Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 568.82 +1.35 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Psychologie de marché inchangée avant la Fed

mercredi 16 juin 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Le CAC 40 a poursuivi sa lente (mais interminable !) avancée mardi, en grappillant quelques 0,35% supplémentaires à 6 639 points, à la veille de l'issue d'une nouvelle réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, qui aura fort à faire pour rassurer les investisseurs sur les prix et l'emploi.

"Avec un scénario d'inflation bien acheté par les marchés et un emploi encore décevant, il n'y a donc guère de justification pour la Fed de modifier le réglage de sa politique monétaire", anticipe Franck Dixmier, Global CIO Fixed Income d'AllianzGI.

"Jerome Powell pourrait toutefois infléchir sa communication. Il y a peu, Jerome Powell déclarait « not even thinking about thinking about tapering ». Avec un momentum de croissance qui s'accélère, porteur d'espoir pour l'emploi, et en l'absence de pression des marchés pour réagir face à la hausse de l'inflation, le contexte a clairement changé, et la Fed pourrait annoncer avoir débuté sa réflexion sur une inflexion dans son programme d'achats, sans toutefois s'avancer sur une date."

Verdict à 20h00 pour les éléments de politique monétaire (taux, outils, leviers), et à 20h30 pour la conférence de presse.

La "bonne tenue des prix du baril pourrait elle aussi pousser la Fed a changer un peu sa communication sur le caractère uniquement « transitoire » de l’inflation. Le WTI évoluait lundi à son plus haut niveau depuis octobre 2018", nuance Alexandre Baradez (IG France).

"Plusieurs membres du FOMC, sans renoncer au qualificatif « transitoire » de la poussée des prix, ont quand même complété leurs propos ces dernières semaines en indiquant que la Fed disposait des instruments nécessaires si ce n’était pas le cas... "

Au chapitre statistique, les opérateurs ont pris connaissance de la contraction surprise de la balance commerciale en Zone Euro, en données définitives pour le mois d'avril, à +9,4 Milliards de dollars. Programme copieux outre Atlantique, avec en particulier les "prix producteurs", pour le mois de mai, qui sont ressortis très largement au-delà de la cible, quel que soit le panier de produits retenu. En revanche, les ventes au détail (hors automobiles) ont fléchi le mois dernier de 0.7% en rythme mensuel, contre une cible à +0,4%. Le rapport mensuel fédéral sur l'industrie n'a pour sa part pas réservé de surprise majeure, le taux d'utilisation des capacité de production ressortant parfaitement dans la cible au-delà des 75%, et la production proprement dite gagnant 0,8% d'un mois sur l'autre.

Côté valeurs, Profitant du relèvement de la recommandation de HSBC, Air Liquide a gagné 2,61% à 144,54 euros, finissant à un nouveau sommet historique. Schneider Electric en fait de même, avec une progression de 2%. Le luxe est resté recherché (+0,77% pour LVMH, +0,7% pour Hermès).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont légèrement reflué, à l'image du Dow Jones (-0,27% à 34 299 points) ou du Nasdaq Composite (-0,71% à 14 072 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,20% à 4 246 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2100$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 71,20$.

A l'agenda statistique ce mercredi, à suivre la production industrielle en Chine à 09h00, les prix à l'import, les mises en chantier de logements outre Atlantique à 14h30, le verdict de politique monétaire à 20h00 et la conférence de presse de la Fed à 20h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis la formation brutale d'un gap baissier ample le 11 mai (avec réplique le 19), le marché parisien est entré dans une phase hautement technique, dont l'expression graphique reflète le degré d'émotivité des opérateurs. Sous une zone de résistance qui s'installe progressivement autour des 6 500 points, une figure d'accumulation encore en cours de tracé, se poursuit entre les points bas du 13 mai, sur mèche basse (6 150 points) et la résistance évoquée. Une sortie ponctuelle au-delà de la marge haute est en cours, avec le début d'un profil graphique en diamant. Nous reviendrons en détail sur les implications psychologiques d'une telle figure si son tracé se confirme. Un dépassement des 6 710 points validerait le scénario d'une poursuite rectiligne de l'ascension. A l'inverse, une rupture brutale de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), qui est positionnée sous les 6 500 points, accréditerait davantage la formation d'une consolidation large. Dans l'immédiat, la route vers les 6 710 points est relativement dégagée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 6445.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6710.00 / 6944.00
Support(s) :
6445.00 / 6220.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Psychologie de marché inchangée avant la Fed (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Psychologie de marché inchangée avant la Fed (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat