de directeurs d'achats, et constituent par leur nature un indicateur avancé de l'état de santé de l'activité.

Côté valeurs, L'Oréal a progressé de 2,46% à 180,95 euros, après un point haut en séance à 188,50 euros, après le décès de Lilliane Bettencourt, héritière du groupe de cosmétique. En effet, ce décès relance les spéculations autour de l'actionnariat de L'Oréal étant donné que le géant suisse Nestlé détient 23% du capital, contre 33,3% pour la famille Bettencourt. Si personne ne connaît actuellement les intentions de Françoise Bettencourt, la fille de Liliane et désormais seule héritière du groupe, les spéculations devraient se poursuivre dans les prochains jours.

Visiomed Group a progressé de 5,04% à 1,25 euros, après avoir conclu un partenariat stratégique et technologique dans le domaine de la santé connectée avec Docapost, filiale du Groupe La Poste, experte dans l'accompagnement des entreprises dans leur transformation numérique, et Huawei.

MGI Coutier a bondi de 8,93% à 37,20 euros, après les résultats semestriels. L'équipementier automobile français a vu son bénéfice net augmenter de 10,7% de janvier à juin, à 48,5 millions d'euros tandis que le résultat opérationnel courant s'est établi à 67,4 millions d'euros, en hausse de 17%.

Alstom (+4,12% à 33,005 euros) a poursuivi vendredi la prise de hauteur soudaine entamé la veille, alors que des rumeurs font état de discussions entre Siemens et Bombardier sur un éventuel rapprochement dans le ferroviaire. Le groupe allemand aurait également entamé plus récemment des discussions avec Alstom.

De l'autre côté de l'Atlantique, même sentiment de prudence, avec les indices phares sur actions qui ont tous clôturé à niveau de quasi stabilité, à l'image du Dow Jones (-0,04% à 22 349 points) ou du Nasdaq Composite (+0,07% à 6 427 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est accroché à la barre des 2 500 points (+0,06% à 2 502 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1920$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,50$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre les dépenses des ménages en France à 08h45, ainsi que l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne.

A noter: pour les détenteurs de positions au RD, la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 26 septembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap).

Il n'y a eu à ce stade ni correction, ni formation de mèche basse en séance, ni a fortiori pullback sur la borne haute de ce canal, que nous continuerons de représenté en noir, car elle constitue un repère. Les acheteurs et les vendeurs débattent à proximité de niveaux de résistance de court terme. Cette absence de correction à ce stade de l'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé.

Et donc que le mouvement prend corps. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

L'indice phare français a ouvert en gap jeudi, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Nous précisions vendredi avant l'ouverture du marché que les 5 323 points, borne haute du gap du 27/06, avaient un pouvoir d'attraction qui commençaient à produire son effet. Ce gap est désormais intégralement comblé. Une phase de digestion est désormais envisagée à court terme.

Avis neutre proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5320.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5145.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale E268S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5145.00 / 5081.00 / 5038.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / 0 % / 1 %
  • Ecart(s) support : -4 % / -6 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers une phase de digestion (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers une phase de digestion (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...