Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 455.81 -1.74 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sans directionnel à très court terme, un oeil sur la BCE

mardi 7 septembre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Privé de repères en provenance de Wall Street, resté clos en raison d'un jour férié (Labor Day), le CAC 40 a regagné 0,80%, bien aidé par le secteur du luxe. Les opérateurs, qui digèrent le rapport fédéral sur l'emploi d'août, au contenu pour le moins déroutant, se projette déjà sur la nouvelle réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne, dont l'issue est prévue jeudi. Si les éléments de langage seront naturellement surveillés, "peu de surprises sont attendues, alors que la BCE devrait attendre une modification au niveau de la Fed avant de changer sa propre politique monétaire", selon Vincent Boy, analyste de marché IG France.

Point focal statistique de la fin de la semaine passée, le rapport NFP (pour Non Farm Payrolls) aura en effet réservé son lot de surprises. Ce rapport fédéral mensuel fait ressortir deux choses: premièrement, une progression plus forte qu'anticipé des salaires horaires moyens (+0,6% d'un mois sur l'autre), probablement due à la tension de pans entiers de l'économie (bâtiment, restauration). Deuxièmement, une cible complètement manquée quant aux créations de postes dans le secteur privé, qui n'a "produit", hors secteur agricole, que 235 000 postes, contre un consensus optimiste à 720 000. Au mois de juillet pour rappel, l'économie américaine créait pratiquement 1 million d'emplois. Quant au taux de chômage a bel et bien poursuivi son reflux, pour atteindre 5.2% de la population active. Des chiffres finalement mi-figue, mi-raisin, qui ne vont ni alimenter le moulin des plus "colombes" ni des plus "faucons" de la Reserve fédérale.

Conclusion, selon John Plassard, le stratégiste de Mirabaud, ceux qui pariaient sur le début d'un tapering dès la réunion de la Fed des 21/22 septembre devront se raviser. "Cependant, le début d'une réduction des rachats d'actifs en novembre est toujours sur la table", estime le spécialiste, soulignant que les employés à bas salaires (dans le secteur des services) ne sont toujours pas revenus sur le marché du travail pour l'instant, mais devraient commencer à le faire lorsque les aides gouvernementales spéciales à l'emploi expireront prochainement. De ce fait, les chiffres de l'emploi de septembre et d'octobre devraient vraisemblablement se situer dans le haut de la fourchette des attentes («grâce à» la fin des aides gouvernementales spéciales et retour à l'école), estime-t-il "mais il faudra peut-être un moment pour que le consensus digère et comprenne pourquoi il y a eu un tel écart entre les attentes et le chiffre réel du jour..."

Au chapitre statistique, les opérateurs ont pris connaissance de l'indice Sentix du climat des affaires en Zone Euro, légèrement au-dessus des attentes, à 19.6 ce mois-ci.

Côté valeurs, c'est principalement le redémarrage du secteur du luxe (qui s'était interrompu vendredi), qui a tiré à la hausse l'indice phare avec des gains de 2,2% pour LVMH, 1,8% pour Hermès et 1,6% pour Kering, représentant -avec l'Oréal (+0,4%)- un quart de la pondération totale de l'indice. L'assouplissement à venir des règles sur le "pass sanitaire" dans les centres commerciaux profite à Carrefour (+1,9%), qui a emmené le peloton du CAC 40. TotalEnergies (+1,07%) était également bien orienté après la signature d'un accord pour quatre projets majeurs en Irak.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1870$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 69.30$.

A suivre à l'agenda ce mardi, l'indice allemand ZEW de confiance dans l'économie et les données révisées du PIB en Zone Euro à, 11h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis la formation de deux gaps baissiers rapprochés (16/08, 19/08), l'entrée dans une phase volatile, beaucoup moins linéaire et moins inconditionnellement acheteuse est actée. A ce stade la divergence nette entre cours et volumes depuis le rebond du 20 août appelle à une certaine prudence pour les séances à venir. Dans l'immédiat, des oscillations nerveuses entre deux bornes (6 590 - 6 950), soit une bande relativement large, sont attendues. Dans l'immédiat, premier signe peu engageant avec l'effacement sans ménagement du reliquat de gap traversant du 1er septembre.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6944.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6590.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6944.00 / 7000.00
Support(s) :
6590.00 / 6350.00 / 6250.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sans directionnel à très court terme, un oeil sur la BCE (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sans directionnel à très court terme, un oeil sur la BCE (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +29.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat