Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 729.66 -0.69 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sous les 5 000, les signaux à court terme restent peu engageants

jeudi 6 août 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 est parvenu à clôturer en territoire vert mercredi (+0,90% à 4 933 points), sur fond d'optimisme à Wall Street, sentiment nourri par l'espoir d'avancées commerciales entre Washington et Pékin, la perspective d'un prochain sommet entre les deux superpuissances, l'espoir d'une capacité d'entente entre Parlementaires pour le vote d'un nouveau volet ambitieux du plan de relance, ainsi que la confirmation du reflux, enfin, du nombre de nouveau cas quotidiens d'infection détectée au coronavirus sur le territoire américain.

Pourtant les signaux sur l'emploi sont ressortis à un niveau alarmant, à l'avant-veille du rapport NFP. Alors que les opérateurs sont clairement dans l'attente d'une ferme confirmation de la résilience de l'emploi américain, ces espoirs de reprise rapide de créations de postes viennent d'être douchés par les résultats de l'enquête du cabinet en ressources humaines ADP, dont les conclusions sont, pour le mois écoulé, des créations de postes dans le secteur privé (exc. agriculture) de 167 000 seulement, loin très loin de la cible (1 200 000). Verdict demain avec le rapport NFP (Non Farm Payroll), rapport mensuel fédéral qui sera pour le coup extrêmement suivi.

Les PMI de juin pour les services ont été dévoilés hier et ils sont relativement proches des cibles pour les principales puissances économiques de la Zone Euro, quoique juste en-deçà. A l'échelle de l'Union monétaire dans son ensemble, le PMI services ressort tout de même à 54.7, et donc bien au-delà de la barre des 50 points, qui sépare par construction une expansion d'une contraction du secteur considéré. Outre Atlantique, le PMI (ISM), traditionnellement à plus fort impact que le PMI IHS Markit a largement battu sa cible, de 3.1 points à 58.1 pour juillet...

L'actualité propre aux valeurs se raréfie sur le marché parisien. Peu de baisses significatives ont subsisté à la clôture. Même Accor, qui perdait près de 3% en début de séance après l'annonce d'une perte historique au premier semestre, ce qui incite la direction a accélérer la transformation du modèle et les réductions de coûts, a complètement renversé la vapeur, gagnant finalement 3,45% à 23.07 euros !

Le regain de forme des secteurs aéronautique, automobile et généralement cycliques s'est confirmé avec Safran (+5.03% à 96,92 euros), Airbus (+3,49% à 67,97 euros) et même Renault (+2,34% à 22,945 euros) aux avant-postes du CAC, le constructeur tricolore résistant même à l'annonce par BMW d'une perte au deuxième trimestre, du jamais-vu depuis la crise de 2009.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont une nouvelle fois terminé la séance en territoire vert, à l'image du Dow Jones (+1,39% à 27 201 points) ou du Nasdaq Composite (+0,52% à 10 998 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,64% à 3 327 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1900$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 42.40$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13h00, et pour les Etats-Unis, les suppressions de postes (Challenger) à 13h30 ainsi que les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30. Pour rappel sera dévoilé demain le rapport fédéral mensuel sur l'emploi (NFP-Non Farm Payroll).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Alors qu'il végétait sous les 5 000 points (barrière psychologique), sous le gap ample du 24 juillet, pour rappel construit de part et d'autre des 5 000 points, l'indice CAC 40 a donné le sens d'un directionnel court terme, en parcourant sur une seule séance jeudi 30 la quasi intégralité d'une base de travail entre 4 800 (environ les points bas du 25 juin) et les 5 000 points évoqués. Il vient ainsi de définir, en dévissant, l'amorce d'une nouvelle jambe, dans le même sens - baissier -, que celui du trend primaire.

La confirmation du refroidissement brutal d'ambiance, vendredi, avec une clôture exactement sur les points bas journaliers et hebdomadaires, a achevé de redéfinir ce cadre, d'autant que les volumes se sont réveillés sur les deux dernières séances de la semaine passée. La moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) s'est alors brutalement infléchie à la baisse.

La divergence cours / volumes depuis de la semaine est enfin notable, et la situation reste ainsi délicate sous les 5 000 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 214DZ est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00
Support(s) :
4770.00 / 4691.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sous les 5 000, les signaux à court terme restent peu engageants (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sous les 5 000, les signaux à court terme restent peu engageants (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat