Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 570.19 -0.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un FOMC sans aucune surprise, reflux en direction des 5 000 points

jeudi 17 septembre 2020 à 08h37

(BFM Bourse) - Sans directionnel tranché, la séance de mercredi à la Bourse de Paris a vu le CAC stagner en clôture (+0,13% à 5 074 points) dans un marché à la fois attentiste et anxieux, avant l'issue de la réunion de politique monétaire de la Fed (20h00 pour les décisions proprement dites, 20h30 pour la conférence de presse). Un FOMC qui prenait une coloration particulière, puisque c'était la première réunion de ce type après les grandes orientations stratégiques dévoilées lors du symposium de Jackson Hole. Wall Street aura positivement réagi, avant d'inverser la vapeur en cours de séance.

L'Institution monétaire dirigée par J. Powell a décidé d'un statu quo monétaire, en promettant de maintenir ses taux directeurs au plancher jusqu'à ce que l'inflation franchisse "médérément", et pendant un "certain temps", la barre des 2%.

Keith Wade, Chief Economist & Strategist, Schroders, a commenté: "Cette déclaration n’est pas vraiment une surprise, mais elle pourrait décevoir ceux qui recherchaient des indications plus explicites sur la manière dont la politique réagirait à l’évolution des conditions économiques. Néanmoins, cela correspond aux réunions précédentes juste avant une élection présidentielle où l'approche a été d'éviter de dire ou de faire quoi que ce soit de controversé."

Au chapitre statistique, les investisseurs ont pris connaissance de la balance commerciale en Zone Euro, présentant en juillet, en données finales, un excédent de 20.3 Milliards d'euros, soit 1 Milliard au-delà de la cible. L'excédent de juin était de 16 Milliards. Outre Atlantique, hors automobiles, les ventes au détail n'ont progressé que de 0.7%, manquant la cible (+1.0%) et marquant un ralentissement marqué de la dynamique du mois précédent (+1.3%). Un chiffre qui ne passe pas inaperçu, dans une économie où traditionnellement, la consommation demeure le principal moteur de création de la richesse nationale.

Côté valeurs, les services pétroliers ont connu un rebond de contestation ample, à l'image de ces représentants sur le compartiment A de la cote (grosses capitalisations): TechnipFMC (+4,82% à 6,088 euros), Vallourec (+4,90% à 20,56 euros), CGG (+5,73% à 0,7084 euro), ou Schlumberger (+6,27% à 16,10 euros). Après avoir de nouveau tangué au cours des dernières séances, les prix des deux références mondiales d'or noir se reprennent, aidés par une production industrielle chinoise en hausse et l'ouragan Sally qui menace une partie de l'offre dans le Golfe du Mexique, alors que l'AIE a revu en baisse la demande mondiale de brut et que les réserves américaines ont sensiblement reculé au cours de la semaine écoulée, signe que la demande repart.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont faibli en cours de séance. Si le Dow Jones est parvenu in extremis à clôturer en territoire vert (+0,13% à 28 032 points), le Nasdaq Composite a perdu 1,25% à 11 050 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,46% à 3 385 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1760$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 39.50$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis, à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Philly Fed), les permis de construire et mise en chantier de logements.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare parisien reste englué dans une figure de congestion des cours autour du seuil autant psychologique que technique des 5 000 points. On notera les signes d'essoufflement lors de la petite hausse observée lundi, tant sur écart négatif entre ouverture et clôture, que sur le plan des volumes, ou celui de la fédération sectorielle (ou de la non fédération en l'occurrence). Dans l'immédiat, le bilan technique est finalement assez clair: tant que l'indice clôture au-dessus des 5 000, l'apport d'oxygène est assuré. En deçà, l'affaire se complique. Dans tous les cas, un regain de volatilité est attendu à court terme. Un nouveau test d'importance se profile justement ce jeudi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5132.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1548Z est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5132.00 / 5509.00 / 5725.00
Support(s) :
5000.00 / 4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un FOMC sans aucune surprise, reflux en direction des 5 000 points (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un FOMC sans aucune surprise, reflux en direction des 5 000 points (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat