Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 552.34 +0.03 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sous perfusion des Banques Centrales

mercredi 19 juin 2019 à 08h38

(BFM Bourse) - Propulsé par la tonalité particulièrement accommodante du discours de Mario Draghi, lors du forum annuel de la Banque Centrale Européenne (BCE), puis tenu en lévitation par de nouveaux espoirs sur le front commercial sino-américain, le marché parisien a bondi de 2,20% à 5 509 points mardi, dans des volumes solides.

Dans le détail, Mario Draghi a expliqué qu'une baisse des taux d'intérêt faisait toujours partie des outils dont dispose la Banque centrale européenne. Et à quelques mois de passer la main fin octobre, le président italien de la BCE a plus généralement évoqué les "mesures de relance supplémentaires" qui "seront nécessaires", si l'inflation continue à s'éloigner du niveau légèrement inférieur à 2% visé par l'institut. Parmi ces outils figurent encore les rachats nets d'actifs, menés pour 2.600 milliards d'euros entre 2015 et fin 2018 et qui pourraient reprendre, l'institution disposant "encore d'une marge importante" pour agir, selon son président.

Donald Trump a assuré qu'il venait d'avoir eu une très bonne conversation téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping et confirmé qu'il le rencontrerait longuement la semaine prochaine à Osaka, en marge du sommet du G20. Un tête-à-tête que les investisseurs n'osaient plus espérer au vu du regain de tensions macro-économiques depuis mai.

C'est désormais vers la Fed que les regards vont se tourner ce mercredi. Les opérateurs restent particulièrement impatients d'en savoir plus sur les intentions de la Fed, qui achève ce jour une réunion clef de son Comité de politique monétaire. Une réunion qui donnera le ton pour les mois à venir et qui permettra d'affiner les probabilités de baisse des taux fédéraux d'ici le mois de septembre. A moins que l'action directe sur le levier du loyer du Dollar ne soit effectuée dès demain, dans un contexte de craintes exacerbés sur la croissance mondiale, sur fond de guerre commerciale interminable entre Washington et Pékin. Le plus probable à ce stade reste toutefois un statu quo.

Au chapitre macroéconomique, le très suivi indice ZEW de sentiment économique en Allemagne, baromètre de l'activité de la première économie de la Zone Euro s'est effondré ce moi-ci, à -21.1 points, contre -5.7 attendu. Pour rappel, le score est établi après dépouillement d'une enquête passée auprès d'investisseurs et analystes sur les prévisions à l'échelle six mois. Pour la Zone Euro dans son ensemble, le même indicateur s'est également effondré, très loin de la cible. Comme si cela ne suffisait pas, l'excédent commercial pour l'ensemble de l'union monétaire au mois d'avril (15.3 Milliards d'euros) n'a pas non plus atteint la cible.

Côté valeurs, les cycliques ont pleinement profité du mouvement hier, à l'image de Saint Gobain (+3,66% à 34,395 euros), Eiffage (+3,24% à 88,66 euros), ou Eramet (+5,04% à 55,86 euros). Les (para)pétrolières étaient également très recherchées, à l'image de Vallourec (+4,31% à 2,325 euros) ou CGG (+8,10% à 1,661 euro). Les constructeurs et équipementiers automobiles, particulièrement sensibles aux tensions et détentes sur le front commercial ont également gagné du terrain, à l'image de Renault (+3,99% à 54,73 euros), Peugeot (+2,54% à 21,36 euros), Faurecia (+4,13% à 37,05 euros), ou Plastic Omnium (+2,63% à 21,45 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, avec l'espoir d'une baisse des taux fédéraux et la détente sur le font commercial, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur mardi, à l'image du Dow Jones (+1,35% à 26 465 points) ou du Nasdaq Composite (+1,39% à 7 953 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,97% à 2 917 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1190$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 54,00$.

Au chapitre macroéconomique ce mercredi, à suivre en priorité la décision de politique monétaire de la Fed, suivie à 20h30 d'une conférence de presse. Plus tôt dans la journée, les stocks de pétrole seront dévoilés à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Sur bougie en long blanc (marubozu), dont le sens est pleinement validé par les volumes de transactions hier, le CAC a fait voler en éclat une zone technique importante à 5 445 / 5 450 points, que nous basculons en support. Dans l'immédiat, l'indice phare français entre dans une phase de dérive latérale entre ces 5 445 et 5 600 points. Toutes les moyennes mobiles remarquables sont bien orientées.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5601.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5152.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C485S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5601.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5152.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sous perfusion des Banques Centrales (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sous perfusion des Banques Centrales (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat